QUEREMOS PAZ

Publié le par Mireille Disdero

 

 

 

 

Été austral, juillet en janvier, sous un ciel suintant de nuages.




Ils vinrent du haut de la ville, de nulle part, marchant vite, courant presque.
Ils dévalèrent les rues, coupèrent court, suivant la ligne de plus grande pente, au plus court.
Ils avaient tous moins de 12 ans, courant presque, marchant vite, mal chaussés, presque pieds nus, pas 12 ans mais vivants.
« Queremos paz »

Presque nus, mal habillés, aux frusques sans taille.
Ils s’approchèrent du centre ville, en replat, avant le port et le détroit, la ville en son centre.
Rapides, derrière eux, les chiens en horde se rapprochaient, rapides, après eux.
« Queremos construir una vida mejor para nuestro pueblo »

Vers la place d’armes, sans prévenir, ils s’éparpillèrent, par deux, par trois, dans un silence enveloppé d’halètements et de jappements.
Les chiens firent de même, par trois, par deux.
La nuit s’approchait, tentante et menaçante, en jappements et halètements.
« Independiente »

Les maisons étaient déjà bouclées, éclairées au-dedans, autistes au dehors, hautaines dans leur oubli.
« Queremos paz »

Alors, dans la nuit absorbante et glaciale, gosses et cabots, en duo, en trio, ouvrirent les poubelles et remplirent les sacs qu’ils tiraient avec eux, comme un tango odieux, tout comme.
« Queremos construir una vida mejor para nuestro pueblo »
En vain, les hauts parleurs assassins assénaient.

Hervé Grillot



« Queremos paz » : Nous voulons la paix.

« Queremos construir una vida mejor para nuestro pueblo » : Nous voulons construire une vie meilleure pour notre peuple.

« Independiente » : Indépendant

Tir é du Tango "Queremos paz", du disque "la revancha del tango" (Gotán Project)
Si possible à écouter en lisant le texte !

Précisions de l'auteur.

 

4299851569_3da4275439.jpg

 

 

 

Publié dans POETES, ECRIVAINS...

Commenter cet article