VEILLER A S'ECARQUILLER

Publié le par Mireille Disdero


Et on s'est retrouvé là, tous les deux, dans le silence du petit jour à regarder par la fenêtre cette lumière qui n'est pas vraiment la lumière sous les ricanements de la pluie. J'ai essayé de voir comme toi. Avec des yeux pointus. Comme un nourrisson ou une bête. Et quand j'ai cru toucher du doigt ce qui faisait briller tes billes noires, tu t'étais endormi dans mes bras.

Thomas Vinau

ICI

Publié dans POETES, ECRIVAINS...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mireille 31/01/2010 17:46


Ah bin j'ai beaucoup aimé ce texte que tu as écrit, Thomas. :o)


thoams 28/01/2010 11:55


sympa mireille...