LIVRJEUN, AVIS DE LECTEURS SUR "A L'OMBRE DE L'OUBLI"

Publié le par Mireille Disdero

LivrJeun, ville de Nantes

Avis des lecteurs sur A l'ombre de l'oubli

Très bon livre ***  Un beau livre. Une justesse de ton remarquable. La relation entre les deux personnages principaux est très touchante. 

Violette va perdre brutalement sa candeur d'adolescente, un passage brusque dans le monde adulte qu'elle garde secret.
Violette et Arnaud, les deux narrateurs, sont très liés depuis l'enfance. Ils partagent tout : bêtises et confidences. Cette amitié complice évolue vers des sentiments amoureux pour Arnaud alors que Violette, belle, sensible et futée, est plus réservée.
Elle aime écrire des poèmes et les dépose sur le net où sa prose est remarquée par un certain Ahriman, qui se prétend éditeur. Ses messages l'encouragent à continuer et comme les internautes de ce cercle de poètes l'invitent à le rencontrer à Paris pour la soirée du club, Violette décide de le rejoindre. Mais, à son retour, elle n'est plus la même.
Il faudra toute la patience, toute la persévérance d'Arnaud pour la faire parler et lui faire avouer ce qu'elle a subi. (Un internaute)



Très bon livre *** Après Ma vie Océan, Mireille Disdero nous offre à nouveau un roman psychologique fort et juste. De la petite romance d'adolescents jusqu'au dénouement bien maîtrisé (le dépôt de plainte), la construction renforce le malaise.
Le choix d'une narration à deux voix - deux regards justes qui nous guident et mettent en lumière le comportement du jeune homme persévérant et attentionné, deux portraits admirablement dépeints - donne la force émotionnelle de ce récit.
On n'imagine pas tout ce que dénonce ce regard vert et innocent de la couverture, il nous entraîne au-delà des mots et nous délivre un message plein d'espoir : pour les victimes d'un viol, après un tel choc, il est nécessaire de se battre et de se reconstruire.
Une lecture poignante sur l'empreinte indélébile, difficilement avouable, que laisse le viol.
(Blandine DAVID)

 

Et moi je dis merci à Un internaute et à Blandine David, pour leur lecture subtile et intelligente, de A l'ombre de l'oubli.

Mireille

Publié dans NOTES DE LECTURE

Commenter cet article