5 FILLES COULEUR PÊCHE

Publié le par Mireille Disdero



Philippe Gouin nous écrit :


J'ai vu un spectacle qui m'a enchanté. Je l'ai trouvé aussi frais, subversif que "gonflé de fantaisie"... grinçant,  comme une bribe du nouveau théâtre français (N.T.F.) : un peu comme ça a fait dans les oreilles de Carlos Gardel quand il a entendu la première guitare électrique en 19... :- ( 

  "5 FILLES COULEUR PÊCHE" de l'auteur de Six Feet Under et du réaliste et poétique American beauty, Alan Ball. La metteuse en scène s'appelle Marie-Laure Malric (oui, je vous vois venir, et là soudain je ferme les yeux... pour poursuivre)

Elles jouent au Théâtre de L'ETINCELLE en/à Avignon durant toute la période du festival et reprendront à la rentrée au Théâtre CLAVEL avant (sans aucun doute de partir en tournée, c'est clair !).
Il y a moyen d'aller se renseigner les yeux du côté de Plein Feux, leur producteur-maison, en tapant sur Google ou autre "5 filles couleurs pêche plein feux" la machine fera le reste. 

Merci de faire circuler si vous faîtes confiance à mes goûts... bè oui... la tapenade c'est bon, non ? 

Philippe Gouin.

(...) Un jour plus tard, Philippe ajoute :

"
Un article dans la Marseillaise d'aujourd'hui raconte qu'il s'agit d'un spectacle subversif, grinçant, où Marie-Laure Malric met en scène des BOMBES de MOTS, via des actrices impliquées et dans un monde TRASH au maquillage acide. A voir absolument ; l'article s'achève sur les mots : "attention : spectacle subversif et détonnant dont les migraineux devraient se méfier !"

5 Filles Couleur Pêche
Mise en scène Marie-Laure MALRIC

Avec Vanessa Aiffe
Delphine Herrmann
Christelle Frigout
Laure Sardin
Eloïse Martin
Vijaya Tassy

Marrainé par Julie Ferrier

Théâtre de l'Etincelle
14, place des études
Avignon 0490854391

La fiche événement du site nous dit :

Cynique et romantique. C'est ainsi qu'Alan Ball caractérise son écriture et qu'il signe donc ces " Cinq filles couleur pêche ".

Dans une Amérique bourgeoise et décadente, cinq filles se retrouvent être demoiselles d'honneur à un mariage qu'elles finissent par boycotter en s'isolant dans une chambre.

Elles exposent leurs désillusions, on entrevoit leurs illusions. Elles sont universelles, ces femmes, avec leurs contradictions et leur quête obstinée du bonheur, de l'amour. Elles sont attachantes avec leur soif de liberté, elles qui sont cloîtrées dans une société trop exiguë. Alan Ball (" Six feet Under ", " American Beauty ") dresse une critique acerbe et drôle d'une société qui oscille constamment entre puritanisme et pornographie. Du théâtre pétant de vie, gonflé de fantaisie, drôle, grinçant, luxuriant, décadent : un spectacle " Barrock ".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mireille 02/08/2007 13:17

Bonjour Barthok,Merci pour le commentaire concernant l'article de Philippe Gouin sur "5 filles couleur pêche". Le théâtre est important, il a sa place ici, en Indigo, au même titre que la poésie, la littérature... brûlons les genres !A vous lire,

Barthok 30/07/2007 23:10

Je suis allé le voir au off d'Avignon au théâtre de l'étincelle et c'est fabuleux. Je le conseille à tous ceux qui ont aimé / aiment Sexe in the city, Desperate Housewives, Grey's anatomy, Bridget Jones... Toutes ces femmes hyper extraverties et la plupart du temps caricaturales (dans le spectacle il y a la petite soeur gothique et cynique, la cousine très prude et catho, la nympho, la dépressive et la lesbienne). Ou d'autres films ou séries qui se rapprochent par leur humour cynique, caricature de l'amérique comme Little Miss Sunshine, Six feet Under ... La mise en scène est très originale, inventive et réussi. Sans vouloir dévoiler, le début du spectacle avec le mur où apparaissent des têtes ou encore lorsqu'elles sont à genoux pour se déplacer ce qui leur donne l'air de poupée sont à tordre de rire. Les comédiennes sont vraiment douées et incarnent très bien leur personnages. Enfin le maquillages est très drôle donne encore plus de charisme aux protagonistes. Je vais aller le revoir à Paris en espèrant qu'il repassera en "province" (bande de parisiens snobinards).

Mireille 18/07/2007 13:31

Bonjour gmcCe texte poétique à partir d'un titre de pièce de théâtre est comme un pont reliant les deux aspects d'une couleur. Merci pour le partage.A vous lire,

gmc 16/07/2007 15:57

LA COULEUR DES PECHESCouleurs des pêches couleurs du ventQui souffle dans les regards enivrésPar une pulpe enrobée de tempsCouleur des pêches sans hameçonLe vent s'est tu depuis longtempsSans avoir laissé de leçonLes filles et leurs jupons tournoientDans le kaléidoscopique jeuD'un théâtre aux accents de joieElles dansent autour du feuS'égrénant au fil de la soieQui imprègne les amoureuxLe brasier sourit toujours à l'auroreQuand passent les danseusesLibellules au regard du condor

Mireille 16/07/2007 13:04

Au festival d'Avignon, on vient de me recommander "Duel", au théâtre du balcon. Quelqu'un connaît ?