LE PARIS DE MCLIAM WILSON

Publié le par Mireille Disdero



Cet écrivain est différent des autres. D'abord son livre, "Eureka Street", puis "Les Dépossédés"...


McLiam Wilson est né en 1964 dans un quartier ouvrier de Belfast... A travers son écriture, on découvre une forme de littérature urbaine qui lui est propre ; la lutte des classes, le regard tourné vers les dépossédés, les petits, les marginaux. Aujourd'hui il habite Paris, mais là aussi, son regard reste ouvert sur un certain univers.

Pour le Festival "Paris en toutes lettres" :
“Maîtres de balais”, ou le Paris de Robert McLiam Wilson

On peut lire, dans Télérama
LE FIL LIVRES - Invité de "Paris en toutes lettres",
un nouvel événement littéraire qui s’emparera de divers lieux de la capitale du 4 au 8 juin, l'écrivain irlandais Robert McLiam Wilson propose une découverte de la ville à travers le regard des… éboueurs.
Car figurez-vous que c’est un métier qui le fascine depuis l'enfance.

Article complet, à lire sur TELERAMA, ICI

Et si vous n'avez jamais lu "Eureka Street", foncez chez votre libraire ou à la bib. Trouvez-le et lisez-le. Vous verrez !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mireille 06/06/2009 19:19

Je pense, Hervé, que certains métiers sont plus difficiles ou trop mal payés, et si on les aime, c'est pour d'autres raisons... en tout cas pas pour "gagner" sa vie... (sourire)Merci pour ton commentaire !

Hervé G. 05/06/2009 16:56

Beau choix, Mireille ! Et pour l'auteur (à ne pas laisser passer sans lire) et à l'article de Télérama, on n'a aucun argument pour prétendre qu'un métier est meilleur qu'un autre, si on l'aime, quel qu'il soit, notre métier est le meilleur au monde... ;o)

Mireille 05/06/2009 13:09

Un extrait :« Nous seuls – nous les déchus, les sans-abri, les vagabonds –, nous seuls connaissons la vérité sibérienne d’un mois de juin anglais.» Robert McLiam Wilson, Ripley Bogle

Mireille 03/06/2009 08:20

De rien Marlou, si ça peut ajouter une lectrice de plus à McLiam Wilson ;o)Bises,

Mireille 02/06/2009 20:37

Bonjour Laurent,Sur France Culture en ce moment, en feuilleton à 20H30, "Les Dépossédés" de McLiam Wilson. Si vous en avez le temps, allez l'écouter.Pour ce que disent les parents aux enfants... "si tu ne travailles pas à l'école tu seras balayeur", c'est assez répandu, je crois ; d'où l'intérêt de ce que fait cet auteur irlandais pour en parler, d'où l'intérêt de réabiliter un métier parmi les autres.Merci pour votre témoignage.

marlou 02/06/2009 14:23

Toujours riche d'informations précieuses, ton site, merci

laurent 01/06/2009 22:00

Je découvre l'auteur en question, j'ai lu l'article de Télérama.Je suis issu du concept de l'enseignement où j'ai entendu à maintes reprises"Si tu ne travailles pas à l'école, tu finiras éboueur, ouvrier de chantier etc etc"Tiens! concernant mon enfant, aurai-je la même interrogation plus tard?Oui, sûrement...