BENJAMIN LACOMBE INTERVIEW SLPJ

Publié le par Mireille Disdero

Illustrateur (FRANCE)

C’est à l’âge de 19 ans que Benjamin Lacombe publiait son premier livre, alors qu’il entrait à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris (ENSAD). Depuis, l’artiste a écrit et illustré une vingtaine de livres traduits et primés à travers le monde. De l’adaptation de classiques de la littérature à l’animation, à travers le pop up ou les applications numériques dont l’Herbier des fées, la polyvalence et le style merveilleux et gothique de Benjamin Lacombe font de lui un représentant phare de la nouvelle illustration française.

En quoi ce livre reste-t-il d’actualité ? Et comment expliquez-vous son succès toujours aussi vif ?

Je pense que ce livre reste si apprécié encore de nos jours car il a su, comme nul autre, capter le rapport de l’enfant au monde. L’histoire elle-même exprime la croissance psychique et physiologique de l’enfant devenant adolescent. Le fait qu’Alice change sans cesse de taille exprime par le symbole les grands changements du début de la puberté. Ce texte universel ramène aussi chaque adulte à la liberté et à la fantaisie de l’enfance.

Pourquoi avoir créer une nouvelle version d’Alice au pays des merveilles ?

LA SUITE DE L'ARTICLE A LIRE ICI

Commenter cet article