Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

LA VOITURE SE SOUVIENT D'UN VOYAGE...

Publié le par Mireille Disdero

 

 

 

 

L'orage traverse la nuit, coupant les fils électriques du village.

Des hommes attendent que brûlent les bougies, dans le noir

comme quand ils étaient petits. Jusqu'à l'aube sans frontières

sans papiers, vents et nuages traversent la Méditerranée.

 

Au matin, une pellicule de sable couvre la voiture qui raconte les tempêtes au-dessus du Sahara

des côtes d’Afrique, de Sardaigne et du golfe du Lion.

 

C’est un sable du Soudan ou de Libye.

Gilf Kébir ? Un jour ou l'autre…

 

Mireille D.

 

Partager cet article

Repost 0

NOUVELLES TECHNOS ET TIERS MONDE ?

Publié le par Mireille Disdero

Un article lu ce matin (Télérama) :




"Faut-il croire au «One Laptop per Child », cet ordinateur à bas coût pour les enfants du tiers monde ? Cette semaine Nicholas Negroponte, le célèbre fondateur du MIT, Media lab du Massachusetts of Technology, présentait à Cambridge un nouveau prototype, l’OLPC X02, un portable sans clavier, grand comme une feuille de papier pliée en deux. Equipé de deux écrans tactiles, il se lit comme un livre ou se regarde comme une télévision. Compact et robuste ( résistant au sable) et économe en énergie (il devrait même pouvoir se recharger à la pédale !), il est visiblement bien adapté aux conditions matérielles des pays sous développés.
Seulement voilà, depuis son lancement en 2005, cette initiative accumule les déboires et doit faire face à de nombreuses attaques. Certains participants au projet, d’abord motivés par les intentions généreuses, ont vite été rattrapés par le sens des affaires. Le constructeur Intel a quitté le navire pour développer de son côté un ordinateur à bas prix, plus commercial. Les plus sceptiques voient mal les coûts réels de fabrication tomber en dessous de la barre des 100$ promise... Ailleurs, cette opération est vue comme une nouvelle vague impérialiste visant à coloniser les jeunes cerveaux des pays pauvres. Enfin, certains ricanent en rappelant qu’il faut d’abord remplir le ventre d’un enfant avant de le mettre devant un ordinateur. Nick Negroponte fera donc tout pour tordre le cou aux idées reçues : « La lutte contre la pauvreté ne se limite pas à réduire la faim dans le monde. Elle passe aussi par l’éducation.»" P.A. L'Expresso de Télérama de mardi 27 mai 08


Partager cet article

Repost 0

SANS APPEL

Publié le par Mireille Disdero



J'ai trouvé...

 

je t’ai appelé

tu n’as pas entendu mon silence

tu as raccroché

 

 

Marlou

 


 

Photo Ibrahim Maalouf


Publié dans POETES, ECRIVAINS...

Partager cet article

Repost 0

L'HOMME AU CADDIE PLEIN

Publié le par Mireille Disdero


Le site Sistoeurs, vous connaissez ! Moi aussi. Et j'apprécie.

Si vous voulez lire "L'homme au caddie plein", c'est à cette adresse sur le site :

http://www.sistoeurs.net/spip.php?article449

Bonne lecture.


Partager cet article

Repost 0

UNE FEMME A LA PEAU D'ORANGE

Publié le par Mireille Disdero



Tanger - Un ciel sans bavure et sans faux semblant
Deux filles au regard khôlé se collent et se fracturent.
Le bateau comme une maison, des goélands témoins du départ.

Sur le port, accroupie contre une façade, jambes découvertes,
une femme pleure la source tarie de sa vie.
Tout autour, des peaux d’oranges, une décharge miniature.

Les filles se souviendront d’elle surtout, après l’horizon et les années.


Mireille D.




Partager cet article

Repost 0

L'ESTAQUE

Publié le par Mireille Disdero


L'Estaque c'est encore Marseille.




















Insolite, la bibliothèque de nulle part


Partager cet article

Repost 0

CONCOURS DE POESIE

Publié le par Mireille Disdero

 

Joël Conte nous informe :

 

REGLEMENT DU CONCOURS 2008                  grand-logo

RENCONTRES EUROPEENNES-EUROPOESIE           Comité de Paris

 

Article 1

L’association Rencontres Européennes-Europoésie (Loi 1901) organise son second concours de poésie en 2008 ouvert à tous les poètes d’expression francophone, au profit du Comité de Paris de l’UNICEF.

La clôture des inscriptions est fixée au 31 juillet 2008, le cachet de la poste faisant foi.

Article 2

Deux thèmes, en versification, classique-néoclassique, libre, poème court et haïku, sont proposés :

. L’enfance : aide et protection

. Thème libre

Chaque participant peut envoyer autant de poèmes qu’il le souhaite, en trois exemplaires chacun, moyennant le règlement des frais d’inscription, soit 5 € par poème.

Article 3

Chaque poème ne dépassera pas 40 vers. Le thème sera mentionné en haut et à gauche de chaque exemplaire.

Article 4

Les textes seront dactylographiés, sur papier blanc standard (80 g), au format A4. Les noms, adresse, téléphone et courriel seront mentionnés sur une feuille libre jointe. L’anonymat sera totalement respecté par le jury.

Article 5

                   L’envoi de chaque concurrent, par la poste, comprendra :

. Les poèmes en 3 exemplaires chacun ;

. Une feuille libre avec les noms et coordonnées ;

. Deux enveloppes timbrées au nom et adresse du concurrent ;

. Un exemplaire du présent règlement daté et signé portant la mention « lu et approuvé ».

. Un chèque global de règlement des frais d’inscription (5 € par poème), à l’ordre de « Rencontres Européennes-Europoésie

 

Envoi au Président :  Joël CONTE – 21 rue Robert Degert 94400 Vitry sur Seine

È 06 08 98 67 02 – Courriel : joel.f.conte@wanadoo.fr

 

Article 6

Les envois seront adessés non recommandés mais suffisamment affranchis.

Article 7

Les envois seront effectués sous la seule responsabilité du candidat.Quelles que soient les réclamations et les suites au plan judiciaire, elles ne sauraient engager les organisateurs.

Article 8

Trois prix, et des diplômes d’Honneur seront attribués par section :

Poésie Classique et Néoclassique - Poésie Libre - Poème court et haïku

Article 9

Une anthologie sera réalisée à partir des poèmes présentés au concours. Elle sera vendue au profit du Comité de Paris pour l’UNICEF. Chaque participant peut envoyer ses poèmes à joel.f.conte@wanadoo.fr

Article 10

Deux jurys, de préselection et de sélection finale, seront composés de poètes reconnus. Leurs décisions sont sans appel. Les poème ne seront pas rendus.

Article 11

La remise des prix aura lieu lors d’une soirée de gala, au mois d’octobre 2008.

Tous les participants seront invités à cette manifestation au cours de laquelle le palmarès sera donné.

 

Le candidat déclare avoir pris connaissance du présent règlement.

                                           Nom :                                                                 Prénom

Signature précédée de la mention manuscrite « lu et approuvé »

                                           Date et signature :

 

Vous pouvez photocopier ce document et nous le renvoyer  revêtu de la mention ci-dessus et signé.

Partager cet article

Repost 0

PRIX D'EDITION POETIQUE DE LA VILLE DE DIJON

Publié le par Mireille Disdero


Merci de relayer cette annonce
(et/ou d'en faire bon usage vous-même !) :



VILLE DE DIJON                                                
ASSOCIATION LES POETES DE L’AMITIE
Prix d’édition poétique de la VILLE de DIJON  2009


Délai de participation :
30 septembre 2008
Adresser 6 exemplaires d’un manuscrit en langue française ( 48 à 56 pages)
accompagnés de 3 enveloppes timbrées à votre adresse à :

Prix d’édition poétique de la Ville de Dijon
B.P.65 - 21021 Dijon Cedex

Le manuscrit primé est édité à 500 exemplaires, dont 150 sont remis au lauréat, 100 mis à la disposition des Services culturels de la Mairie de Dijon, le reste servant  au service de Presse et à la vente par l’Association Les Poètes de l’Amitié.
REMISE DU PRIX DANS LE CADRE DU PRINTEMPS DES POETES EN MARS 2009

 Voir également :          http://des-passantes.over-blog.com/

N.B. : pour recevoir le Prix d’Edition 2008 (Sonnets de Lieux mêlés, de Laurent DESVOUX), adresser un chèque de 8 Euros – adresse ci-dessous)


Avec les remerciements du secrétaire du Prix.
Jean-Michel Lévenard
25 rue Rimbaud
21000 Dijon
jean-michel.levenard@laposte.net

Partager cet article

Repost 0

UN MATELAS QUI DORT...

Publié le par Mireille Disdero


... Au milieu du toit


L’Estaque plage, ville, gare, seizième arrondissement de la Phocéenne.



Une impasse étroite, après les entrailles d’un restaurant.
Une maison étirée vers en haut, du linge tendu au-dessus du vide.
Culottes, marcels et bas se mélangent capricieusement dans l’air.

Un matelas endormi, avec le soleil lézard au milieu des tuiles.
Un avion au ventre blanc, traçant un trait de lumière sur ta mémoire
pour plus tard.

Alors, sans prévenir, trois enfants surgissent de l’impasse
et t’éclaboussent de rires en partageant des photos avec toi.


Mireille D.











L'Estaque, mai 08

Partager cet article

Repost 0

NICOLAS BOUVIER ET LE POEME

Publié le par Mireille Disdero



C'est grâce à HolanL, autant qu'à Michaux, que j'ai compris que certaines visites que la vie nous rend sont si mystérieuses qu'elles doivent prendre la forme d'un poème, que la prose la plus éclatante ne rendrait justice ni à leur transparence ni à leur opacité qui sont forcément voisines puisque nous ne comprenons pas la transparence mais pouvons seulement la flairer comme un limier flaire un gibier dont il sait qu'il n'est pas pour lui. Ce sont eux qui m'ont, sur le tard, conduit à écrire des poèmes, non par ambition littéraire, mais pour survivre et mieux vivre, sachant, à travers eux, que la poèsie est le seul antidote contre la solitude et la mort.

Nicolas Bouvier, La chambre rouge et autre texte, Métropolis, 1998.






















Photo Sergio Larrain

Publié dans PAROLES, CITATIONS

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>