LES SEULS

Publié le par Mireille Disdero




Les seuls, les abandonnés le seront encore
leur nuit de l'an rongera la peau douce... la peur
et se dessineront de vraies assiettes de faim
un pain noir d'embruns qu'il faudra manger
ou alors cracher, en soi
comme dans le silence un homme à sec... se noie.


undefined














Texte publié sur Rollerpen, Q'ultures on Web
http://www.rollerpen.fr/spip.php?article210

Allez voir... LK. y a ajouté quelque chose.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mireille 27/12/2007 22:44

'Soir Evelyne,Merci pour ta présence amie (sourire)

Mireille 25/12/2007 12:05

Merci Jackie, pour ce beau textequi parle d'indifférenced'intolérance,de désillusion...A vous lire,

Mireille 25/12/2007 12:03

Bonjour LaurentMerci pour les citations relatives aux seuls !

jau_jacqueline 25/12/2007 12:00

Eux,dans l'indifférenceDans l'intolérance,Ont le visage caché du mondeSont le revers d'une médaille de bronze,Inconditionnés,Naufragésen perdition,en désillusion.Ont perduLeurs yeux dans le brouillard,l'espoir d'échapper au dédale,Leur vie, une spirale infernale...Et pour acheverLa condition à ne plus êtrede cetterace tellement humaine...Leur errance est dans l'inconditionné....                         Jackie

laurent 21/12/2007 23:17

Quotidien banni, c'est triste, rêvent-elles de leur passé?(Cette photo me fait penser à des exilés)"Tu n'as pas le sang indien d'Ilan quand les lames tranchantes aiguisent le regard.""Pour toi qui me ragarde danser, gadjé, je ne suis que l'éclosion envoûtante de ta bohême.""Tu n'as pas dans les prunelles, la plainte d'Ilan.""Le bois de son violon qui saigne la résine.""Au son de l'accordéon,tes yeux n'ont pas la beauté du Danube.""Ma mémoire? Elle a deux mille ans.""Ecoute la tzigane s'énivrer du vent des Carpates.""Je me suis jetée dans la lumière.Et mes jupes amples volent ce que les couleurs habillent de pauvreté.""Entends-tu mes syllabes hurlées quand je me cambre devant toi,mains sur les hanches?Le cliquetis des bijoux ...(Les Coeurs Francs/La Tsigane extraits Jonavin)Exilé des siens, on est seul mais notre mémoire intacte.Bonsoir Mireille

angel 21/12/2007 13:02

bonne journee a toi biz

evelyne najid 21/12/2007 12:27

merci Mireille pour ce texte.Encore, toujours surprise de la profondeur de ton âme et de cette perception si  juste de ce qui anime l'humain.Merci donc Evelyne

Mireille 20/12/2007 19:17

Bonjour Marlène, bonjour ÎleMerci pour votre lecture, le regard qu'on porte compte beaucoup dans la lecture qu'on peut faire d'un texte. A mon avis, vous avez de beaux yeux, toutes les deux (sourire).A vous lire, encore

Mireille 20/12/2007 19:10

Bonjour Ludo,Je suis contente quand tu viens sur Bleu Indigo et  laisses un commentaire. Surtout pour un texte comme celui-là. La photo est tirée de "Sue perdue dans Manhattan", un film que j'aime beaucoup (de A. Kolleck). De rien en tout cas et à bientôt,

Ile Eniger 20/12/2007 13:07

Un très beau texte Mireille