RONDE COMME LA LUNE : CHRONIQUE

Publié le par Mireille Disdero

"Les ravissements de Valérie" propose(nt) une lecture et une chronique intelligentes de Ronde comme la lune (Le Seuil 2015). Merci à Valérie "Parce que sans culture il n'y a pas de vie" et merci pour le partage.  

Ce roman, très bien écrit et très bien séquencé, aborde avec justesse certaines problématiques adolescentes difficiles et douloureuses pour ceux et celles qui les vivent. Siska, une jeune adolescente de 15 ans, vit difficilement son embonpoint ; à cette difficulté se rajoute la méchanceté de deux garçons qui la suivent du collège au lycée et la choisissent comme bouc émissaire. A travers le harcèlement qu’elle subit, tout un tas de questions sur le corps, le regard des autres, sur l’amour et l’amitié se posent. Comment vivre quand on est grosse ? Comment être aimée ? Comment s’aimer ? Comment trouver sa place dans la société ?
Sous l’oeil de parents inquiets, l’évolution de Siska se fait peu à peu au fil des rencontres et des évènements.

J’ai eu peur, en fin de roman, que l’auteur nous propose comme seule alternative pour se sentir bien et être accepté par les autres que son héroïne se transforme en jeune fille mince. Mais non….

Livre intéressant, bien écrit, de l’émotion, de la tendresse, une approche juste dans un monde adolescent complexe.

Thèmes abordés : surpoids, harcèlement, corps, amour, amitié

Ronde comme la lune de Mireille Disdero aux éditions Seuil, 2015

Chronique A LIRE sur le site 

LE SITE LES RAVISSEMENTS DE VALERIE

À propos

Parce que sans culture, il n’y a pas de vie….

Pour moi littérature, cinéma, musique, théâtre, etc. sont des nourritures intellectuelles, spirituelles, philosophiques, relaxantes, distrayantes, indispensables à la vie de l’Homme.

Mais que valent-elles si elles ne sont pas partagées ? Si elles ne permettent pas d’échanger, d’apprendre de l’autre, de soi, de découvrir d’autres cultures, de voyager ?

N’hésitez donc pas à laisser vos commentaires…

PS : Vous aurez bien évidemment repéré le petit clin d’oeil à Marguerite Duras, mon auteure fétiche…

Valérie.

 

Publié dans NOTES DE LECTURE

Commenter cet article