LE SOURIRE DE CEZANNE - ROMAN

Publié le par Mireille Disdero

 

J'ai le plaisir de vous signaler la sortie du dernier ouvrage de Raymond Alcovere, Le Sourire de Cézanne, roman publié ce mois de mai 2007 aux éditions N & B (Maison d'édition indépendante située à Toulouse, dirigée par Jean-Luc Aribaud, photographe et poète). L'histoire : 

 

Léonore a quarante ans ; au moment où tout semblait l’abandonner, elle rencontre Gaétan, vingt ans. Le père de Léonore, atteint par la maladie d’Alzheimer, vit ses derniers instants. Léonore, qui a pris une année sabbatique, écrit un livre sur la peinture, sur le regard des peintres ; elle parcourt l’œuvre de Poussin, Miro, Zao Wou Ki ; au fur et à mesure, Cézanne y prend une place centrale.

Le sourire de Cézanne, c’est celui du peintre, à la fin de sa vie, devant son tableau «Les grandes baigneuses ». Et aussi le sourire qu’adresse son père à Léonore, avant de mourir. Cézanne a passé sa vie à fuir les contraintes sociales de son époque pour vivre sa passion, la peinture. Les deux personnages du roman, eux, vont et viennent entre Aix-en-Provence et Montpellier, à la recherche d’eux-mêmes, de leur passion. Une passion qui défie le temps…


Extrait

Elle se lève tôt le lendemain matin, ouvre la fenêtre. L’air, étonnamment doux, palpite au-dessus des toits. L’ombre est grise encore. Une trouée dans le ciel orgeat, derrière Saint-Sauveur, plus ocre et violente au fil des minutes. Des vols de moineaux décrochent des toits avant de plonger dans les rues vides. Sa vie commence. Elle a dix-huit ans, mais avec le calme en plus. Elle ira posément dans la direction fixée, une certaine forme de doute n’a plus sa place. Gaétan dort tranquillement. Ses affaires, posées sur une chaise, sont animées d’une vie propre. Elle déborde d’un amour absolu envers lui, un amour qui ne remet pas en cause sa liberté. Le plus improbable est arrivé, il en est ainsi depuis les origines de l’univers. La même sorte de probabilité qu’un Cézanne existe.



Evénementiel autour du roman


  • Concours de peinture, sculpture, photo à partir du roman. Il donnera lieu à une exposition à Vendargues dans l’Hérault, du 21 au 24 juin 2007 en collaboration avec l’association Présence des Arts.

  • Présence à la Comédie du livre à Montpellier, du 1 au 3 juin 2007 : Stand de la librairie Sauramps


L’auteur, Raymond Alcovere

 

Une passion pour l’écriture, une passion pour la peinture. Raymond Alcovère a vécu successivement en Provence et à Montpellier. Son premier roman : « Fugue baroque » a obtenu le prix 98 de la ville de Balma. Il a été rédacteur en chef de la revue littéraire et artistique L’instant du monde, passerelles artistiques, unique en France par son mode de création croisée entre le texte et l’image. Il a publié nouvelles et articles dans différentes revues, recueils et anthologies (« 1907, nouvelles de la révolte », « D’ici, nouvelles écrites et illustrées en Languedoc-Roussillon », « 13, Cours des Chevaliers du Mail », etc.). Le sourire de Cézanne, c’est cinq ans de travail, cinq ans de passion et un hommage à celui qui écrivit : « Je joins les mains errantes de la nature ».

raymond.alcovere@neuf.fr

http://raymondalcovere.hautetfort.com/

 

Il ne vous reste plus qu'à vous rendre chez votre libraire ou à contacter l'auteur, l'éditeur... bref, je ne vais pas vous apprendre comment ça marche, un livre qui sort et qui donne envie de le découvrir.

 

Commenter cet article

Mireille 20/05/2007 13:55

Ca y est, je l'ai entre les mains, je l'ai lu !Bientôt, j'en parlerai sur Bleu Indigo !Patience dans l'azur pour l'instant....

* 08/05/2007 12:44

Contacts :
raymond.alcovere@neuf.fr
http://raymondalcovere.hautetfort.com/