SOIE

Publié le par Mireille Disdero


Le soir, Hervé Joncour prépara ses bagages. Puis il se laissa conduire dans la grande pièce dallée de pierre, pour le rituel du bain. Il s'étendit, ferma les yeux, et pensa à la grande volière, gage extravagant d'amour. On posa sur ses yeux un linge mouillé. Cela n'était jamais arrivé, avant. Instinctivement, il voulut l'enlever, mais une main s'empara de la sienne et l'immobilisa (...). 

Hervé Joncour sentit l'eau couler sur son corps, d'abord sur ses jambes, puis le long de ses bras, et sur sa poitrine. De l'eau comme de l'huile. Et un étrange silence, tout autour. Il sentit la légèreté d'un voile de soie venir se poser sur lui. Et les mains d'une femme - d'une femme - qui l'essuyait en caressant sa peau, partout : ces mains et cette étoffe tissée de rien. Pas un instant il ne bougea, pas même quand il sentit les mains remonter de ses épaules à son cou, et les doigts - la soie, les doigts - monter jusqu'à ses lèvres, les effleurer, une fois, lentement, puis disparaître.


Soie, Alexandre Baricco (Gallimard)


rouge-carmin-sophie-dumont.jpg



Illustration Sophie Dumont, Rouge carmin

Publié dans PAROLES, CITATIONS

Commenter cet article

Mireille 20/05/2007 13:01

Bonjour Dominique BoudouEh non, elle n'est pas dans le roman,je l'ai choisiede façon simplement  subjectiveet parce que cette illustration est belledans la couleur, comme le mot "soie".Souvenez-vous des Voyelles de Rimbaud...(sourire)A vous lire,

dominique boudou 19/05/2007 19:10

J'ai beaucoup aimé Soie mais il n'y avait pas dans le livre cette belle illustration.

Mireille 17/05/2007 21:02

 Avec la peinture, Aloredelam, il y a la couleur,la couleur Carmin.Et là c'est bizarre, mais le mot "Soie" me fait penser à la couleur carmin. Merci pour le message, 

Mireille 17/05/2007 20:58

 Bonjour Hervé !L'un de mes textes préférés - préférés - avec, dans la famille "nuancier", cette reprise, oui...Beau travail de traduction, aussi. Parfois, souvent, j'y pense quand je lis un texte traduit que j'aime beaucoup. A très bientôt Hervé,

aloredelam 17/05/2007 13:35

très belle peinture !

Herv颠class= 17/05/2007 01:30

Il y a des répétitions - des répétitions- qui font d'une description anodine un chef d'oeuvre !Alessandro Baricco a la précision suisse d'un Hélvète s'étant trompé de pays de naissance... forza italia !;o)

A propos 16/05/2007 23:36

Avec une traduction de Françoise Brun.