Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2016 LA FEERIE

Publié le par Mireille Disdero

L'Atelier à histoires (Centre de formation et d'exploration pour les conteurs) vous présente ses vœux

L'Atelier à histoires (Centre de formation et d'exploration pour les conteurs) vous présente ses vœux

Partager cet article

Repost 0

SOUHAITS

Publié le par Mireille Disdero

SOUHAITS

Partager cet article

Repost 0

AU FIL DE LA VIE... RADIO POESIE

Publié le par Mireille Disdero

Kelig nous informe

Emission free poetry - radio galère - thème poésie d'Amérique Latine

Une belle et riche émission de poésie, forte en sens et en émotion, à laquelle j'ai (Kelig Nicolas) modestement participé (minute 27...).

Lectures de poèmes de poètes d'Amérique latine traduits par Laurent Bouisset.
On peut les retrouver sur fuego del fuego 
Et ci et là sur mon blog, dans poésie d'autres.

A lire sur Au fil de la vie, fort et fragile ici

Publié dans POETES

Partager cet article

Repost 0

PATTI SMITH : ADVICE TO THE YOUNG

Publié le par Mireille Disdero

Partager cet article

Repost 0

MA BIBLIOTHÈQUE BLEUE ET MA VIE OCEAN

Publié le par Mireille Disdero

MA BIBLIOTHÈQUE BLEUE ET MA VIE OCEAN

En décembre 2015, Sabine Lauret chronique mon roman Ma vie océan dans Ma Bibliothèque bleue. Merci à elle !

« Les autres pouvaient tenter de me « sauver » ou de me ramener vers la France, il était trop tard. Une partie de moi ne pourrait jamais être rapatriée et continuerait, lentement mais sûrement, à couler au fond de l’océan. » (Extrait de "Ma vie océan" roman paru au Seuil en 2012)

Le 26 décembre 2004, l’océan emporta des milliers de vies …

Malgré la gravité du sujet, Mireille Disdero signe ici un roman qui est une ode à la vie et une superbe réflexion sur l’amitié.
Avec des mots simples, des phrases sans emphases, l’auteur provoque l’émotion et l’empathie sans jamais tomber dans le pathos.
Un très beau récit ponctué de nombreuses références musicales.
Un roman touchant, qui sans être « psychologique », est incontestablement celui d’une reconstruction.
« Ma vie océan » peut être lu à tout âge et restera à jamais graver dans la mémoire du lecteur.

Résumé :
Héloïse a 16 ans quand le tsunami qui a dévasté les côtes de l’océan Indien emporte ses parents, en vacances à Phuket. Dans une maison de convalescence au coeur des Alpes, dévastée par le chagrin et hantée par les souvenirs de sa » vie d’Avant « , Héloïse s’est enfermée dans le mutisme et s’alimente à peine. Heureusement, il y a Etienne, un surveillant un peu taciturne mais bienveillant, la pétillante Katy, et, surtout, le beau et mystérieux Théo…

« Ma vie océan » a été sélectionné pour le Prix Escapages 2014, (prix littéraire de l’Indre) et pour le prix Ados Rennes Ille-et-Vilaine 2014.

Mireille Disdero est membre des Plumes et Ecrivains du Pays Salonais

Publié dans NOTES DE LECTURE

Partager cet article

Repost 0

PARUTION EN POÉSIE AUJOURD'HUI : HÉLÈNE DASSAVRAY

Publié le par Mireille Disdero

Parution !

Parution !

Aujourd'hui 21 décembre 2015 paraît le recueil d'Hélène Dassavray :

On ne connait jamais la distance exacte entre soi et la rive

Aux éditions La Boucherie Littéraire.

Partager cet article

Repost 0

SOUPLESSE - LE JOURNAL ALEATOIRE

Publié le par Mireille Disdero

Un texte extrait de Écrits sans papiers. Pour la route, entre Marrakech et Marseille et publié dans le journal aléatoire d'Hélène Dassavray (son blog d'humeur)

 

Souplesse

C’est comme une danse qui s’agite en nous
avec dans nos poches quelques pages 
et sous les yeux sculptés à travers le monde
l’ombre à peau pierre
Rimbaud au fond d’une sablière.

C’est comme une portière qui claque dans un cœur
et sur mon corps élastique rose 
mille à l’heure dans le soir ouvrant boutique
ces lampions éphémères, trous de lumières
phares par dizaines qui rentrent sous terre dans les abris.

C’est comme un volant fou qui nous conduit
une danse en nous qui m’allonge élastique rose
jusqu’à toucher le rêve déplié
à mille à l’heure allongée... Étirée,
je serre les dents et le cœur pour ne pas claquer.

Et si je claque tant pis j’ai connu la vie en rose.

(Mireille Disdero in Ecrits sans papiers)

Partager cet article

Repost 0

TRANSIT LIBRAIRIE... RENCONTRE ET POESIE

Publié le par Mireille Disdero

C'était le 25 novembre à Marseille, il faisait froid et la nuit était là mais la poésie aussi était présente.

Lectures de Écrits sans papiers. Pour la route, entre Marrakech et Marseille, de Mireille Disdero, lors de sa sortie en librairie - Editions La Boucherie littéraire, novembre 2015.

TRANSIT LIBRAIRIE... RENCONTRE ET POESIE

Publié dans RENCONTRES

Partager cet article

Repost 0

RENCONTRE AU COLLÈGE MIRAMARIS 2015

Publié le par Mireille Disdero

Le 24 novembre 2015, j'ai été invitée au CDI du collège Miramaris, à Miramas (en Provence), par le professeur documentaliste Géraldine Picard et par les professeurs de français, Mesdames Staali et Carrozza ainsi que leurs élèves de 5ème et 4ème pour leur parler de mes livres qui s'adressent à des adolescents.

Les collégiens avaient lu et travaillé sur le roman Ronde comme la lune (Le Seuil 2015) ou sur le roman 16 ans et des poussières (Le Seuil 2011).

Les rencontres ont été animées, vivantes et toujours enrichissantes. Parmi les jeunes lecteurs, j'ai reconnu de véritables passionnés. Je regrette simplement d'avoir eu un problème de voiture avant d'arriver, ce qui a obligé les élèves de Madame Staali à m'attendre au moins un quart d'heure de plus avant que la séance ne débute.

Il n'empêche, c'est un collège au sein duquel j'apprécie de venir échanger avec les jeunes lecteurs et leurs professeurs. J'y ai même retrouvé des élèves que j'avais rencontrés les années précédentes et... qui ont beaucoup changé et grandi ! 

Alors... bonne continuation à tous et merci pour votre accueil. A bientôt !

RENCONTRE AU COLLÈGE MIRAMARIS 2015
RENCONTRE AU COLLÈGE MIRAMARIS 2015
RENCONTRE AU COLLÈGE MIRAMARIS 2015

Publié dans RENCONTRES

Partager cet article

Repost 0

COURTS, TOUJOURS ! ERIC DEJAEGER

Publié le par Mireille Disdero

COURTS, TOUJOURS ! ERIC DEJAEGER

Eric Dejaeger nous informe

Mon petit dernier (le quatrième chez Cactus Inébranlable), Courts, toujours ! paraît officiellement samedi 5 décembre lors du salon LES FUGUEURS DU LIVRE à Liège.

Il s’agit d’un recueil de 150 contes brefs « à la Sternberg ». Préface de mon ami John Ellyton. Couverture signée par mon ami Philippe Lemaire. 92 pages, 7 €. On peut le commander chez l’éditeur, en librairie ou chez moi.

Dos de couverture : Dans la préface de Élagage max…, un recueil de contes d’Éric Dejaeger publié en 2001, Jacques Sternberg s’adresse à celui qu’il considère comme son fils spirituel.
Il écrit : « Dejaeger m'a immédiatement fait penser à un pro du raccourci, un virtuose de l'ellipse, un rechercheur, non pas des fioritures ou des arabesques, mais plus simplement de la chute finale, du choc imprévu. Ou même du gag brutal. »
Dans cette phrase qu’un lecteur anonyme adresse à Sternberg et qu’il offre à l’auteur de Courts, toujours !, tout semble dit : « On lit chaque conte en moins d’une minute, mais on peut rester longtemps à le méditer. »
Présent avec pas mal d’autres auteurs cactussiens, sur le stand de Cactus Inébranlable de 14 à 17h. Avec bataille d’aphorismes à 16h.

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>