Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MA TOURNEE EN ALLEMAGNE

Publié le par Mireille Disdero

... Pour présenter mon roman « 16 ans et des poussières », en lice pour le Prix des Lycéens Allemands 2011.

 

Quand j’ai quitté Marseille, le dimanche 14 novembre, le ciel était  bas et lourd comme dans un poème de Baudelaire. Escale à Frankfort, rapide. Arrivée à Hambourg, autour de 14H30. J’étais attendue par Magali Censier, Attachée de Coopération de L’Institut Français. Rapidement, nous nous sommes débarrassées de ma grosse valise trop lourde à l’hôtel Heimhude puis nous avons roulé dans la ville blanche, dans la ville rouge, à travers la pluie qui commençait à gagner du terrain et la nuit qui, dès 16 heures, tapissait les façades d’ombres et de lumières. J’ai aperçu des canaux, traversé le pont des Lombards, découvert l'Alster. Nous avons marché… J’ai aimé les fenêtres sans volets et la lumière qui s’échappe de toutes ces ouvertures sur la vie privée, l’intérieur des maisons. Souvent des bougies allumées, sur le bord intérieur des fenêtres. Parfois une silhouette devant un écran, une bibliothèque couverte de livres, un monde, un univers. Puis en marchant, la ville offrait d’autres lumières, d’autres façades superbes et ainsi, en déambulant, nous sommes arrivées au bord de l’Elbe. Les bateaux, les restaurants sur les ponts de bateaux, l’eau noire et brillante et les gens qui, comme nous marchaient, partaient... avec ou sans parapluie.

 

Hambourg-1.jpg


Ma première rencontre avec les lycéens allemands a eu lieu le lundi 15 au matin, dans une salle du Sachsenwaldschule de Reinbek. J’ai été étonnée par le nombre incroyable de vélos stationnés devant le lycée : on se déplace beaucoup sur deux roues, dans la région et en Allemagne en général. Très bel accueil, chaleureux, dans le lycée et d’ailleurs, dans chacun des établissements où je me suis rendue pour cette tournée. Tout était prêt, y compris le projecteur pour visionner les photos de Marseille. Avec ces images, je désirais illustrer de façon précise la vie quotidienne de Shayna, la jeune héroïne de 16 ans et des poussières.

 

0-Allemagne-nov-2010-018.jpg

Les rencontres se sont succédées ensuite à une cadence rapide. J’ai beaucoup bougé à travers le territoire… En train, surtout, ce qui m’a permis de découvrir un paysage très différent de celui du sud de la France où j’habite.

Hambourg, Reinbek, Kiel (Hebbelschule), Rostock (Innerstädtisches Gymnasium), Lilienthal, Oldenburg (Neues G.), Brême (Altes G.), Bremerhaven (Lloyd G.), Hanovre (Wilhelm Raabe Schule), Hildesheim (Josephineum G.), Göttingen (Europaschule Theodor-Heuss G.) et retour à Hambourg samedi 20 novembre dans l’après-midi. J’ai eu envie de rester encore, dans la ville, pour m’imprégner de son atmosphère, pour la découvrir un peu. Je me suis envolée pour Munich (petite escale) puis Marseille, le lundi 22 dans l’après-midi, avec une grande envie de revenir. L’Allemagne du nord est un beau pays que je ne connaissais pas. J’ai découvert la mer du nord, la baltique (dont je rêvais en lisant Nabokov), les Musiciens de Brême qu’on me racontait quand j’étais enfant, le port de Hambourg...

 

3-Allemagne-nov-2010.jpg

2-Allemagne-nov-2010.jpg

4-Allemagne-1-nov-2010.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai apprécié les rencontres avec les classes, l’attention et l’implication des professeurs et de leurs élèves, l’attitude de lecteurs qui cherchent à comprendre plus loin qu’une simple histoire d’adolescente. On m’a posé des questions qui faisaient avancer le débat, y compris celui de l’écriture. Comment et pourquoi écrit-on, la fiction n’a-t-elle rien à voir (même inconsciemment) avec ce qu’on vit et a vécu… Je me souviens d’une question qui m’a particulièrement touchée : un lycéen voulait savoir si j’avais entretenu de bonnes relations d’affection avec ma mère, quand j’étais enfant puis adolescente. Je l’ai rassuré sur ce point et nous avons débattu des limites de la fiction  et de la place de l’écrivain dans les histoires qu’il écrit.

6-Allemagne-nov-2010.jpg

 

7 Allemagne nov 2010 053

 

J’ai noté, aussi, le bon niveau de langue des lycéens. Si, au départ, ils hésitaient un peu à poser des questions, cette petite gène ne durait pas. D’ailleurs souvent, ils se sont impliqués. Par exemple, lors de ma dernière rencontre de la semaine, le samedi matin, au Theodor-Heuss-Gymnasium de Göttingen, les élèves ont joué sur scène un Slam qu’ils avaient créé à partir de « 16 ans et des poussières ». Ce sont eux qui ont présenté la séance et qui l’ont orchestrée. Une belle réussite ! Sur Bleu Indigo, vous pouvez lire les paroles du Slam, ICI.

 

 

8-Allemagne-nov-2010-082.jpg

 

10-Allemagne-Gottingen--2010.jpg

 

Et pour conclure, je remercie chaleureusement les personnes chargées de la Coopération, à l'Institut  Français, qui m'ont accompagnée durant mon séjour. Je pourrais dire bien des choses, encore, sur ma tournée en Allemagne ; mais le temps manque et Le Prix des Lycéens Allemands continue : les élèves vont voter pour leur livre préféré (en mars 2011). Ils vont choisir parmi les quatre titres : « Silence on irradie », « Ne plus vivre avec lui », « La tête en friches » et « 16 ans et des poussières ». C’est à eux de jouer, maintenant !

 

Mireille Disdero

Novembre 2010

Partager cet article

Repost 0

TU AS VOULU VOIR HAMBOURG...

Publié le par Mireille Disdero

 

A partir de demain, je serai à Hambourg pour rencontrer mes lecteurs, dans le cadre du Prix des Lycéens allemands 2011. "16 ans et des poussières" (Le Seuil 2009) a été sélectionné avec trois autres ouvrages pour adolescents.

 

Ma tournée de la semaine : Hambourg, Reinbek, Kiel, Rostock, Lilienthal, Oldenburg, Brême, Bremerhaven, Hanovre, Hildesheim, Göttingen, Hambourg.

A bientôt !

 

Mireille D.

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:zJkKsdLuezxu-M:http://blog.young-germany.de/wp-content/uploads/2010/07/hamburg-summer-mark-max-henckel.jpg


Partager cet article

Repost 0

NOS PARCELLES DE TERRAIN TRES TRES VAGUE

Publié le par Mireille Disdero

 

 

 

Nos parcelles de terrain très très vague vient de paraître aux Éditions Asphodèle dans la collection Minuscule.


Il est bien entendu disponible en commande auprès de l'éditeur ou de l'auteur.


Longue vie à nos mauvaises herbes et autres plantes sauvages !

 

Marlène T.

 

Quant-à moi, je vous recommande son écriture. Je la connais un peu et je l'aime beaucoup.

 

Mireille D.

Partager cet article

Repost 0

CONCOURS DE NOUVELLES

Publié le par Mireille Disdero

 


 
Je (Albert) vous annonce, en association avec la team fulgures du site du même nom, le lancement du premier concours de nouvelles sur cette version de fulgures.

Le thème en est "le coeur régulier".

Tout type de texte, d'une longueur maximum de 5000 caractères, sera accepté.
3 textes maximum par participant.
Les écrits sont à envoyer à l'adresse suivante : albert-de-fulgures@live.frCet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir , avant le 30 janvier 2011.

Ce concours est ouvert à tous, faites passer le mot où vous pouvez.

Les textes seront anonymés avant d'être lus.

Les résultats seront annoncés début février, des suprises attendront les vainqueurs et tout.

Des précisions seront peut-être apportées au fur et à mesure de l'avancement du concours (mais le principe de base ne changera pas, on va pas s'amuser à ça...)
Albert

Partager cet article

Repost 0