GUSTAVE COURBET - EXPOSITION

Publié le par Mireille Disdero




Gustave Courbet
Paris, Galeries nationales du Grand Palais, du 13 octobre au 28 janvier 2008


Avant d’être présentée en 2008 au Metropolitan Museum de New-York et au Musée Fabre de Montpellier, l’exposition consacrée à Gustave Courbet (1819-1877) que le public pourra découvrir au Grand Palais à partir du 13 octobre, fait écho à la dernière grande rétrospective organisée à Paris il y a déjà trente ans. La publication en 1992 de la correspondance de l’artiste et l’étude des rapports entre son oeuvre et la photographie ont permis depuis d’enrichir de manière significative la connaissance de celui qui apparaît aujourd’hui comme l’un des artistes majeurs du XIXe siècle. Cent vingt peintures – dont l’Atelier d’artiste et l’Enterrement à Ornans exceptionnellement déplacés depuis le Musée d’Orsay – une trentaine d’œuvres graphiques et une soixantaine de photographies permettront des rapprochements et des confrontations qui ne manqueront pas d’enrichir notre connaissance du peintre de la Cribleuse de blé du Musée de Nantes et de la Rencontre (le célèbre Bonjour Monsieur Courbet) conservée au musée récemment rénové de Montpellier. Avec Jules Vallés, la postérité a retenu de Courbet l’artiste révolutionnaire, le communard accusé d’avoir fait abattre la Colonne Vendôme, celui « qui a traversé les grands courants, plongé dans l’océan des foules et entendu battre comme des coups de canon le coeur d’un peuple. » mais celui qui mourut dans son exil suisse fut aussi un fondateur d’école qui a ouvert à la peinture de nouveaux horizons. (...)

Article à lire dans sa totalité sur http://www.clio.fr/ (Nouvelles de Clio n°74, septembre 2007)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article