LE BIBLIOTHECAIRE

Publié le par Mireille Disdero


- Dites-moi ce que c'est, un bibliothécaire.
(...)
Ce que je fais depuis quelque temps. Une sorte de communisme, sans l'idéologie ou Marx ou toutes ces conneries. Notre métier, c'est de distribuer du savoir. Gracieusement. Entrez s'il vous plaît, entrez, prenez un peu de savoir gratis, non, ce n'est pas plafonné, continuez, vous pouvez vous en gaver, non, ce n'est pas une arnaque, ce n'est pas un échantillon gratuit pour vous appâter et vous facturer plus tard, ou bien pour vous tapisser le cerveau de logos et de slogans. Un bibliothécaire n'a pas un statut social très élevé, et nous ne gagnons pas non plus beaucoup d'argent ; plus qu'un poète, d'accord, mais pas autant qu'un type qui sait bien faire la manche. Alors, nos idéaux comptent beaucoup pour nous, et aussi l'amour des livres, l'amour du savoir, l'amour de la vérité et de la liberté d'information, le désir que les gens puissent découvrir les choses par eux-mêmes. Qu'ils puissent lire, oh, des histoires d'amour ou des romans policiers, ce qu'ils veulent. Et que les pauvres puissent avoir accès à Internet.

Larry Beinhart, Le bibliothécaire - Série Noire Gallimard, 2005


Publié dans PAROLES, CITATIONS

Commenter cet article

laurent 21/11/2007 20:29

Bonsoir Mireille,Quelle  est une journée type d'une biliothécaire si vous exercez dans le public ou privé?Quand j'étais adolescent ne sachant pas ce que je souhaitais faire,on voulait m'orienter comme documentaliste et aujourd'hui je ne sais même pas ce que cela veut dire.Inculquer un savoir, apprendre pour réfléchir,et réfléchir pour penser,et penser pour s'interroger.Quel beau métier que vous faîtes!(professionnelle de l'écriture)A quoi aspiriez vous quand vous étiez adolescente?Bonsoir Mireille

Mireille 19/11/2007 13:16

Ps : c'est aussi mon métier, alors forcément, ça me dit quelque chose ;o)

Mireille 19/11/2007 00:51

Oui Ray, excellent !J'ai mis une cinquantaine de pages avant d'être saisie par ce polar... quand même ; mais alors, ça valait la peine de persévérer. Il faut dire que je venais de lire Jean-Bernard Pouy : rien à voir, ici. La première chose qui m'a attirée dans ce roman ? Le titre.A vous lire,

Ray 18/11/2007 14:31

Bonjour Mireille, voilà un extrait bien réconfortant, le reste du livre est-il aussi bon ?

encore moi... 17/11/2007 18:41

"L'enlèvement de la bibliothécaire" : de Margaret Mahy, illustrations de Quentin Blake ( wouhh !) - Gallimard-jeunesse 2002 (Folio cadet - N°189) - A partir de 7 ans et sans restriction au-delà (sourire).

Mireille 17/11/2007 18:37

"L'enlèvement de la bibliothécaire" : rien à voir, bien entendu, avec le polar ci-dessus cité, mais l'envie a été trop forte... J'ai basculé (une fois de plus) côté littérature jeunesse... (sourire). C'est mon penchant sans limites !