LES HISTOIRES SANS FIN ET RONDE COMME LA LUNE

Publié le par Mireille Disdero

Dans Les histoires sans fin, Camille Abbey chronique le roman Ronde comme la lune .

Saskia a dix-sept ans et elle habite à Aix-en-Provence. Depuis la quatrième, elle se cache pour manger et elle mange pour cacher ses formes. Elle a à la fois le sentiment de prendre trop de place, mais aussi d'être invisible et inexistante. Ses parents ne savent pas comment l'aider. Elle mange pour s'oublier, pour combler et pour se calmer. Saskia est peu à peu l'objet de moqueries de la part de certains de ses camarades mal intentionnés et devient victime de harcèlement. Et même Claire, sa meilleure amie, ne la défend plus, trop occupée à roucouler avec Mathias. Pendant une fugue, Saskia va avoir un déclic, va décider de changer, d'accepter les avances d'un garçon qui lui plaît et va pardonner à Claire.

Ronde comme la lune est un texte intimiste et sensible. L'auteur, Mireille Disdero, fait preuve de beaucoup de délicatesse pour aborder ce sujet parfois difficile du surpoids et de la faible estime de soi qui peut y être associée. L'écriture est poétique et les images très bien trouvées pour exprimer le mal-être adolescent, mais aussi la naissance de l'amour et la confiance en soi retrouvée. Ce roman montre bien le décalage qui existe entre la façon dont on se voit et la façon dont les autres nous perçoivent.

C'est un livre miroir et beaucoup d'adolescentes pourront se reconnaître dans ce sentiment de différence et d'isolement. Il pourra aussi apporter du réconfort, car comme le dit Saskia : « on n'est jamais seul, avec un livre. On ressent un vrai réconfort, entre les lignes. » C'est un livre positif qui voit le personnage principal s'accepter et prendre en main son destin. Par cette transformation, l'auteur décrit la complexité de cette période qu'est l'adolescence, la brutalité souvent subie ainsi que le sentiment d'immortalité, vivre au temps présent même si ce n'est que pour une année, une saison ou une soirée.

Camille Abbey

Merci, Camille, pour cette fine analyse du roman !

Publié dans NOTES DE LECTURE

Commenter cet article