LE BOSSU CELESTE

Publié le par Mireille Disdero

 

 

Architecte : personne qui conçoit un ensemble complexe et qui participe à sa réalisation.

 

 

Il fait nuit et j’ai du mal à arrêter d’écrire, à desserrer les doigts tâchés d’encre, avec de beaux dessins dans les rides et dans les fentes : par capillarité. Comme quand j’étais arpète chez le Bossu, à tirer des traits à l’encre de Chine : des façades, des huisseries, des fondations… au cutch, au calque, affalé sur une immense table blanche.

 

Homme bien que penché, bossu, coincé, c’était lui l’âme des maisons à inventer, à dessiner. Lui l’âme exquise qui, d’un rien, d’une masure, caressait un rêve comme son chien à la chasse. Tout en perspective, en envergure. Tranquille et fort.

 

Personne, jamais, ne s’est moqué de l’homme penché en point d’interrogation, car sa bonté affleurait, comme sa sensibilité. Ni chasseurs, ni viandards, ni précieux des Beaux-Arts : respect total.

Il allait, courbé, et moi, souillon, j’essayais de le suivre avec mes doigts dégueulassés.

 

Puis un jour, il mourut.

Le jour d’avant, il me fit appeler à son chevet. Trop bossu, trop coincé, tout en morphine, il ne parlait déjà plus. Alors il m’a regardé de son air penché. Regardé vraiment, longuement. Et j’ai alors saisi tout –j’ai essayé-, son tout. Encore aujourd’hui, je m’entête à essayer, à travers ces quelques tâches d’encre, aux doigts, qui me dégoulinent quelques fois en lettres sur des pages blanches, encore à écrire.

Je lui dois bien cela.

 

Hervé Grillot

 

 

Publié dans POETES, ECRIVAINS...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mireille 20/02/2012 20:49


Oui Île, je partage ton avis pour les écrits d'Hervé Grillot.


Il n'a pas publié chez des éditeurs de poésie mais aux éditions Tapuscrit.


Si tu veux le lire, tu peux aller sur son site Un endroit... Il y publie ce qu'il aime mais aussi ses
textes à lui.


Belle lecture, Île (sourire)


 

Ile E. 20/02/2012 11:17


Je suis toujours touchée par l'écriture de cet auteur que tu présentes Mireille. Il y a une écriture sans artifice qui pointe une justesse poétique tangible. As-t-il publié un ou des livres ?