Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

LE FIL DE L'INVISIBLE

Publié le par Mireille Disdero

 

C’est une tête d’épingle sur une toile tendue à l’extrême, en Castille, chaude, extrêmement tendue, torride, sous le vol concentrique d’un vautour pesant et menaçant. Menaçant mais si majestueux, si imposant, seulement par son silence.



Ayllón, je crois, le nom du village.

A l’image médiévale d’une façade décrépie, lépreuse par plaques, dévoilant ainsi quelques pierres taillées aux titres de noblesse multi centenaires. Dans ce déchiquetage, des emplâtres de briques plébéiennes remplissant aléatoirement les absences de ce qui, finalement, cache à la rue un intérieur invisible, comme un registre d’état civil jalousement refermé.

Le Vieux est là, dehors, assis sur une chaise qui, probablement, l’aura accompagné dans sa vie plus longtemps que feue son épouse.
Assis au soleil, casquette plate scellée sur un crâne livide, brins de cheveux blancs épars qu’on voudrait tant caresser.

Assis dans la rue, fixant dans sa main gauche ramenée devant son nez, un morceau de bakélite, une radio, grosse comme un livre et qui le retient à la vie par un fil invisible.

Plus loin et plus tard, sur la route, des sons époussetés, tirés aussi du passé, revenus à la vie : une «Oreille en Coin », d’un Mermet, d’une Kriss, d’un Amadou ou d’un Chancel.

Et maintenant, en plus, encore, ces lignes pour vous, pour nous, tous ces fils invisibles qui nous tissent sans relâche : notre vie, aussi unique qu’universelle.

 

Hervé Grillot

 

Le-fil-de-l-invisible.jpg

Publié dans POETES, ECRIVAINS...

Partager cet article

Repost 0

QUEREMOS PAZ

Publié le par Mireille Disdero

 

 

 

 

Été austral, juillet en janvier, sous un ciel suintant de nuages.




Ils vinrent du haut de la ville, de nulle part, marchant vite, courant presque.
Ils dévalèrent les rues, coupèrent court, suivant la ligne de plus grande pente, au plus court.
Ils avaient tous moins de 12 ans, courant presque, marchant vite, mal chaussés, presque pieds nus, pas 12 ans mais vivants.
« Queremos paz »

Presque nus, mal habillés, aux frusques sans taille.
Ils s’approchèrent du centre ville, en replat, avant le port et le détroit, la ville en son centre.
Rapides, derrière eux, les chiens en horde se rapprochaient, rapides, après eux.
« Queremos construir una vida mejor para nuestro pueblo »

Vers la place d’armes, sans prévenir, ils s’éparpillèrent, par deux, par trois, dans un silence enveloppé d’halètements et de jappements.
Les chiens firent de même, par trois, par deux.
La nuit s’approchait, tentante et menaçante, en jappements et halètements.
« Independiente »

Les maisons étaient déjà bouclées, éclairées au-dedans, autistes au dehors, hautaines dans leur oubli.
« Queremos paz »

Alors, dans la nuit absorbante et glaciale, gosses et cabots, en duo, en trio, ouvrirent les poubelles et remplirent les sacs qu’ils tiraient avec eux, comme un tango odieux, tout comme.
« Queremos construir una vida mejor para nuestro pueblo »
En vain, les hauts parleurs assassins assénaient.

Hervé Grillot



« Queremos paz » : Nous voulons la paix.

« Queremos construir una vida mejor para nuestro pueblo » : Nous voulons construire une vie meilleure pour notre peuple.

« Independiente » : Indépendant

Tir é du Tango "Queremos paz", du disque "la revancha del tango" (Gotán Project)
Si possible à écouter en lisant le texte !

Précisions de l'auteur.

 

4299851569_3da4275439.jpg

 

 

 

Publié dans POETES, ECRIVAINS...

Partager cet article

Repost 0

DERNIERES LECTURES JEUNESSE

Publié le par Mireille Disdero

 

Parmi mes lectures du mois d'octobre, en littérature jeunesse...

 

 

http://www.images-chapitre.com/ima0/newbig/101/805101_2942666.jpg

Jun-Ling une enfance chinoise

Adeline Yen Mah

Flammarion jeunesse (réédition)

 

 

Jun-Ling nous raconte son enfance en Chine. Après la mort de sa mère, son père s'est remarié avec une belle femme  sophistiquée mais très égoïste. Jun-Ling est donc délaissée par son père qui ne se souvient même pas de sa date de naissance et ne remarque pas ses excellents résultats scolaires. Quant-à sa belle-mère, elle la maltraite et l'habille comme une pauvresse tandis qu'elle gâte ses propres enfants. Jun Ling se réfugie alors dans le travail scolaire et la lecture qui sont ses seuls plaisirs et sa grande force.

Ce roman autobiographique est prenant et touchant, même si on reconnaît, dans le personnage de la narratrice, l'archétype de Cendrillon. L'auteur nous précise d'ailleurs que ce conte populaire existe en Chine depuis 2000 ans. Les détails de la vie quotidienne de cette enfant en souffrance sonnent très juste ; on éprouve aucun mal à croire ce qu'elle nous narre car elle évite la caricature et le dolorisme. Enfin, la ligne directrice de cette histoire attachante est la condition des femmes en Chine à cette époque. A partir de 12 ans.

 

 

 

http://media.paperblog.fr/i/354/3547049/copie-parfaite-andreas-eschbach-L-1.jpeg

 

Copie parfaite

Andreas Eschbach

Pocket jeunesse

 

 

Wolfgang a des doutes concernant sa naissance. Au lycée on parle de clones. Chez lui, l'ambiance est glaciale, son père fait tout pour qu'il devienne un grand musicien mais l'adolescent est persuadé que s'il a un certain style à force de travailler, il lui manque le vrai talent nécessaire à une carrière de musicien. Petit à petit et grâce à son amie Svenia, il va découvrir la vérité et retrouver son grand-frère par la même occasion, alors qu'il ne connaissait pas son existence et que sa mère le croyait mort.

Ce bon roman à suspense est bien construit. Le style est fluide et se lit sans souffrance car les événements s'enchainent dans une logique implacable. Cependant, il manque au roman un peu de vie. Il est froid. On se sent peu concerné et on éprouve peu d'empathie pour le jeune narrateur. A partir de 13 ans.

 

 

http://www.editionsmilan.com/imgDyn/Ouvrages/9782745946195/couverture/9782745946195-couverture_tailleNormale.jpg

 

 

 

 

 

 

Mon encyclo de la montagne

Cécile Benoist

Milan jeunesse 2010

 

 

Ce documentaire très complet permet d'aborder tout ce qui a trait à la montagne à l'aide de neuf chapitres détaillés et équilibrés. Il aborde le sujet d'un point de vue géophysique mais aussi par les métiers, les sports et jeux qu'elle génère. Montagnes du monde et leur spécificité. Carnets de voyage, vie au sommet. Mystère et aspect sacré ainsi que protection de la nature jusqu'aux sommets, rien d'essentiel n'est oublié. Cet ouvrage bien documenté se lit comme un roman, avec plaisir, car il est soutenu par une mise en page vivante et par des illustrations très parlantes. A feuilleter dès 5 ans.

 

 

 

Les Morsures de la nuit

http://images-booknode.com/book_cover_outre_tombe,_tome_1___les_morsures_de_la_nuit_84255_250_400

Alyxandra Harvey

 

 

Solange fait partie d'une famille où on devient vampire à la puberté. La transformation s'opère naturellement, sans se faire mordre mais à ce moment là, on est très fragile donc en danger. Sa meilleure amie 100 pour 100 humaine la soutient dans cette épreuve. Elle et Nicholas, l'un des frères de Solange, devenu vampire depuis peu, se rapprochent et sont de plus en plus attirés l'un par l'autre. En même temps, un chasseur de vampires tente d'anéantir la famille mais il finit par comprendre qu'ils ne sont pas les monstres qu'on lui a décrits. La société secrète des vampires est puissante et si à la fin de ce premier tome, chacun des héros sauve sa vie, certains problèmes sont loin d'être réglés... La suite au prochain épisode.

L'histoire est bien menée et racontée à deux voix, deux narratrices, ce qui permet d'avoir deux points de vue bien contrastés. En revanche, la traduction n'est pas toujours parfaite, on le sent à la lecture et si ces aventures fantastiques ne manquent pas de charme, elles ne sont pas incontournables pour autant. Pour adolescents à partir de 15 ans.

 

 

 

 

http://deslivresenpagaille.fr/wp-content/uploads/2010/09/Dans-la-peau-des-animaux.jpg

Dans la peau des animaux

Stéphane Frattini

Milan jeunesse 2010

 

 

Ce documentaire visuel propose 7 thématiques illustrées de  photos expressives. La toilette, l'apprentissage, la nourriture, cache-cache, le sport, les câlins et le sommeil. Chacune d'elles est composée de deux doubles-pages, la première initiant la thématique avec quelque chose qui rappelle la vie quotidienne du jeune enfant. Ce lien va l'aider à se comparer aux animaux. A partir de 3 / 4 ans.

 

 

 

 

Blanches ténèbres

Geraldine McCaughrean

Bayard jeunesse

 

 

Sym a perdu son père, mais son oncle semble prendre de soin d'elle. D'ailleurs,  il l'emmène au Pôle sud, une région qui la fascine et à propos de laquelle elle sait beaucoup de choses. Le but du voyage est le « Trou de Symmes » permettant d'accéder au monde des intraterrestres. Au départ, tout semble aller pour le mieux, l'oncle a tout prévu, c'est un scientifique doublé d'un QI supérieur à la moyenne. Mais très vite, la jeune fille se rend compte qu'il est fou et qu'il les entraine dans une aventure non seulement dangereuse mais complètement délirante. Sym, pour tenir le coup, parle dans sa tête avec Titus, un jeune homme mort dans ce pays de glaces.

Ce roman atypique ne manque pas d'originalité. Il ne ressemble à aucun autre et l'auteur semble bien documentée sur le froid et le pôle sud. Cependant, elle enrobe son récit de trop de détails, de trop de choses qui le ralentissent. On fini quand même par être happé par l'histoire, mais c'est après avoir traversé de longs passages. Pour adolescents, à partir de 14 ans.

 

 

Mireille Disdero

Notes de lectures destinées à La Marmite à lire

 

Publié dans NOTES DE LECTURE

Partager cet article

Repost 0

DIX ANS !

Publié le par Mireille Disdero

 

 

Jusqu'au 17octobre prochain,

la médiathèque du Roulage de Lançon-de-Provence

fête ses dix ans.

Spectacles, rencontres, prix...

Renseignez-vous au 04 90 42 98 30.


 

5020031414_4c0a46cc52.jpg

Partager cet article

Repost 0

LA BONNE ETOILE DES ROMANI

Publié le par Mireille Disdero

 

 

La bibliothèque Municipale du Grand Pré vous invite le vendredi 8 octobre à 20h30.

La compagnie Trioléo présentera La bonne étoile des Romani

Une libre adaptation du livre autobiographique de Ilona Lackova « Je suis née sous une bonne étoile » ou Ma vie de femme tsigane en Slovaquie.

Spectacle organisé dans le cadre de la tournée Bibliothèque en Fête du Conseil Général, en partenariat avec la Bibliothèque Départementale de Prêt.

Spectacle gratuit, réservation conseillée.

Pour plus d'info

Bibliothèque Municipale du Grand Pré - 13, bis boulevard du Réal - 13490 Jouques

Partager cet article

Repost 0

CONCOURS DE POESIE

Publié le par Mireille Disdero

 

 

J-13 avant la clôture du concours de poésie par sms
 
Depuis le 13 septembre et pour la 5e année consécutive, la Maison de la Poésie et un opérateur de téléphonie ont mis en place le Concours de Poésie par SMS. Pour ceux et celles qui ne le sauraient pas encore, le concours est ouvert aux participants individuels ainsi qu'aux écoles. Vous avez jusqu'au 13 octobre prochain pour envoyer vos poèmes au 6641, n'hésitez pas à faire parler le poète qui est en vous !

Plus d'infos et règlement du concours :


ICI

 


info@maisondelapoesie.be

Partager cet article

Repost 0