Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

D'AILLEURS, REVUE EN-LIGNE

Publié le par Mireille Disdero

La revue en-ligne D'Ailleurs (consacrée à la poésie en langue française née "ailleurs" qu'en France) a vu le jour en juin dernier, hébergée par Alliance Française de Leeds. N'hésitez pas à y jeter un coup d'oeil (http://afleeds.org.uk/accueildailleurs/)!

A bientôt

Valerie Harkness

v.fp.harkness@talk21.com

valerie@afleeds.org.uk

Partager cet article

EXPOSITION PÈRE CASTOR

Publié le par Mireille Disdero

  • Exposition "Père Castor raconte-nous ton histoire" au MIJ (Moulins)
Affiche de l'exposition Père Castor raconte-nous ton histoire"Père Castor raconte ses histoires depuis des générations : Faites votre marché, Bourru l’ours, Michka, Le petit poisson d’or, Les bons amis, Poule Rousse, La vache orange… De nombreux titres du Père Castor Flammarion sont devenus des ‘classiques’ et réveillent en nous de vibrants souvenirs. Quelques-uns connaissent même leur 8e génération de lecteurs ![...]
Le musée de l’illustration jeunesse est très heureux de pouvoir, à l’occasion de cette exposition, présenter une sélection d’oeuvres uniques. 
En choisissant de faire la part belle aux collections du Père Castor Flammarion autant qu’à certains titres phares, le parcours thématique scénographié nous entraîne de salle en salle : Enfants d’ici et d’ailleurs, les animaux, les jeux, les petits faits de l’enfance, les contes et belles histoires.

Jusqu'au 4 janvier 2017
Musée de l’illustration jeunesse - 26 rue Voltaire - 03000 MOULINS
Infos dans le dossier de presse (.pdf) - www.mij.allier.fr

Partager cet article

BABELIO ET "A L'OMBRE DE L'OUBLI"

Publié le par Mireille Disdero

BABELIO ET "A L'OMBRE DE L'OUBLI"

Sur Babelio, une nouvelle chronique de A l'ombre de l'oubli, roman sorti en 2013 aux éditions du Seuil. Merci à Mademoiselle pour sa lecture attentive...

Mademoiselle_Lecture 28 juillet 2016
Note Livre 4.00/5

Violette est membre d'un forum d'écriture et un jour, tout ce petit monde se décide à créer un évènement. Ils discutent depuis un long moment ensemble et l'heure est venue de transformer les amitiés virtuelles en réalité. Mais Violette revient différente de son voyage à Paris. L'adolescente pleine de joie fait place à une jeune fille morose, éteinte. Que s'est-il passé lors de ce voyage ? le lecteur le devine très vite, tout en ayant peur de le découvrir.
Les parents de Violette lui ont toujours dit de faire attention aux garçons. Surtout à ceux qui traînent dans la rue, qui parlent fort, portent une casquette, sont en groupe. Ceux dont on se méfie au premier coup d'oeil. Et les autres, alors ? Ceux propres sur eux qui cachent leur jeu ? Les pervers, les manipulateurs... Les remarque-t-on ?


Un roman difficile de par son thème mais d'une grande justesse. Nous découvrons deux personnages émouvants, Violette et Arnaud qui nous font ressentir de vraies émotions. Pas de fausses notes dans ce roman, rien n'est surjoué.
Du silence du drame à l'amour qui libère la parole.

A L'ombre de l'oubli, Mireille Disdero, éditions du Seuil 2013
 

Publié dans NOTES DE LECTURE

Partager cet article

LE SOUFFLE (FILM) 2015

Publié le par Mireille Disdero

Le Souffle, un film de Alexander Kott

Le souffle

Sortie, le 10 juin 2015 
Film russe de Alexander Kott
Avec Elena An, Karim Pakachakov, Narinman Bekbulatov-Areshev 
Genre, drame

L'histoire : Un homme et sa fille vivent paisiblement dans une ferme isolée des steppes kazakhes. Alors que deux garçons, un Moscovite et un Kazakh, se disputent le cœur de la jeune fille, une menace sourde se fait sentir...

L'histoire se déroule en août 1949, soit quelques jours avant une série d'évènements qui marqueront le Kazahstan. En effet, à partir de 1949 et pendant les cinquante années qui suivront, les autorités soviétiques procéderont à 456 essais nucléaires dans la région du Semiapalatinsk, dans le nord-est du pays. Les populations y seront touchées par un niveau d'irradiation comparable à celui de la catastrophe de Tchernobyl. Il s'agit d'un véritable traumatisme national que le réalisateur évoque dans son film qui se déroule en août 1949, soit quelques jours avant l'explosion de la toute première bombe soviétique.

A voir ! Un film lent, patient, à l'atmosphère poétique. Un film où la caméra se pose sur les paysages grandioses et sur les petites choses de la vie, comme sur de petits trésors... Jusqu'à la fin, bouleversante. Et là, on cesse d'être dans la fiction. C'est un moment de l'histoire des hommes... les essais de la bombe atomique.

Publié dans CINEMA

Partager cet article

LES CARNETS DU DESSERT DE LUNE

Publié le par Mireille Disdero

JL Massot nous informe
 

Le roman « Tête dure » de Francesco Pittau, (collection Sur La Lune) récent finaliste du Rossel 2016 est sélectionné pour le prix des lycéens de la fédération Wallonie-Bruxelles 2016-2017- Prix littéraire de La Sabam

Pour lire un extrait, c’est là :

http://www.lautrelivre.fr/francesco-pittau/tete-dure

 

Le recueil « La Patagonie » de Perrine Le Querrec (Collection Pleine Lune) est sélectionné pour le  prix du premier recueil de poésie par La Fondation Antoine et Marie-Hélène Labbé.

Pour lire un extrait, c’est là :

http://www.lautrelivre.fr/perrine-le-querrec/la-patagonie

 

Le recueil « Taille douce » de François Garnier (Collection Pleine Lune) est sélectionné pour le prix Jean Follain de la ville de St-Lo.

Pour lire un extrait, c’est là :

http://www.lautrelivre.fr/garnier-francois/taille-douce

 

Soyez les premiers à découvrir ces livres avant qu’ils soient primés.

Commandez-les chez votre libraire ou sur lautre livre en attendant de pouvoir les commander sur le nouveau site en construction des éditions.  
 
​​Cordialement et bel été
​JL Massot
éditions Les Carnets du Dessert de Lune​

Partager cet article

IN PRAISE OF SHADOWS... L’ÉLOGE DE L'OMBRE

Publié le par Mireille Disdero

Un article de Christian Sorand : 'In Praise of Shadows': An insight on Eastern mind and culture

RE: Essay by Junichiro Tanizaki (1886-1965),Vintage Books, London, 1991, ISBN 9780099283577
I have always been a great admirer of Japanese arts and literature. I first discovered Junichiro Tanizaki by reading 'Éloge de l'Ombre', the French translation of 'In Praise of Shadows' (陰翳礼讃,
In'ei raisan). It was first published in 1933. In my own mind, this essay has sustainedly remained a key source to unveil Japanese aesthetics and arts. But on a second reading many years later, it has also proved to be an open door to understanding the core values of the East.
 
I recently met with the French writer Mireille Disdero. She has been living in Bangkok for a few years and comes from the same area of Provence, in France as me. We had planned to meet in an interesting, little café called(UN) Fashion in Ekkamai, a notorious Bangkok district, home of many Japanese expats. Our conversation lasted for several hours inside this tiny vintage coffee shop. One 
(UN) Fashion coffeeshop, Ekkamai, Bangkok
may argue that it is a familiar trait of French culture to exchange ideas at a café ! Anyhow, the conversation slipped to Japanese literature. So we talked about Yukio Mishima. We evoked 'The Temple of the Golden Pavilion' (1956). I was fortunate to visit the Golden Pavilion in Kyoto (the Kinkaku-Ji 金閣寺) on my first visit to Japan. Yet, it also reminded me of André Malraux's lines on Japan and particularly on Kyoto. Mireille and I are both residents of Thailand. Therefore, we also evoked Mishima's other novel : 'The Temple of Dawn' partly set in Bangkok (วัดอรุณ,Wat Arun  the Temple of Dawn - is on the Thonburi riverside of the Thai capital). But above all, we talked about Junichiro Tanizaki. Mireille Disdero later confessed that it emulated her to read his essay again...

Publié dans ARTICLES

Partager cet article

LES FILLES DU BOTANISTE - A VOIR

Publié le par Mireille Disdero

Les Filles du botaniste, un film de Dai Sijie, sorti en 2006

Lieux de tournage : Viêt Nam 

Thème : homosexualité, bisexualité 
Langue : mandarin
Sortie : en France 26 avril 2006
Les acteurs :
Mylène Jampanoï : Li Min, orpheline
Li Xiaoran : Chen An, la fille du botaniste
Lin Dongfu : M. Chen, le botaniste
Wang Weidong : Chen Dan, soldat et fils du botaniste
Nguyen Van Quang : maître Wang
Nguyen Nhur Quynh : la directrice de l'orphelinat

Dai Sijie (戴思杰chinois traditionnel : 戴思傑) est un cinéaste et romancier chinois né le 2 mars 1954 à Putian dans la province du Fujian. Dai Sijie vit en France depuis 1984.

Le FILM

Dans la République populaire de Chine des années 1980, Min a été choisie pour faire un stage d'un mois et demi chez un botaniste célèbre quoiqu’autoritaire. Celui-ci vit sur une île, où il travaille un immense jardin avec sa fille An, visités parfois par son fils Dan, devenu soldat et stationné au Tibet.

Petit à petit, An et Min se rapprochent, devenant amantes. Pressée par monsieur Chen d'épouser son fils, Min finit par accepter : les deux femmes ont fait le vœu de n'être jamais séparées. Mais dès le voyage de noces, Dan découvre que son épouse n'est plus vierge.

***

Un très beau film, des images sublimes - on reconnait le Vietnam où les scènes ont été tournées - par un cinéaste-poète subtil qui donne un sens aux sens. A voir !

Publié dans CINEMA

Partager cet article

TOURNE LA PAGE ET RONDE COMME LA LUNE

Publié le par Mireille Disdero

Dans TOURNE-LA PAGE, un coup de coeur de Ana pour "Ronde comme la lune".

Les parents ne comptent pas pour du beurre. Et quand ils lisent et chroniquent les romans que découvrent leurs ados, ça donne l'analyse-coup de cœur que vous pouvez lire sur "Tourne la page". Merci Ana !

Elle écrit :

"Oulalala ! Ca fait longtemps que je n’ai rien posté ! Et pourtant, l’envie ne manquait pas😉 Surtout après la lecture du roman jeunesse Ronde comme la lune de Mireille Disdero, aux éditions du Seuil, que je remercie.

Cette histoire est une véritable bouffée d’air frais ! A sa lecture, j’étais bien sur lectrice, mais je me suis aussi positionnée en tant que maman. Je pense que la plupart d’entre nous (Maman ou Papa) aimons bien savoir ce qu’ils lisent, ce qu’ils regardent.

Pour ma part, je suis déjà tombée sur des lectures que j’ai déconseillé pour des ados (notamment un manga, mais c’était il y a très longtemps de cela).

Et là, mis à part les romans d’aventures et d’action, une histoire sentimentale, celle de Saskia, 15 ans, ronde et qui doit subir les moqueries et les régimes de sa mère. Pour son bien, cela va de soit😉

Déjà, c’est le premier point que j’ai trouvé émouvant et réaliste. La mère de Saskia qui essaie de tout faire pour sa fille, mais… Voilà… Ce n’est jamais évident…

Et bien entendu, nous suivons les péripéties de l’héroïne, authentique ! Oui, voilà, c’est le terme que je cherche depuis un moment. Saskia, ses amis, ses ennemis, les situations dans lesquelles ils se retrouvent, les bas et surtout les hauts… Tout est authentique !

Ronde comme la lune est un roman jeunesse à mettre entre toutes les mains, que vous soyez au collège ou parent vous-même. Lisez le, rigolez, pleurez, soyez émus par cette adolescente !

Sans vous le cacher plus longtemps, ce livre de Mireille Disdero est un gros coup de coeur que je vous recommande chaudement !"

ANA.

SON SITE

Publié dans NOTES DE LECTURE

Partager cet article

APPEL A TEXTES ! POUR MICROBE, LA REVUE...

Publié le par Mireille Disdero

J'attends vos propositions de textes !

Ils seront publiés dans l'avant-dernier numéro de la célèbre revue MICROBE (MIC pour les connaisseurs), en janvier 2017, dans le numéro 99.

Vous serez 16 auteurs / poètes.

Attention, la revue est publiée au format A6 : ne m'envoyez ni romans, ni nouvelles, ni épopées...

Soyez brefs, soyez bons, surprenez-nous ! 

Le thème est : LA PEAU

Souvenez-vous, 

Beaucoup de gens se sentent mal dans leur peau, parce que ce n'est pas la leur. Romain Gary / Emile Ajar, Gros-Câlin

Ou encore... Je veux manger ta peau comme une amande intacte. Neruda.

 Je cherche aussi un illustrateur pour ce numéro 99 (3 illustrations ou photos en noir et blanc, du bon... surprenez-nous !)

J'attends vos propositions à cette adresse : mireille.disdero@gmail.com

Entre 1 et 3 textes par auteur.

Et... Je remercie Eric Dejaeger (chef d'orchestre de la revue avec Paul Guiot) qui me fait confiance pour le choix du numéro de janvier 2017. L'annonce, sur SON SITE "COURT, TOUJOURS !"

Si vous avez des questions, des doutes, des idées... vous avez l'adresse (ci-dessus). 

Date limite des envois : début novembre 2016

Partager cet article

COMMENT JE SUIS DEVENU ÉCRIVAIN, W. FAULKNER

Publié le par Mireille Disdero

Article complet ici, BIBLIOBS

Dans quelles circonstances avez-vous commencé à écrire?

W. Faulkner. Je vivais à La Nouvelle-Orléans, je faisais tout et n'importe quoi comme travail pour gagner un peu d'argent. J'ai fait la connaissance de Sherwood Anderson. Nous nous promenions dans la ville l'après-midi et parlions aux gens. Le soir, nous nous retrouvions autour d'une bouteille ou deux, il parlait et j'écoutais. Je ne le voyais jamais avant midi. Il s'enfermait et travaillait. J'ai décidé que si c'était là la vie d'un écrivain, alors devenir écrivain était ce qu'il me fallait. J'ai donc commencé à écrire mon premier livre. Et j'ai tout de suite trouvé qu'écrire était très amusant.

J'avais même oublié que je n'avais pas vu M. Anderson depuis trois semaines quand il est venu jusqu'à ma porte, c'était la première fois qu'il faisait cela, et qu'il m'a dit:«Qu'est-ce qui ne va pas? Vous êtes fâché contre moi?» Jelui ai dit que j'écrivais un livre. Il a dit: «Mon Dieu», et il est reparti. Lorsque j'ai fini le livre - c'était «Monnaie de singe» j'ai rencontré Mme Anderson dans la rue. Elle m'a demandé comment allait le livre, je lui ai dit que j'avais fini. Elle a dit: «Sherwood dit qu'il va vous proposer un marché. S'il n'a pas à lire votre manuscrit, il dira à son éditeur de le publier.» J'ai dit «d'accord», et c'est ainsi que je suis devenu écrivain.

W. Faulkner

Publié dans ECRIVAINS...

Partager cet article

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>