LE TRAIN DE LA REUNIFICATION

Publié le par Mireille Disdero

 




A l’aube, Hanoï est calme. Les scooters sont au repos.

La gare ressemble à un souvenir d’enfance qui aurait sauté quelques générations en arrière. Le long train de la Réunification patiente au quai 3. Devant chaque entrée de wagon, une employée des chemins de fer vietnamiens en uniforme attend, vérifie les billets.
Après, tout s’accélère. Les petits enfants grimpent avec leurs parents, leurs frères, des vieux et des vieilles (parfois privées d’un bras), des ados bruyants avec Smartphones, tout un monde chargé de sacs, valises, cartons, sachets bourrés de fruits, grignotage pour 34 heures de roulis, cantines, bouteilles d’eau, mallettes, livres, jouets pour bébés, sacs à langer, journaux… et puis tout l’univers, pourquoi pas ? 

Au matin, l’aventure est dans un bol de Phô, avec ses herbes aux saveurs qui se répondent puis nourrissent les voyageurs. Ne courrez pas sans but vers la sérénité… Elle est ici, simplement, dans ce moment parmi d’autres, tout au long de la voie qui mène à Saigon.

 Mireille Disdero

Hô-Chi-Minh-Ville en septembre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mireille 05/09/2012 12:58


Voilà qui est fait.


Merci !

Fabienne Le Berre 05/09/2012 09:48


Bonjour,


pouvez-vous prendre contact avec moi?


f.leberre@klett.de


Les éditions Klett - Stuttgart