CADENET LE GRAND SALON DE LA PETITE EDITION

Publié le par Mireille Disdero

Quelques temps après la fin du salon Les Beaux jours de la petite édition 2015, François Bernheim, fondateur et journaliste du web magazine "Mardi ça fait désordre", a demandé à Antoine Gallardo (La Boucherie littéraire) de répondre à ses questions.

Un événement majeur ne fait pas forcément du bruit. mais tous ceux qui aiment la littérature et la poésie doivent connaitre l’existence de ce salon, examiner ses choix, ses intuitions, sa capacité à créer « un ailleurs « où l’âme et le coeur de chacun se trouvent confrontés avec cet « autre » indispensable sans lequel nous ne pouvons ni respirer, ni avancer. Lors de la dernière et 5ème édition du salon » Les beaux jours de la petite édition » des 4 et 5 Avril nous avons eu la chance de rencontrer son organisateur Antoine Gallardo, créateur de l’association » la boucherie Littéraire » C’est son projet qui répond à nos questions.Merci à lui.

François Bernheim

1/ Au démarrage quel était l’objectif du salon ?

Les Beaux jours de la petite édition, est un salon du livre qui permet aux lecteurs habitués des prescriptions médiatiques de rencontrer les artisans de la littérature d’aujourd’hui. Ce salon a la volonté d’offrir des rencontres avec des éditeurs exigeants souvent méconnus du grand public, mais aussi des grands médias dits de référence

La suite de l'article ICI

Publié dans ARTICLES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article