Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A LA MORT FOUTAISE

Publié le par Mireille Disdero



Je cherche les notes qui s'aiment. (…) Le vrai génie sans coeur est un non-sens. Car ni intelligence élevée, ni imagination, ni toutes deux ensemble ne font le génie. Amour ! Amour ! Amour ! Voilà l'âme du génie. Mozart


A mon chat


A la mort qui entre chez vous
À reculons les yeux dans les vôtres, un miroir sans tain
A celle qui vous évite encore dans un tango
Une danse soufflant et crachant
Faisant voltiger les tissus, se déchirer les peaux carboniques
L’amour atomique
Quand les lits sont froids sans un chat
Certains soirs, vous embarquez pour la résurrection
Pour la machine qui remballe la mort foutaise
Dans sa benne à ordure

Souvenez-vous de son odeur de pomme pourrie
Atome après atome, si vous vous rappelez
Tout devient anthracite et le ciel bateleur
Piétine de vos talons en aiguilles
La nuit d’octobre, vos yeux rouges
Car vous aimeriez pleurer
Sa poussière d’ange au fond des yeux de vos yeux
Tout ça avec un air de rien dans la tête
Une petite musique de nuit… La, la la.


Mireille D.



Partager cet article

Repost 0

LE BONHEUR EST UN DROLE DE SERPENT

Publié le par Mireille Disdero


Sortie du nouveau livre de Raymond Alcovere

Laure travaille pour Médecins du monde ; Léo lui, doute beaucoup sur la question de l’engagement. Après leur rencontre au Mexique, ils joueront au chat et à la souris. Léo dessine sans relâche, c’est sa passion ; il voudrait peindre, mais se sent incapable de passer à la couleur. Il va retrouver sa ville, Montpellier, en pleine effervescence intellectuelle et artistique ; son éducation sentimentale se doublera d’une éducation philosophique et politique. Il va comprendre que ce moment de l’Histoire que nous vivons ne ressemble à aucun autre. Face aux menaces actuelles sur l’avenir de la planète, tout repenser est nécessaire. C’est enfin dans un pays très pauvre, Madagascar, qu’il prendra conscience de son destin et du sens de la vie.

Ca y est, le voilà sorti et disponible, n'hésitez pas à le commander, voir sur le site de l'auteur pour les modalités :

Le Bonheur... Raymond Alcovere





Partager cet article

Repost 0

WHITE ET BLEUE

Publié le par Mireille Disdero



     Peut-être la route bleue est-elle ce passage parmi les silences bleus du Labrador.
     Peut-être l’idée est-elle d’aller aussi loin que possible – jusqu’au bout de soi-même – jusqu’à un territoire où le temps se convertit en espace, où les choses apparaissent dans toute leur nudité et où le vent souffle, anonyme.
     Peut-être.
     La route bleue, c’est peut-être tout simplement le chemin du possible.
     De toute façon, je voulais sortir, aller là-haut et voir.

Kenneth White, La Route bleue



Publié dans PAROLES, CITATIONS

Partager cet article

Repost 0

ASCENSION...

Publié le par Mireille Disdero



Une heure d'ascension dans les montagnes fait d'un gredin et d'un saint deux créatures à peu près semblables.
La fatigue est le plus court chemin vers l'égalité, vers la fraternité.
Et durant le sommeil s'ajoute la liberté.     

Nietzsche




















Publié dans PAROLES, CITATIONS

Partager cet article

Repost 0

16 ANS ET DES POUSSIERES VIENT DE PARAITRE

Publié le par Mireille Disdero



J’ai le plaisir de vous annoncer la sortie, aujourd'hui, de :

 

 




16 ans et des poussières (roman)

Editions Le Seuil
Collection karactère(s)

80 pages - 7 euros
ISBN 978-2-02-100316-1

En librairie le 15 octobre 2009

« Shayna a 16 ans. Elle vient d’obtenir le brevet et s’apprête à passer ses vacances dans la cité où elle vit avec sa mère, sur les hauteurs de Marseille…
Un témoignage poignant mais non larmoyant. Un roman sur l’adolescence, ses errances, ses questionnements et son mal-être. Un récit de vie, le temps d’un été, au cœur d’une cité HLM, loin des clichés habituels (L’Éditeur).

A partir de 13 ans (Ados) mais aussi pour tous (jusqu'à 177 ans...)

Dans toutes les librairies mais aussi à la FNAC, sur Amazon.fr etc.

Si vous désirez que je vous dédicace le livre ou que je vous raconte comment et pourquoi je l'ai écrit, je vous précise :

Les prochains rendez-vous autour de 16 ans et des poussières :

DéDédicaces le samedi 24 octobre à partir de 9H30, à la librairie Carnot-Presse (77, rue Carnot) à Pélissanne

PrPrésentation-rencontre, le vendredi 6 novembre à 19H30, à la Salle Alain Ruault (La Carraire), à La Barben, accompagnée de la librairie « La Portée des mots ».

S Signatures au Salon du livre d’Aubagne, le dimanche 15 novembre à partir de 14H/14H30, au stand des Editions Le Seuil, Centre de Congrès Agora à Aubagne, avec la librairie L’Alinéa.

ReRencontre-lectures-signatures, le samedi 28 novembre à partir de 18H30, au centre culturel Le CLASSEC à Lançon-de-Provence, accompagnée du comédien Pierre Canard pour des lectures.

La suite des rencontres autour du livre, bientôt.

Et pour en savoir plus, vous pouvez consulter le communiqué de presse des éditions du Seuil... ou moi-même, à cette adresse : edalba@orange.fr 

 

Au plaisir de vous rencontrer, bonne et belle lecture !

                Mireille Disdero

 

Partager cet article

Repost 0

JE SUIS LE CHAT...

Publié le par Mireille Disdero



... qui s'en va tout seul
et tous lieux
se valent
pour moi.

Kipling

Publié dans PAROLES, CITATIONS

Partager cet article

Repost 0

LACHE PAS LA PATATE !

Publié le par Mireille Disdero

 

Marie Treps, Le Sorbier 2009

 

L'auteur, linguiste et sémiologue, rend compte ici avec humour et clarté dans ses explications, des variations de sens de la langue française dans d'autres parties du monde. Comment croyez-vous qu'on dit « aller au petit coin » en Belgique ? Aller à la culotte. Et que signifie « camenbérer » au Sénégal ? Sentir des pieds. Zébulon, ça vous rappelle quelque-chose ? Sachez qu'en République centrafricaine, un tire-bouchon se dit un « ziboulateur ». Ces mots et expressions sont proposés suivant un sommaire de 11 chapitres dont « la garde robe », « le bon temps », « ah ! L'amour... » etc. Un index complète le tout, sans omettre les illustrations cocasses. L'ensemble est un régal et si on s'y amuse beaucoup, c'est aussi grâce au sérieux du travail de l'auteur partie à la recherche des perles du français d'ailleurs. Au Québec, en Nouvelle Calédonie, aux Antilles, en Suisse, en Belgique, en Afrique... Une réussite à n'éviter que si on a un balai... dans le gosier ! A partir de 11 ans.

 

Mireille Disdero, pour La Marmite à lire

Publié dans NOTES DE LECTURE

Partager cet article

Repost 0

LES METAMORPHOSES NUMERIQUES DU LIVRE

Publié le par Mireille Disdero





Les 30 novembre et 1er décembre prochains,
l'Agence régionale du Livre PACA vous convie au colloque :
 

La métamorphose numérique du livre est engagée depuis une vingtaine d'années. Elle a connu plusieurs paliers : l'informatisation de l'imprimerie, la suprématie de l'ordinateur, l'apparition avec le web des premiers «écrits d'écran» et des premières pratiques de lecture numérique, l'ascension des moteurs de recherche, la librairie en ligne, la numérisation des bibliothèques et des livres d'édition, le livre numérique.

Cette métamorphose a souvent été présentée selon une logique de substitution au livre imprimé. Divers outils - l'écran, l'ordinateur, les banques de données, les cederoms, le livre électronique, l'Internet, le web et ses différentes publications, le livre numérisé ou numérique, le téléphone et ses applications - ont pu être présentés comme autant de candidats à cette substitution. Leur simple énumération suffit à montrer les difficultés, et pour tout dire l'échec, à penser la tendance numérique selon cette logique.

Pour sa part, l'interrogation sur le devenir numérique du livre ne s'apaise pas. Elle est au contraire plus vive que jamais. Elle concerne d'abord l'ensemble des acteurs de la chaîne du livre. Auteurs, éditeurs, imprimeurs, libraires, bibliothécaires et lecteurs sont depuis longtemps sommés de s'adapter aux nouvelles technologies, sans que celles-ci soient stabilisées, et sans modèle économique. Plus largement, en raison même du rôle central du livre imprimé dans la culture écrite et sa transmission, cette interrogation concerne chacun d'entre nous. Elle est devenue une question publique majeure.

Dans ce parcours, la période actuelle constitue très vraisemblablement un tournant qui apparaîtra peut-être demain comme une construction cohérente et déterminée. La transformation des industries de l'information en industries culturelles, l'arrivée dans l'économie du livre d'acteurs dont certains - comme Google - disposent de moyens financiers sans précédents, la numérisation des plus importantes bibliothèques, l'apparition récente d'une version numérique des livres édités, la nouvelle vague de livres électroniques,… tous ces éléments donnent à penser que la métamorphose numérique du livre connaît une nouvelle accélération.

Dans ce contexte, le débat public a rebondi. Comme l'attestent le succès international de l'article de Nicholas Carr «Is Google making us stupid ?» (Est-ce que Google nous rend idiots ?) et l'intervention de Robert Darnton - historien des Lumières et directeur de la bibliothèque de Harvard – à propos de la «République numérique des savoirs», l'accueil des projets de numérisation de livres prend aujourd'hui une tonalité beaucoup plus critique. Les effets culturels et cognitifs de la numérisation sur la lecture, la mémoire, la connaissance et la formation occupent en effet une grande part de la réflexion actuelle.

Pour faire le point sur ces transformations et les débats qui les accompagnent, l'Agence régionale du Livre Paca propose aux professionnels du livre un colloque, sous la direction d'Alain Giffard :

Les métamorphoses numériques du livre

À partir de leurs analyses et expériences, professionnels, opérateurs, économistes, philosophes et scientifiques sont invités à contribuer à une approche visionnaire et concrète de la question "livre et numérique".

30 novembre et
1er décembre
à la Cité du Livre
(Aix-en-Provence)

Agence régionale du Livre PACA
contact@livre-paca.org

Partager cet article

Repost 0

FAUVES EMMURES

Publié le par Mireille Disdero



Compacts carnets du temps...






On roule vite le vent pousse des hurlements dans le soir sur la mer on sent une humeur se lever des entrées maritimes on ne s'arrête pas on roule vite le temps est dans le sablier et nous à côté on traverse des ports des villes des villages où les petits musées locaux racontent en petit toute l'histoire de l'homme du premier au dernier on roule le temps ne nous attend pas nulle part il n'est là pour nous il faut continuer sans jamais cesser et pleurer très vite rire tout pareil comprendre l'autre à l'intérieur de nous comprendre ce qui empêche les planètes de cesser de tourner ce qui retient nos bras quand on se sent écartelé quand les uns sont seuls les autres y pensent on roule vite pour ne pas tomber tomber dans la fosse aux fauves emmurés on roule vite pour s'aimer comme l'horizon l'infini pour sentir le vent sur nos visages en clair-obscur on aimerait s'arrêter sur le bord d'une route en été un soir sentir l'odeur de l'herbe sèche nous aborder comme une danse et se toucher pour de vrai avec ce sentiment d'éternité cet éclat de douceur dans le regard et casser le sablier avaler le sable dérouler les papyrus la route le temps jeter le sablier.

Mireille D.



Partager cet article

Repost 0

OMBRES CHINOISES

Publié le par Mireille Disdero




Je pédale, c’est la nuit
Le long de l’avenue les réverbères se jouent de moi
Tantôt mon ombre file devant
Tantôt elle disparaît sous les roues du vélo
C’est une course joyeuse, sans fin
Insouciante et enfantine
Alors, là, en pleines chinoiseries d’ombres
Je funambule sur le fil de la nuit


H. Grillot


Publié dans POETES, ECRIVAINS...

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>