LA DESTRUCTION DES LIVRES ?

Publié le par Mireille Disdero


Lu dans l'Expresso de Télérama ce matin :

Déjà « recensée » en 2004 par Lucien X. Polastron (dans Livres en feu, chez Denoël), la destruction des livres et des bibliothèques à travers les âges fait de nouveau l’objet d’un livre : celui de Fernando Baez. Il est vrai que la fameuse citation de Heinrich Heine — « Là où l’on brûle les livres, on finit par brûler des hommes » — est toujours d’actualité. Baez, essayiste et poète vénézuélien, envisage son sujet sur un temps on ne peut plus long : de l’Antiquité jusqu’à aujourd’hui, et même demain, en raison des inconnues qui demeurent sur la vie des livres à l’époque numérique. Les rappels qu’il fait sont terrifiants. Ce ne sont que bûchers, autodafés, destructions systématiques et carnages en tout genre, pour des motifs militaires, politiques, religieux ou moraux. Dans un chapitre utile, dont il avoue qu’il lui a été suggéré par un lecteur, Fernando Baez évoque également les livres détruits dans la fiction. Judicieux rappel de ce qu’avaient imaginé Cervantès, Marlowe, Potocki, Hawthorne, Wells, Borges, Lovecraft ou Bradbury. Dernière en date des grandes bibliothèques détruites, celle de Bagdad, victime des bombardements et des pillages en 2003. Un livre passionnant... à conserver ◆ G.H. - 7 avril 2008

Fernando Baez, Histoire universelle de la destruction des livres, Fayard, 528 p., 28 €



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mireille 08/04/2008 23:19

Eh oui Marlène,l'obscurantisme, la violence, les guerres... les mêmes schémas sont en place maintenant comme hier. Avec la mutation technologique de la société occidentale, on assiste aussi à une transformation du livre et des lieux qui l'archivent et le protègent, le "propagent". On ne sait pas encore vraiment si c'est "bon" pour son futur (en tout cas son futur en tant qu'objet livre (de papier et d'encre) dans un lieu matériel (bibliothèques etc.). Affaire à suivre et en marche.Merci de ta lecture, Marlène

marlene 08/04/2008 17:07

Si les hommes savaient ce qu'ils detruisent ainsi...