LE PETIT CHAT NOIR

Publié le par Hervé G.

 



Des hommes dignes

Des hommes toujours debout

 

La femme est à genoux, côté rue, âgée mais pas vieille, agrippée aux barreaux du portail, de gros barreaux riches, chromés, laissant voir une villa cossue, un jardin bien entretenu.

 
La femme est à genoux, mais pas mendiante, rien à voir avec une quelconque aumône, la femme tend un bras à travers les barreaux et dépose un bol d’offrandes avec de la nourriture dedans.

 
La femme est à genoux et parle doucement au chat à qui elle tend le bol rempli. L’animal s’approche, un petit chat noir qui se met à manger.

 
La femme est toujours à genoux, le bras à travers les barreaux, à caresser le petit chat, quand surgit une limousine aux vitres opaques. Elle klaxonne rapidement, insiste, le portail coulisse.

 
La femme est encore à genoux, les bras à travers le portail qui glisse. Elle se retourne, regarde, sourit. Le portail qui glisse et son bras au travers. Le petit chat miaule et dévore, il est jeune, il a tant à apprendre encore.

Hervé G.

Publié dans POETES, ECRIVAINS...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mireille 30/10/2011 17:13



Bonjour Marlou


 


Oui c'est un beau texte qui montre une intensité, une humanité magnifiques et beaucoup de finesse dans le regard de celui qui l'a écrit.



marlou 30/10/2011 14:17



Un de ces textes qu'on n'oublie pas...


Merci du partage.



Mireille 27/10/2011 23:05



Bonjour Île,


je partage ton avis, voilà pourquoi...



Ile E. 27/10/2011 12:04



Superbe texte !