Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

THE BALLAD OF MELODY NELSON

Publié le par Mireille Disdero

Partager cet article

Repost 0

LE PRIX ESCAPAGES 2014

Publié le par Mireille Disdero

Vendredi 11 avril 2014. La rencontre au CDI avec la seconde C du lycée Blaise Pascal, autour de "Ma vie océan" (Le Seuil 2012), a été une réussite. On a continué sur notre lancée avec le salon du livre de Châteauroux (samedi 12 et dimanche 13 avril 2014), toujours dans le cadre du prix littéraire pour lequel mon roman a été sélectionné.

Lors de ce salon, les auteurs jeunesse se sont rencontrés dans la bonne humeur (je confirme).

Roger Judenne, Kris Di Giacomo, Michel Séonnet, Eric Simart, Véronique Delamarre, Véronique Foz, Agnès Laroche, Laurent Queyssi, Brigitte Coppin, Noëlle Deffontaines, adeline paulian pavageau... et Marie.

 

Quelques photos du salon.

Pour la rencontre au lycée Blaise Pascal, les photos devraient arriver bientôt...

 

 

 

LE PRIX ESCAPAGES 2014
LE PRIX ESCAPAGES 2014
LE PRIX ESCAPAGES 2014
LE PRIX ESCAPAGES 2014
LE PRIX ESCAPAGES 2014
LE PRIX ESCAPAGES 2014
LE PRIX ESCAPAGES 2014

Partager cet article

Repost 0

A MON PERE

Publié le par Mireille Disdero

" Si tu revenais ce soir à mon côté
le long de la rue où l'ombre descend,
bleue déjà comme si c'était le printemps,
pour te dire combien le monde est sombre et comment
sous nos rêves en liberté il s'illuminerait
d'espoirs, de pauvres, de ciel,
je trouverais des larmes d'enfant
et de grands yeux de sourire, noirs
noirs comme les hirondelles de mer.

Il me suffirait que tu sois vivant,
un homme vivant avec ton cœur est un rêve.
Aujourd'hui est une ombre pour la terre le souvenir
de ta voix qui disait à tes enfants :
« Comme la nuit est belle et comme elle est bonne
de nous aimer ainsi, l'air en crue
jusqu'au cœur du sommeil. » Tu voyais le monde
à la pleine lune tendre vers ce ciel,
les hommes en marche vers l'aube. "

Alfonso Gatto. " A mon père"

Partager cet article

Repost 0

L'IMPORTANT...

Publié le par Mireille Disdero

L'IMPORTANT...

Je n'oublie pas... :

Imagination is more important than knowledge.

(Albert Einstein)

Alors j'écris, tu écris, nous écrivons... des histoires, encore et sans cesse.

Publié dans PAROLES, CITATIONS

Partager cet article

Repost 0

GABRIEL GARCIA MARQUEZ

Publié le par Mireille Disdero

 

"Chaque chose sur laquelle se posait mon regard faisait naître en moi l'anxiété irrépressible d'écrire pour ne pas mourir. Ce n'était pas la première fois que cette émotion me gagnait, mais ce jour-là je l'associai au souffle de l'inspiration, ce mot abominable mais si juste qui détruit tout sur son passage pour arriver à ses fins."

Gabriel Garcia Marquez

Aracataca , le 6/03/1927 - Mexico , le 17/04/2014

Publié dans POETES, ECRIVAINS...

Partager cet article

Repost 0

KUALA LUMPUR, MALAISIE

Publié le par Mireille Disdero

Octobre 2012 - Kuala Lumpur, Malaisie, dans le prolongement de la Thaïlande, toujours plus au sud. Je rêve déjà de Bornéo…

Kuala Lumpur d’abor
d.



Le métro. Des femmes voilées sont habillées avec grâce, parfois dans des drapés fluides et légers comme de la soie. Elles ont des allures de princesses ou de femmes effacées suivant qu’elles sont accompagnées par le mari ou entre elles. Dans le quartier indien, une adolescente déambule sur le trottoir, armée d’un MP3. Elle écoute le monde, vêtue en danseuse. Devant le temple sikh, un homme sommeille sur le sol, sans chaussures, privé de chapeau, offert aux regards et biblique à sa façon Tu es poussière et y retournes. Les passants l’observent à la dérobée mais un Américain immense le mitraille de photos. L’homme au sol a les traits couleur café, le visage maigre et les mains abimées comme peut l’être la vie sur terre, contre l’asphalte et ses crachats séchés, lavés chaque jour vers le soir par la pluie tropicale. Plus loin un vieux dort sur un chariot avec une grosse peluche dans les bras. Je pense que le manque d’affection est universel. On traverse la rue en direction de Little India. L’odeur d’encens se fait plus envoutante, alors les souvenirs envahissent le présent, des couleurs sur les étals amplifient la sensation de vivre. Mais la musique de la rue comme une écharpe Pashmina, douce et caressante, prolonge le voyage au-delà du pays. Nous bouclons nos sacs en scrutant les tours Petronas. Dans China Town quand vous viendrez, entrez dans le Old China Cafe. Parfois ce qui est vieux nous attire. C’est notre mémoire universelle ou quelque chose comme ça.

Mireille Disdero (Carnets d'Asie)

 

KUALA LUMPUR, MALAISIE

Partager cet article

Repost 0

LA RESIDENCE DE FRANCE A BANGKOK

Publié le par Mireille Disdero

Madame Catherine Viteau nous a invités à la Résidence de France, à Bangkok, jeudi 3 avril.

Mon dernier roman "A l'ombre de l'oubli" (éditions du Seuil 2013) est posé sur le piano de la Résidence. Vous le voyez ?

LA RESIDENCE DE FRANCE A BANGKOK
LA RESIDENCE DE FRANCE A BANGKOK
LA RESIDENCE DE FRANCE A BANGKOK
LA RESIDENCE DE FRANCE A BANGKOK
LA RESIDENCE DE FRANCE A BANGKOK
LA RESIDENCE DE FRANCE A BANGKOK
LA RESIDENCE DE FRANCE A BANGKOK

Partager cet article

Repost 0

HAMAC

Publié le par Mireille Disdero


Hamac

Il travaille la nuit, jusqu’à ce que l’aube s’en mêle
La peau très douce, celle d’un vieux bébé.
À Bangkok, Pattaya, Phuket ou au pays,
Il trouve toujours son hamac sous l’auvent
Offrant tout aux inconnus qui l'aiment
Peut-être le vent, l’eau et la lumière
A la saison des pluies, après Songkran.

La tempête peut hurler, emporter l’amour
Doux il dort, presque un ange dans tes bras
La nuit. Mais un homme aussi… parfois.

Mireille Disdero, Carnets d'Asie (Thaïlande)

 

 

HAMAC

Partager cet article

Repost 0