08 PRIX DES LYCÉENS AUTRICHIENS 2013

 

"16 ans et des poussières" a été sélectionné pour le Prix des Lycéens autrichiens 2013. J'ai effectué ma tournée à travers l'Autriche, pour rencontrer les lycéens, du 20 au 25 janvier 2013.

 

P1030444

 

Tournée des auteurs du Prix des Lycéens autrichiens 2013 ICI

 

 

Lettre aux lycéens autrichiens ICI

Compte-rendu et réponses à un certain nombre de questions ICI

 

Ci-dessous, quelques photos de ma tournée en janvier. Plus bas, un article de Sophia et Ajla, deux lycéennes et... tout en bas, comment j'ai vécu ma tournée !

 

              

Mireille-Disdero-Salzburg-le-23-janvier-2013-.jpg


 P10303490.jpg 

 

P1030398.JPG

 

P1030399.JPG

 

P1030402.JPG

 

P1030405.JPG

 

P1030442.JPG

 

P1030498.JPG

 

P1030499.JPG

 

P1030500.JPG

 

P1030502.JPG

 

P1030512.JPG

 

P1030515.JPG

 

P1030535.JPG 

 

Jeudi le 24 janvier l’écrivaine Mireille Disdero était hôte dans notre école.

Elle nous a présenté son livre « 16 ans et des poussières». Nous lui avons posé des questions sur sa carrière comme auteur, sur sa vie et sur ses inspirations pour écrire « 16 ans et des poussière». 
Le livre traite d’une jeune fille très intelligente et de sa vie dure dans une banlieue de Marseille. Elle veut continuer sa carrière scolaire pour améliorer ses possibilités d’avoir une vie différente de celle de sa mère. Mais celle-ci veut que sa fille gagne de l’argent et commence à être autonome.  
Mireille Disdero vit à Bangkok, mais elle est née en France. Elle a déjà commencé à écrire quand elle était encore à l’école. Elle adore lire, et en plus des romans elle écrit aussi des nouvelles et de la poésie. Elle avait fait des expériences avec la mauvaise situation des jeunes dans les banlieues entre le chômage et la criminalité. Elle a choisi Marseille comme lieu de son histoire parce qu’elle veut montrer que Marseille n’est pas seulement belle, mais qu’il y a beaucoup de problèmes dans les banlieues. 
On a aussi discuté des caractères du livre et elle nous a demandé qui était notre personnage préféré. Après lui avoir posé toutes nos questions, elle a expliqué la situation dans les banlieues avec des photos de Marseille. 
La discussion et la présentation étaient très intéressantes et je pense que maintenant, nous comprenons mieux l’histoire racontée dans ce roman et les mobiles pour lesquels Mireille Disdero a écrit ce roman. 

Sophia Ertel et Ajla Ahatovic, 7K (Autriche)

 

 

Comment j'ai vécu ma tournée... pour le Prix des Lycéens autrichiens

 

Ma tournée, du 20 au 25 janvier 2013

 

J’ai été ravie que « 16 ans et des poussières » soit sélectionné pour le Prix des Lycéens autrichiens. Alors, même si j’habite actuellement à Bangkok, quand on m’a demandé de venir en Autriche pour présenter le roman, je n’ai pas hésité à traverser les 9000 kilomètres (et des poussières) qui séparent la capitale thaïlandaise de Vienne.

 

Et je ne l’ai pas regretté.

 

 Dimanche 20 janvier. Mon arrivée à l’aéroport de Vienne était prévue pour 22h25 mais le vol avait pris du retard à Moscou, à cause de la neige. Yvan Jacquemin, Attaché de coopération éducative, et Bénédicte Voisine, Chargée de mission à l'Institut français, m’attendaient pour m’accueillir. Dans la voiture diplomatique, en ce début de nuit, nous avons roulé en direction du palais Clam Gallas où est situé l’Institut français.

 

 Premier voyage en Autriche. Un bel accueil.

 

 Arrivant de Bangkok, j’avais près de 20 heures de transit et de vols dans les bottes. Epuisée ! Pourtant, découvrir le pays, échanger avec les lycéens-lecteurs… J’étais enthousiaste.

 

 Epuisée donc. Mais ravie ! La première nuit, j’ai dormi dans la chambre d’hôte de la demeure du Directeur de l’Institut français, mise à disposition pour les invités. En traversant la ville, il m’avait bien semblé apercevoir de la neige, un peu partout. Ce n’était pas un rêve, dès le matin quand je suis sortie… elle était là, un peu féérique, pour moi qui venais de Bangkok et d’un climat tropical. Ce paysage gris et blanc, ces voitures qui disparaissaient sous les épaisseurs du froid et ces arbres décharnés aux contours blancs de givre étaient exotiques. J’aimais retrouver le froid.

 

Première rencontre, dans le Salon rouge de l’Institut français à Vienne. Les élèves et leurs professeurs du Rainergymnasium puis ceux du GRG XIX Billrothstrasse m’attendaient (une trentaine de lycéens).

 

Yvan Jacquemin m’a présentée à eux et la séance a commencé. La première fois est toujours intimidante, pour moi, lors d’une tournée. Je me demandais comment j’allais pouvoir surmonter le problème de la fatigue du voyage et le décalage horaire. Eh bien la réponse est… ce n’est pas insurmontable, loin de là.

 

J’ai raconté aux élèves la genèse de 16 ans et des poussières puis, très vite, ce sont eux qui ont posé des questions. Eux et leurs professeurs.

 

À la seconde séance ils étaient plus nombreux, 70 élèves du GRG 16 et du AKG avec leurs professeurs.

 

Ensuite ?

Première découverte de la cuisine autrichienne puis... Départ pour Graz en voiture diplomatique. La pluie, le froid… mais avant, une visite de Vienne en accéléré car le temps était compté.

 

Conclusion ? C’était si beau et nouveau, pour moi, que je me suis promis de revenir et de prendre le temps de redécouvrir Vienne et l'autriche.

 

Mireille Disdero

(La suite du compte-rendu bientôt, avec les résultats du Prix : pour le 23 avril prochain).

 

 

Second voyage en Autriche - avril 2013,

pour la cérémonie de remise du Prix des Lycéens.

 

Louis Atangana, l'auteur de "Ma", (éditions du Rouergue) et moi même ("16 ans et des poussières", Le Seuil 2011) étions les heureux finalistes du prix.

Mais qui allait l'emporter ?

Chacun de nous est arrivé le 22 avril et reparti le 24. Louis Marandet, attaché de coopération pour le français en Autriche, nous a accueillis à Vienne, tandis que Yvan Jacquemin, attaché de coopération éducative, et Bénédicte Voisine, chargée de mission, oeuvraient à la préparation de la remise du prix, à Graz.

C'était véritablement le printemps, à Vienne. Plus rien à voir avec la neige et le froid, la grisaille du mois de janvier. Devant l'Institut français, le cerisier du Japon était couvert de fleurs. Une explosion de beauté et de couleur. 

Notre séjour a été bref et intense.

Etaient présents, lors de la cérémonie, Monsieur l'Ambassadeur de France dont j'ai apprécié le discours, Monsieur le Président du jury fédéral, Monsieur Hendrik Funke, éditeur chez Klett en Allemagne... mais je ne peux tous les citer, tant ils étaient nombreux pour assister à ce grand moment. 

Finalement, c'est Jean-Philippe Blondel qui a remporté le prix avec son roman "Brise-glace"... Il n'était pas présent mais il a quand même pu s'exprimer via Skype, et remercier les lycéens.

Ces derniers ont réalisé un beau parcours de présentation et de mise en avant des écrits. ils nous ont demandé de lire un passage que nous aimions tout particulièrement, dans notre livre, puis ils ont organisé un débat entre Louis Atangana et moi-même.

Nous avons parlé de notre métier d'auteur, de notre façon de travailler... et peut-être aussi de notre vision du monde et de la lecture. C'était un beau moment. Avant notre départ, les lycéens nous ont remis un cadeau pour nous remercier d'être venus. 

Bien sûr, nous étions un peu déçus de n'avoir pas remporté le prix. Mais ce n'est pas important. Au contraire, "l'échec" donne envie de continuer plus encore, et de finir un jour, une année prochaine... par remporter ce prix grâce à un autre de nos ouvrages pour les lycéens. Car bien sûr, l'histoire ne s'arrête pas là. Le Prix des Lycéens continue ! J'espère pour longtemps et pour la promotion du livre et de la lecture, la découverte par les jeunes lecteurs du plaisir de lire, de cette liberté de plus à s'offrir dans la vie.

Avec un livre à ses côtés, on n'est jamais seul, on part loin, on découvre, on ressent, on vibre... On aime ! Donc... Longue vie au prix des lycéens autrichiens.

Mireille D.

 

 

 

  

 

08  PRIX DES LYCÉENS AUTRICHIENS 2013
08  PRIX DES LYCÉENS AUTRICHIENS 2013
08  PRIX DES LYCÉENS AUTRICHIENS 2013
08  PRIX DES LYCÉENS AUTRICHIENS 2013
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :