Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

CATHY GARCIA POETE

Publié le par Mireille Disdero

La poésie de Cathy Garcia

Avez-vous lu Jardin du Causse ? Ce recueil est un petit trésor à découvrir sans tarder, si vous ne le connaissez pas. C'est :

"Un long poème sur un cycle de l’existence, le déroulement des saisons en parallèle avec le mouvement intérieur des saisons d’une femme et sa richesse de vivre." Mireille Disdero

"Le lecteur reconnaîtra facilement le jardin et aura envie, parfois, de prendre sa propre enfance sur ses genoux." Patrick Devaux, poète

JARDIN DU CAUSSE 2004, papier recyclé, format b5, 88 pages, Préface de Mireille Disdero, poète et romancière, présentation par Patrick Devaux, poète belge – Illustrations originales n&b de Joaquim Hock, peintre et dessinateur belge également. (publié par les Ed. de L’Atlantique en 2011) – 13 €

POUR EN SAVOIR PLUS

L'auteur nous dit...

Pour mes autres publications, voir avec les éditeurs concernés (Cardère, Asphodèle, Nouveaux Délits, Encres Vives et Cactus Inébranlable et Gros Textes pour les ouvrages collectifs), ou directement avec moi si vous souhaitez un livre dédicacé.

BIBLIOGRAPHIE COMPLETE

Publié dans POETES

Partager cet article

Repost 0

TRUMAN CAPOTE INEDIT

Publié le par Mireille Disdero

 

Des écrits précoces et inédits de Truman Capote bientôt publiés

Retrouvés par hasard, à la New York Public Library

 

L'été dernier, au sein de la New York Public Library, un éditeur suisse, Peter Haag, se trouvait en quête de chapitre du dernier écrit inachevé de Truman Capote, Answered Prayers. Mais c'est finalement une autre découverte qu'il a faite en fouillant les papiers de l'auteur américain : toute une série d'histoires courtes et de poèmes inédits qu'il avait rédigés au cours de sa jeunesse. Random House prévoit de publier l'ensemble de la collection en décembre 2015, tandis que la version allemande est programmée chez Kein & Aber, maison basée à Zurich.

L'article, à LIRE ICI

 

TRUMAN CAPOTE INEDIT

Publié dans ECRIVAINS...

Partager cet article

Repost 0

LE MAG' SISTOEURS

Publié le par Mireille Disdero

Hier le 3 octobre, Séverine Capeille, chef d'orchestre de la revue Sistoeurs, a écrit...

 

... Je percute (à 18h53 très précisément) que nous sommes le 3 octobre et que, donc, c'est L'ANNIVERSAIRE DE SISTOEURS ! 11 années de publications... Je m'étonne moi-même de cette longévité ! Merci à toutes celles et tous ceux qui suivent de près ou de loin cette incroyable aventure. Champagne !

 

Je m'associe à elle car 11 ans, ce n'est pas rien et puis ça vaut la peine, c'est une sacrée revue, à découvrir si vous ne connaissez pas encore.

Sistoeurs !

Partager cet article

Repost 0

CAFE LECTURE DE LA CASE A PALABRES ET DE MA BIBLIOTHÈQUE BLEUE

Publié le par Mireille Disdero

 

La Case à Palabres et Ma Bibliothèque Bleue vous proposent un rendez-vous mensuel autour de la lecture à Salon-de-Provence.

Un thème, des propositions de lecture, mais une complète liberté pour chaque participant de présenter le livre de son choix.

En octobre, parmi les lectures, "16 ans et des poussières" ! Dommage que je sois si loin, sinon j'aurais assisté à cette soirée sur le thème de la mère, l'un de ceux qui me "travaillent" le plus quand j'écris.

Octobre : cycle relation parentale : la mère

Suggestions de lecture :

Ce que je peux te dire d’elles - Anne Icart

16 ans et des poussières - Mireille Disdero

Rien ne s’oppose à la nuit - Delphine de Vigan

Vipère au poing - Hervé Bazin

Dans Ma Bibliothèque Bleue, le site de Sabine Lauret, on peut lire sa note de lecture de "16 ans et des poussières", ICI

Ps : fière d'être associée à "Rien ne s'oppose à la nuit", "Vipère au poing"... En revanche je n'ai pas encore lu "Ce que je peux te dire d'elles". Bientôt, bientôt...

 

 

 

 

Publié dans LECTURES

Partager cet article

Repost 0

NOUVEAUX DÉLITS N°49

Publié le par Mireille Disdero

NOUVEAUX DÉLITS

Revue de poésie vive et dérives

Numéro 49

Oct. Nov. Déc. 2014

 

En guise d’édito :

Le missionnaire européen était assis accroupi avec les Indiens Hurons en grand cercle autour d’un feu de camp. C’était une position à laquelle il n’était pas habitué, et il avait le sentiment qu’elle ne l’aiderait pas à convaincre les Indiens de partager son point de vue. Néanmoins il leur a exposé courageusement l’idée selon laquelle il n’était pas un mais deux. En l’entendant les guerriers ont éclaté de rire et ont commencé à jeter de gros bâtons et de la poussière dans le feu. Un étrange mélange de terreur et de ressentiment a alors envahi le cœur du missionnaire. Lorsque les rires ont cessé, il a poursuivi son exposé. Avec patience, il a expliqué aux sauvages que ce corps fait de chair et de sang qu’ils voyaient assis devant eux n’était qu’une coquille extérieure, et qu’en lui un corps invisible plus petit habitait, qui un jour s’envolerait pour vivre dans les cieux. Les Hurons ont gloussé de plus belle, en se faisant des signes de tête entendus tout en vidant les cendres de leurs pipes en pierre dans le feu crépitant. Le missionnaire avait le sentiment d’être profondément incompris, et était sur le point de se lever pour regagner sa tente, vexé, lorsqu’un vieil homme près de lui l’a arrêté en lui saisissant l’épaule. Il lui a expliqué que tous les guerriers et les chamans présents dans le cercle connaissaient l’existence de ces deux corps et qu’ils avaient également de petits êtres qui vivaient en eux, au cœur de leurs poitrines, et qui s’envolaient eux aussi au moment de la mort. Cette nouvelle a réjoui le missionnaire, et l’a convaincu que les Indiens étaient désormais sur le même chemin spirituel que lui. Avec un zèle renouvelé, il a demandé au vieil homme où, selon son peuple, ces petits êtres intérieurs s’en allaient. Les Hurons ont tous recommencé à rire, et le vieil homme a désigné du doigt la cime d’un énorme cèdre millénaire dont la silhouette se dressait dans la lueur du feu. Il a dit au missionnaire que ces « petits êtres » allaient au sommet de cet arbre puis descendaient dans son tronc et ses branches, où ils vivaient pour l’éternité, et que c’était pour cela qu’il ne pouvait pas l’abattre pour construire sa petite chapelle.

Sam Shepard
in Chroniques des jours enfuis

 

AU SOMMAIRE

 

Délit de poésie : Thomas Sohier, Patrick Devaux (Belgique) et Jean-Jacques Dorio

 

Délit pin pom et autres poèssessions : Paul Féval

 

Délit de réponse : Pascale de Trazegnies & Cathy Garcia,

Poème pour deux voix ou deux mains

 

Délit de suite dans les idées : Cyril C. Sarot, Ces traces laissées dans le sable

 

Résonances : Chroniques du Diable consolateur de Yann Bourven

 

Les Délits d’(in)citations sont aux petits coins.

Vous trouverez le bulletin de complicité. Bien-sûr que vous trouverez le bulletin de complicité !!

Illustrateur : Jean-Louis Millet

Les illustrations ont été réalisées par détournements d’œuvres de van Gogh, Rodin, Schiele, Drakkar, van Malderghem, anonymes préhistorique, celte, hopi, internet, cg & jlmi.

Et si vous alliez faire un tour au Musée Improbable ? http://jlmi94.hautetfort.com

 

Cathy GARCIA

 

 

Partager cet article

Repost 0

CE QUI RESTE, REVUE

Publié le par Mireille Disdero

 

La revue Ce qui reste "Ce qui reste est une revue en ligne, dirigée par Vincent Motard-Avargues, où vers, proses, chroniques, peintures & photos se côtoient et s’associent, du lundi au vendredi, une publication par jour."

Vincent Motard-Avargues écrit : "Ce qui reste, quand on ferme les yeux… persistance rétinienne de la création littéraire comme artistique… la vue gravée dans l’esprit ; vue écrite dans la langue du quotidien, de la vie, du vivre, du réel – avec ses évidences et outrances, ses défauts et qualités, ses banalités et incongruités, et même ses vérités comme ses mensonges."

Dimanche 28 septembre, il nous propose les actualités des auteurs de la revue (expositions, publications...) ICI

Partager cet article

Repost 0

MA BIBLIOTHÈQUE BLEUE ET 16 ANS ET DES POUSSIÈRES

Publié le par Mireille Disdero

Dans Ma bibliothèque bleue, Sabine Lauret a écrit une note de lecture sur 16 ans et des poussières, mon roman publié au Seuil en 2009 et 2011 (et édité chez Klett Verlag en 2012, en Allemagne). Un grand merci à elle !

"Ce court roman, né d'une nouvelle, met la lumière sur une vie au milieu des quartiers nord de Marseille.

Un récit plein de pudeurs, des personnages entiers, des situations authentiques.
Les mots de Mireille Disdero sont comme toujours délicats face à des situations qui ne le sont pas.
L'adolescence, la relation à la mère, la scolarité, la violence sont autant de sujets que l'auteur décrit avec sensibilité et réalisme.
Un roman pour jeunes et adultes.
Une lecture qui ne laisse pas indifférent." Sabine Lauret

Elle dit bien ce que j'ai envie d'exprimer : ce livre s'adresse à tous, pas seulement aux adolescents. D'ailleurs quand je l'ai écrit, je n'ai pas "ciblé" un lectorat particulier. J'ai écrit. Et quand je le fais, c'est pour tous. Sans discrimination d'âge, de genre etc.

Merci à Sabine et merci à tous les lecteurs !

 

MA BIBLIOTHÈQUE BLEUE ET 16 ANS ET DES POUSSIÈRES

Publié dans NOTES DE LECTURE

Partager cet article

Repost 0

LIVRES JEUNESSE, UNE CITATION

Publié le par Mireille Disdero

La citation du mois de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse :

« L'Enfer gèlera avant que je laisse les racistes et les personnes pleines de haine me réduire au silence. En fait, ils m'ont prouvé que ce combat vaut la peine »

Dixit l'écrivain britannique Malaury Blackman réagissant aux commentaires racistes sur les réseaux sociaux suite à son passage sur Sky News, où elle présentait sa campagne pour la diversité dans les livres jeunesse. (source : ActuaLitté)

Publié dans PAROLES, CITATIONS

Partager cet article

Repost 0

SÉLECTION PRIX LITTÉRAIRE PACA

Publié le par Mireille Disdero

La sélection 2014 / 2015, onzième année du prix littéraire des lycéens et apprentis PACA.

Pour tout savoir, c'est ICI

SÉLECTION PRIX LITTÉRAIRE PACA

Partager cet article

Repost 0

LA RONDE DES LIVRES

Publié le par Mireille Disdero

La Ronde des Livres est un comité de lecture composé de libraires, de bibliothécaires et d'enseignants de Haute-Marne qui a pour objectif de lire et chroniquer les nouveautés dans le domaine de la littérature de jeunesse. Vous trouverez sur leur blog leurs Coups de Cœur à destination des élèves du secondaire (collège et lycée).

Et parmi leurs coup de coeur... "A l'ombre de l'oubli" !

"Roman psychologique percutant à l’écriture sensible pour aborder un sujet grave mais bien réel. Aborde avec subtilité la problématique des relations virtuelles, des dangers d’internet et du viol."
Niveaux : Pour tout ado à partir de 13 ans, 4e, 3e
Thèmes : Amour, violence, délinquance, solitude, viol, mal-être, adolescence

Chronique complète à découvrir ici : 

Partager cet article

Repost 0