Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

LE BIBLIOTHECAIRE

Publié le par Mireille Disdero


- Dites-moi ce que c'est, un bibliothécaire.
(...)
Ce que je fais depuis quelque temps. Une sorte de communisme, sans l'idéologie ou Marx ou toutes ces conneries. Notre métier, c'est de distribuer du savoir. Gracieusement. Entrez s'il vous plaît, entrez, prenez un peu de savoir gratis, non, ce n'est pas plafonné, continuez, vous pouvez vous en gaver, non, ce n'est pas une arnaque, ce n'est pas un échantillon gratuit pour vous appâter et vous facturer plus tard, ou bien pour vous tapisser le cerveau de logos et de slogans. Un bibliothécaire n'a pas un statut social très élevé, et nous ne gagnons pas non plus beaucoup d'argent ; plus qu'un poète, d'accord, mais pas autant qu'un type qui sait bien faire la manche. Alors, nos idéaux comptent beaucoup pour nous, et aussi l'amour des livres, l'amour du savoir, l'amour de la vérité et de la liberté d'information, le désir que les gens puissent découvrir les choses par eux-mêmes. Qu'ils puissent lire, oh, des histoires d'amour ou des romans policiers, ce qu'ils veulent. Et que les pauvres puissent avoir accès à Internet.

Larry Beinhart, Le bibliothécaire - Série Noire Gallimard, 2005


Publié dans PAROLES, CITATIONS

Partager cet article

Repost 0

ATELIERS d'ECRITURE SUR UN ENDROIT...

Publié le par Mireille Disdero



Exercices de style autour d'un thème commun...
 

Partager cet article

Repost 0

NOUVEAU CONCOURS DE NOUVELLES : COURTES !

Publié le par Mireille Disdero

Partager cet article

Repost 0

CE QUI ATTIRE...

Publié le par Mireille Disdero

anna-karina4.jpg

Ce qui attire, c'est la force de la proximité qui tient sous l'attrait, sans jamais s'épuiser en présence et jamais se dissiper en absence.

Maurice Blanchot

Publié dans PAROLES, CITATIONS

Partager cet article

Repost 0

UNE CITE... SLAM !

Publié le par Mireille Disdero

 bidon-visage.jpg

Ludo Kaspar a eu envie un jour d'interpréter "Une cité" (In "Feuilles des jours"*) dans une version slam, accompagnée de ses amis musicos Lahou et Vincent. L'idée m'a plu, alors ils l'ont fait. Lahou a coaché Ludo Kaspar sur l'interprétation des paroles. Pour que l'histoire de la cité soit complète, on a ajouté aux mots, à la voix et à la zique... une photo de Hervé Grillot qui à mon avis se mélange bien avec l'histoire de la cité... Du beau travail !

Il est possible d'écouter l'interprétation du texte ci-dessous, sur le site d'e-criture de L.K. :

 
 
 
 




Dans une cité perchée comme un nid d’aigle

 

au-dessus de Marseille,

 

vivent tragiquement des familles venues de tous les horizons de la Méditerranée :

 

Italiens, Espagnols, Arabes, Arméniens… et Français de souche… 

 

Robert Guediguian, « L’Argent fait le bonheur » 1993

 

 

 

Une cité

 

 

 

 

La voiture ralentit mais on ne s'arrête pas.

 

A Marseille Nord Littoral

personne ne rêve de connaître la cité

ni son regard vers la mer au-dessus des quartiers.

 

La Castellane, la Bricarde

Saint André, Saint Henri, saint Louis, l'Estaque...

 

Les keufs ne traînent pas.

On se souvient de Belkacem, à sa sortie des Baumettes,

deux balles plein feu dans le crâne explosé.

 

On se rappelle la télé balancée du sixième

dans les poubelles puantes où Djamila cherchait...

personne ne le dira.

 

A la Téci depuis des années 

les réfugiés dans les halls balafrés

sont absorbés par la civilisation, on n'oublie pas...

 

L'îlot de l'école maternelle,

la directrice espagnole qui dansait comme une reine,

les soirs de fête entre instits...

du quartier.

 

On se souvient de Sinat et Sinoun

du frère de celui qui a frappé le maître

de la maman cambodgienne qui élevait seules ses filles

belles comme des danseuses sacrées, on n'oublie pas...

 

La mer qui habitait chez nous

dans les yeux, à la fenêtre et dans l'odeur des jours

comme une plume sur la balance, à la pesée des âmes

d'Anubis l'Egyptien,

la mer qui allégeait les fatigues, on n'oublie pas...

 

La cité escale que l'on quitte pour toujours

avec un soleil migrateur dans chaque poche

et la mer qui voyage des années durant en nous,

après.

 

La Bricarde avec le temps, on y devient des étrangers,

des ailleurs qui s'échappent vers  la côte Bleue

loin, loin de Marseille Nord Littoral,

loin de l'état d'urgence enfanté 

 

dans la cité perdue de la Bricarde,

 

à Marseille... Nord Littoral.

 

 

Mireille D. *Feuilles des jours, collection Bandonéon (Ed. Tapuscrit)

Partager cet article

Repost 0

CONCOURS DE POESIE LIBRE

Publié le par Mireille Disdero


Information : Nora Atalla

Concours international de poésie Écritout 2008 : poésie libre
« Québec et la francophonie » - http://www.concoursecritout.com

La ville de Québec sera, en 2008, l'hôte du XIIe Sommet de la Francophonie qui regroupe 55 États et gouvernements membres. À cette occasion, Écritout, une entreprise réseau offrant une gamme variée de services linguistiques, a mis sur pied un concours international de poésie libre ayant pour thème « Québec et la francophonie ».

Par ce concours de poésie, Écritout vise à donner à la langue française une place prépondérante dans le monde par l'intermédiaire des poètes francophones, à tisser des liens entre nos sociétés et à sensibiliser les communautés à l'importance de communiquer entre elles et, du même coup, à l'importance de préserver sur le globe la langue française, la littérature et la poésie.

On peut trouver tous les détails du concours de poésie à l'adresse Web suivante : http://www.concoursecritout.com (courriel : info@concoursecritout.com) ; il s'adresse à tous les poètes francophones, âgés de 18 ans et plus, du monde entier, quelle que soit leur nationalité, qu'ils aient déjà été publiés ou pas. Les participants peuvent envoyer leurs poèmes dès maintenant, jusqu'au 29 février 2008.
(...)
Écritout est née de la passion de l'écrivaine et poète Nora Atalla [http://www.nora-atalla.com] pour la langue française et pour les lettres.
Pour tout savoir sur le concours et sur son règlement, http://www.concoursecritout.com/

Partager cet article

Repost 0

APPEL A TEXTES : THEME MARSEILLE

Publié le par Mireille Disdero


Des textes de vous ou d'auteurs que vous appréciez  (nouvelles, récits courts, extraits...) avec pour thème Marseille sont attendus sur le site Un Endroit... en vue d'une publication future dans le Mag Un endroit...

Vous pouvez adresser vos écrits ici : unendroit@voila.fr





Belsunce.jpg

Partager cet article

Repost 0

UN LOUP A SIX PATTES ET UNE LANGUE DE FEU

Publié le par Mireille Disdero



Encore un peu et, alternativement, ma vision s’estompa, puis s’affermit, elle parcourut le paysage, j’avançai, j’étais bien, en Norvège…



« Je restai là un moment, en face d’une cour d’école. Je jetai des regards nerveux tout autour de moi. On aurait dit un jeudi matin tout à fait ordinaire. La vie grouillait en bas, sur la place du marché, et Alexander Kielland, le dos tourné, cherchait vainement les vieux voiliers du regard. Il n’y avait que la plateforme Statfjord B à l’horizon. »

Un peu, encore, et la place du marché disparait, la plateforme pétrolière vient d’avaler le paysage. Je ne vois qu’elle.

Je tourne la page, ferme l’ouvrage, autour le paysage, la vigne, les oliviers, sages, méditerranéens.
Il fait beau, je suis bien.
Et ce loup à six pattes et sa langue de feu. Six pattes : le charme et la beauté de l’inutile. Le poids et la fulgurance des transports imaginaires. L’inutile et sa nécessité.

Puis prendre le volant, tourner la clé de contact, quitter la station-service, cheminer au gré de son bon gré.
Son sauf-conduit tendu à bout de regards.

Le plaisir de lire et plus
-d’écrire-
Si affinité
En langues de feu.


Hervé Grillot, 26/10/2007

Publié dans POETES, ECRIVAINS...

Partager cet article

Repost 0

LE CARRE DES ECRIVAINS

Publié le par Mireille Disdero




Depuis 1992 à Marseille, chaque automne est organisée la manifestation littéraire du Carré des Ecrivains, à La FNAC Centre Bourse de la ville.

Le 16ème Carré des Ecrivains se tiendra demain samedi 10 novembre de 14 heures à 19 heures au Centre Bourse : un cocktail clôturera la manifestation. Si vous vient la bonne idée de vous y rendre, vous aurez l'occasion d'y  trouver "Un Ogre dans la ville" (roman noir sans être polar, éditions de l'Harmattan, octobre 2006). Un détail à savoir : il est possible de télécharger le roman à partir du site de l'éditeur ;


UN OGRE DANS LA VILLE
Mireille Disdero
LITTÉRATURE ROMANS, NOUVELLES EUROPE France

ajouter au panierCommander la version numérique (ebook)ISBN : 2-296-01359-7 • 180 pages 

c'est moins cher et rapide... mais pour la dédicace ? Contactez-moi.

Mireille D.

Partager cet article

Repost 0

MESSAGE...

Publié le par Mireille Disdero



Ecoutez-moi  bien, les gugusses. Vous êtes  des anciens copains de  ceux qui sont passés sous le train.  Et moi je suis Zorro. Si tout ça vous semble normal, normal de perdre ses copains, normal de fermer sa gueule, normal de ne pas se poser de questions, continuez de jouer au baby-foot en révisant Sartre et Bergson. Si vous voulez éclater en sanglots, venez me voir, j'essuierai vos larmes.    

Jean-Bernard Pouy, La petite écuyère a cafté




Publié dans PAROLES, CITATIONS

Partager cet article

Repost 0