Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MONTREUIL 2014

Publié le par Mireille Disdero

Ça commence aujourd'hui,

Salon du livre et de la presse jeunesse

du mercredi 26 novembre au lundi 1er décembre

Espace Paris-Est-Montreuil / 128, rue de Paris / 93100 Montreuil

informations pratiques sur le site du salon

Un programme tentant...

Partager cet article

Repost 0

DE L'AMOUR / DE L'AMER - SÉVERINE CAPEILLE

Publié le par Mireille Disdero

 

Séverine Capeille publiée aux éditions Lunatique ! 

On en parle dans La Voie des indés

 

De l’amour / De l'amer

Séverine CAPEILLE

nouvelles (LUNATIQUE)

ISBN : 9791090424425
72 pages
Poids : 80g
Parution : 17/11/2014

Prix neuf : 8,00 €

Quatrième de couverture

D’un côté, il y a des histoires... d’amer qui ne sont jamais que des histoires d’amour envers les uns et les autres. Quels autres ? Ceux qu’on n’a pas su voir à temps et qu’une main tendue ne suffit pas à retenir. De l’autre, il y a des histoires d’amour. Amères, comme souvent celles qui « auraient pu » parce qu’on y a cru, et qui ne sont plus. Alors on tâtonne, on questionne, on déraisonne, parfois on pardonne, jamais on ne dépassionne ni n’abandonne.

Quel que soit le côté ouvert en premier, De l’amour ou De l’amer, se révèle une virtuose de la langue française, amoureuse de la littérature, et surtout un auteur sincère, drôle et sensible, fer de lance du renouveau authentiste.

DE L'AMOUR / DE L'AMER - SÉVERINE CAPEILLE

Partager cet article

Repost 0

LES PREMIERS POÈTES, CONCOURS DE POESIE

Publié le par Mireille Disdero

Les premiers poètes

Par Antoine Gallardo

L’association la Boucherie littéraire, installée à la Tour-d’Aigues, reprend et modernise un concours de poésie pour les enfants de 7 à 12 ans, qui était jusqu'alors organisé par l'Association du Patrimoine Littéraire et Culturel de Grambois.

Nous avons nommé ce nouveau concours : Les premiers poètes. Il a débuté le 1er octobre 2014 et se terminera le 21 février 2015.

Pourquoi Les premiers poètes ?

À la Boucherie littéraire nous aimons la poésie. Nous pensons que les enfants sont les premiers poètes, « les seuls vrais poètes » comme diraient certains. C'est-à-dire des poètes qui ne se savent pas et qui écrivent sans le poids des références, presque toujours décomplexés du regard des autres et offrant bien souvent des écrits que nombre d'adultes jalousent.

Nous aimons peu le terme « concours » ou l'idée de concourir (dans un sens compétitif) à quelque chose, en particulier en matière de poésie. L'idée d'une compétition nous est méprisable.

Ce n’est pas un concours pour être meilleur qu’un autre. Nous n’aimons pas non plus les mots « prix » ou « trophée » en tout cas dans le contexte de l'écriture.

Mais il faut poser un nom, concours et les autres étant ceux qui viennent le plus « naturellement ». Les premiers poètes se veut un tremplin de la conscience d'un soi poète. Aussi, ce qui importe grâce ce concours c’est ce que l’enfant de part sa sensibilité et son imaginaire est capable de nous offrir. Ici ne sera pas récompensé le meilleur texte. Mais les prix seront attribués aux poèmes qui seront capables de toucher unanimement les membres du Jury.

En fin d’article vous pourrez télécharger le règlement complet.

Il est impératif de le lire entièrement avant de participer.

Grandes lignes

L’accès au concours est libre, gratuit et sans inscription préalable ni adhésion à l’association la Boucherie littéraire.

Ce concours s'adresse aux enfants de 7 à 12 ans scolarisés ou non. Trois catégories distinctes : les 7-8 ans : Potron-minet ; 9-10 ans : Aurore et 11-12 ans :Point du jour.

Deux sections : ceux qui choisissent d'écrire sur le thème du Printemps des poètes 2015 et ceux qui choisissent leur propre thème.

Un jury composé de poètes et de personnalités du monde littéraire attribuera prix et mention spéciale du Jury. La remise des prix aura lieu le 5 avril sur le salon du livre Les Beaux jours de la petite édition à Cadenet dans le Vaucluse.

Le jury

Pour l’opus 2014/2015 du concours Les premiers poètes, nous remercions les membres du jury qui ont répondu présent pour cette première édition.

Ils sont tous auteurs et certains d’entre eux sont également des éditeurs de poésie. C’est avec un grand plaisir que nous vous les présentons ici.

Hélène Dassavray naît au milieu du siècle dernier dans le plus petit département de France. Le Bac en poche elle part dans le sud étudier la vie, le rock'n roll, et l'amour. Son but : travailler au ralentissement du monde.

Elle écrit depuis qu'elle sait le faire, mais en 2000 elle se rend compte que sa prose peut intéresser des lecteurs. C'est ainsi qu'elle écrira son premier roman Les ruines de la future maison, publié en 2008, un succès du bouche-à-oreille en cours de réédition. D’autres ouvrages suivront, romans ou recueils de poésie.

Elle vit dans le Vaucluse.

Dernière publication : C'est gentil d'être passé publié aux éditions le Pédalo ivre.

Mireille Disdero, naît un 15 octobre, en Provence. Elle a enseigné le français pendant quelques années puis elle a changé de trajectoire, traversant divers métiers dont l’édition, la librairie, les bibliothèques... Dans le même temps puis plus tard aussi (en fait chaque fois qu’elle a pu) elle a écrit... des romans, des nouvelles, des récits courts, des poèmes.

Depuis 2012, elle habite à Bangkok, en Thaïlande, où elle approfondit sa connaissance de l’Asie et du Bouddhisme. Comme elle aime voyager, elle en profite pour traverser le Vietnam, la Malaisie, le Cambodge…

Dernière publication : À l'ombre de l'oubli édité aux éditions du Seuil.

Claire Rengade est née à côté de Lyon. D’abord orthophoniste, elle co-fonde le théâtre Craie à Lyon en 1996 (aujourd’hui Collectif Craie) où elle est comédienne et metteur en scène.

Elle écrit en « allant au monde pour parler de lui », des textes qui mettent en jeu sa propre expérience infusée de voyages divers, en s'attachant à un théâtre du « réel sans réalisme ».

Ses textes sont écrits pour la scène, rangés en théâtre ou en poésie, prêts à dire pour comédiens, musiciens, circassiens et autres compositeurs. Mais aussi, depuis deux ou trois ans, Claire Rengade dit elle-même en lectures / performances, de plus en plus souvent, ses propres textes qui semblent écrits et ancrés dans une voix, un corps et une gestuelle qui, toujours plus, lui appartiennent.

Elle vit dans la Drôme.

Dernière publication : Buggation aux éditions Espace 34.

Patrick Joquel, né en 1959 à Cannes. Après avoir vécu et enseigné en Angleterre, au Sénégal, dans le Mercantour, vallée de la Tinée, il est à présent professeur d’école itinérant dans le secteur de Mouans-Sartoux dans les Alpes-Maritimes.

Il lit et écrit principalement de la poésie mais pas uniquement : romans, albums, pédagogie… Il aime travailler avec les artistes, rencontrer les poètes… Lire en public, en particulier lors des lectures performances avec selon les choix, Sara Pasquier (danseuse) ou Johan Troïanowski (illustrateur).

Il dirige par ailleurs une micro maison d’éditions de poésie : les éditions de la pointe sarène.

Dernière publication : Chercheur d’or aux éditions Pluie d’étoiles, illustrations de Johan Troïanowski.

Né en 1955 en Ardèche, Jean-Louis Massot vit depuis une trentaine d’années à Bruxelles, où il anime depuis 1995 les éditions Les Carnets du Dessert de Lune. Il est l’auteur d’une quinzaine de plaquettes et recueils de poésie, ainsi que d’une pièce de théâtre.

Dernière publication : Séjours là, suivi de D'autres vies ; dessins de Gérard Sendrey, aux éditions M.E.O. (Bruxelles).

Thomas Vinau est né en 1978 à Toulouse. Pousse dans le Lot. Vit au pied du Luberon, dans le Vaucluse, avec sa petite famille. S'intéresse aux choses sans importance et aux trucs qui ne poussent pas droit. Est un etc-iste et un brautiganiste. Écrit des textes courts et des livres petits. Ses deux premiers livresNos cheveux blanchiront avec nos yeux et Ici ça va, publiés aux éditions Alma, ont été repris en poche par 10/18.

Dernière publication : La part des nuages aux éditions Alma.

Pour pour participer, merci de télécharger le

Règlement complet du concours 2015

Partager cet article

Repost 0

LA CHARTE DES AUTEURS, MONTREUIL 2014...

Publié le par Mireille Disdero

La Charte des Auteurs et Illustrateurs jeunesse nous dit :

Montreuil : faisons-nous entendre !

Nos professions sont de plus en plus précaires.
L'actualité sociale et les conditions de la rémunération sont en évolution constante.

À force d'insistance, nous avons obtenu que les réformes en cours soient gelées afin que nous puissions exposer nos propositions.
C'est un sursis, mais les discussions vont être longues et ardues.

Pour cela, nous devons montrer que nous sommes TOUS concernés.

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS.

Auteurs, illustrateurs, adhérents d'une association professionnelle ou non, nous vous proposons deux actions pendant le salon du livre de Montreuil :

1- Mercredi 26 novembre

PHOTO COLLECTIVE LES AUTEURS BIENTÔT TOUS À POIL

Dès 18h30 rendez-vous sur le stand de la Charte (H1, niveau 0) pour la distribution des
t-shirts.
Prise de photo individuelle + photo collective à 19h30.
Ces photos serviront à peser dans les négociations en prouvant notre mobilisation collective.

VENEZ NOMBREUX !

©Clothilde Delacroix

2- Lundi 1er décembre GRAND RASSEMBLEMENT PROFESSIONNEL

Les auteurs, bientôt tous à poil ?
12h00-13h00 dans le petit amphithéâtre

Intervenants : Valentine Goby (administratrice de la Charte, présidente du CPE), Ronan Le Breton (représentant du SNAC BD)
Modération : Carole Trébor (administratrice de la Charte)

Venez avec votre t-shirt faire le point et poser vos questions.
Si vous êtes en dédicace, suspendez vos crayons pendant une heure, mettez un petit mot sur votre table invitant à venir nous rejoindre, emmenez vos éditeurs.
Si vous croisez des collègues dans les allées prenez-les avec vous !

Montrons que ces questions nous tiennent à coeur et que nous ne sommes pas isolés. Impliquons-nous dans les décisions qui nous concernent directement.

NOUS COMPTONS SUR VOUS.

FAITES PASSER L'INFORMATION SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX, PAR EMAIL OU COMME BON VOUS SEMBLERA.

MAIS VENEZ NOMBREUX !

 

Ps : je ne serai pas en France lors du salon du livre de Montreuil mais à Bangkok, cependant je soutiens !

Mireille D.

Partager cet article

Repost 0

EUROPOESIE NEWS

Publié le par Mireille Disdero

  

Des nouvelles de Europoésie, sur le site, ICI

Par Joël CONTE,

Président de l'association

Rencontres Européennes-Europoésie

 

 

Partager cet article

Repost 0

UN SIMPLE TABOU, CHRONIQUE "A L'OMBRE DE L'OUBLI"

Publié le par Mireille Disdero

Sur son blog Un simple tabou, Anahita chronique "A l'ombre de l'oubli" (le Seuil 2013). 
Le roman fait partie de ses coups de cœur sur les (je la cite) thèmes difficiles qui font partie intégrante de notre quotidien. Parce que dévoiler ces tabous, dont tout le monde peut être victime, permet d'apporter des solutions, un soutien. Parce que rester muré dans le silence ne les fera pas disparaître.
Je suis bien d'accord -
 
"Mireille Disdero aborde le viol avec délicatesse et poésie. Violette est une jeune fille à la fois douce et impétueuse, qui devient peu à peu taciturne. Son histoire m’a énormément troublée. Arnaud, son ami et amoureux, fait tout pour lui venir en aide et la réconforter. J'ai aimé leur complicité sans faille malgré cet horrible incident. Les mots sont tendres bien que chargés de mélancolie. L'auteure dépeint brillamment le silence et le désarroi de Violette qui, grâce à l'écriture, parvient à apprivoiser sa honte et sa douleur. C'est en quelque sorte de la poésie thérapie, une passerelle qui permet de s'exprimer quand le langage parlé semble trop violent. J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié les chapitres où l'on pouvait lire les poèmes de Violette. Une très belle histoire, à deux voix, qui reste longtemps en mémoire."
 
Roman à partir de 13 ans. 

 

UN SIMPLE TABOU, CHRONIQUE "A L'OMBRE DE L'OUBLI"

Publié dans NOTES DE LECTURE

Partager cet article

Repost 0

SAMUEL DUDOUIT ET CE QUI RESTE

Publié le par Mireille Disdero

Décidément, j'apprécie Ce qui reste, la revue, son choix d'auteurs et de textes. Aujourd'hui, Samuel Dudouit...

"toucher les bêtes, les dieux, les hommes, des montagnes partout, avec rien pour éclairer les mots, nager dans le duvet mort du jour, traîner sa fatigue d’un bord à l’autre d’un funèbre poème en plastique, toucher les bêtes, les dieux, les hommes, ça devient miraculeux, aucun polaroïd pour ça, des lunettes noires pour tout, des voitures silencieuses, des piles de lettres sur tes meubles comme s’il en neigeait, dans la maison tu regardes les marées invisibles qui submergent les pièces vides, on peut regarder le ciel aussi, et se taire, la nuit commence tes phrases, avec sa douceur, ses courbes, l’heure du laitier, l’état dans lequel tu nages, le silence épais du fleuve, la trotteuse hagarde des réveils qui s’échappe toujours, tout te retient sur le bord, tu restes à regarder les paysages comme un endormi, des reins, des parcelles de sable et des orages gris sombres au-dessus de la clarté des mots qui disent si simplement les choses, vous dire après d’où revient l’encre ? la joie est un accident mortel, on est tapi dans les phrases comme dans des buissons obscurs : on n’en sort pas, on regarde le ciel en oubliant son propre corps, plus tard on parlera, plus tard, en éclaboussant tout d’un rire idiot"

Samuel Dudouit

Partager cet article

Repost 0

DÉDICACES SALON DU LIVRE BOULOGNE-BILLANCOURT

Publié le par Mireille Disdero

Je dédicacerai mes romans pour adolescents publiés aux éditions du Seuil, les samedi et dimanche 6 et 7 décembre 2014 (à partir de 14 heures) au salon du livre de Boulogne-Billancourt.

Je vous donne donc rendez-vous à l'espace Landowski dans un peu moins d'un mois !

Et attendant, je suis encore à Bangkok où je peaufine mes deux prochains romans pour adolescents.

Les auteurs jeunesse présents sur le salon 

Evelyne Brisou-Pellen
Madeleine Brunelet
Bénédicte Carboneill
Christine Circosta
Céline Decorte
Anne-Marie Desplat-Duc
Nathalie Diéterlé
Mireille Disdero 
Nicolas Doucet 
Annik Gaudiot-Maillard
Gép 
M.A. Graff 
Claude Merle 
Annie Pietri 
Nathalie Savey 
Béatrice Veillon 
Zemanel 

 

Partager cet article

Repost 0

EDITIONS LUNATIQUE ET SEVERINE CAPEILLE

Publié le par Mireille Disdero

Les éditions Lunatique publient Séverine Capeille ce mois-ci !

« Alors on tâtonne, on questionne, on déraisonne, parfois on pardonne, jamais on ne dépassionne ni n’abandonne. »

 

Séverine Capeille n’est pas une inconnue chez Lunatique. Il est parfois question d’aller fouiner sur le site Sistoeurs.net pour en extraire quelque pépite...

LIRE la suite ICI

 

 

EDITIONS LUNATIQUE ET SEVERINE CAPEILLE

Partager cet article

Repost 0