LA NUIT...

Publié le par Mireille Disdero



La nuit avait été très dure. Une nuit en dérapage non contrôlé. Une nuit rouge. Une nuit bleue. Au bar tu te penchais vers moi. T'étais tellement grand. Légèrement ivre. Oui. Légèrement ivre. Vivant. T'étais drôlement vivant et grand. Grand coureur de fond. Animal tintamarre. Celui du plus grand bar du monde. Celui au fond de la forêt. Tu ne disais jamais rien de tes chagrins. Même du dernier. Celui de mourir.  Paulo, je voudrais pas monter là-haut sans que tu saches combien tu me manques en bas.


Richard Bohringer, Le Bord intime des rivières


int--rieur-ext--rieur-qui-se-d--font.jpgPhoto
H. Grillot

Publié dans PAROLES, CITATIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

texte de gmc 06/11/2007 19:30

SANS REMETTRE Le vide n'a rien de fatiguant Il est léger et serein Comme un sourire de printemps A vouloir manier la pelle Pour remplir un tonneau percé Les artistes attrapent des cors Et des ampoules peu lumineuses Le vent balaie les scories Des lacs ensommeillés Il dégourdit les paupières Ouvrant un passage délicat Pour les torrents de feugmc

Mireille 04/11/2007 13:52

Bonjour Sév,J'aime bien tes photos en clair-obscur, un peu comme les oxymores poétiques.

Sév 03/11/2007 20:57

La nuit est une île à elle seule, où il est bon de voyager.