Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

LA CHARTE DES AUTEURS, MONTREUIL 2014...

Publié le par Mireille Disdero

La Charte des Auteurs et Illustrateurs jeunesse nous dit :

Montreuil : faisons-nous entendre !

Nos professions sont de plus en plus précaires.
L'actualité sociale et les conditions de la rémunération sont en évolution constante.

À force d'insistance, nous avons obtenu que les réformes en cours soient gelées afin que nous puissions exposer nos propositions.
C'est un sursis, mais les discussions vont être longues et ardues.

Pour cela, nous devons montrer que nous sommes TOUS concernés.

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS.

Auteurs, illustrateurs, adhérents d'une association professionnelle ou non, nous vous proposons deux actions pendant le salon du livre de Montreuil :

1- Mercredi 26 novembre

PHOTO COLLECTIVE LES AUTEURS BIENTÔT TOUS À POIL

Dès 18h30 rendez-vous sur le stand de la Charte (H1, niveau 0) pour la distribution des
t-shirts.
Prise de photo individuelle + photo collective à 19h30.
Ces photos serviront à peser dans les négociations en prouvant notre mobilisation collective.

VENEZ NOMBREUX !

©Clothilde Delacroix

2- Lundi 1er décembre GRAND RASSEMBLEMENT PROFESSIONNEL

Les auteurs, bientôt tous à poil ?
12h00-13h00 dans le petit amphithéâtre

Intervenants : Valentine Goby (administratrice de la Charte, présidente du CPE), Ronan Le Breton (représentant du SNAC BD)
Modération : Carole Trébor (administratrice de la Charte)

Venez avec votre t-shirt faire le point et poser vos questions.
Si vous êtes en dédicace, suspendez vos crayons pendant une heure, mettez un petit mot sur votre table invitant à venir nous rejoindre, emmenez vos éditeurs.
Si vous croisez des collègues dans les allées prenez-les avec vous !

Montrons que ces questions nous tiennent à coeur et que nous ne sommes pas isolés. Impliquons-nous dans les décisions qui nous concernent directement.

NOUS COMPTONS SUR VOUS.

FAITES PASSER L'INFORMATION SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX, PAR EMAIL OU COMME BON VOUS SEMBLERA.

MAIS VENEZ NOMBREUX !

 

Ps : je ne serai pas en France lors du salon du livre de Montreuil mais à Bangkok, cependant je soutiens !

Mireille D.

Partager cet article

Repost 0

EUROPOESIE NEWS

Publié le par Mireille Disdero

  

Des nouvelles de Europoésie, sur le site, ICI

Par Joël CONTE,

Président de l'association

Rencontres Européennes-Europoésie

 

 

Partager cet article

Repost 0

UN SIMPLE TABOU, CHRONIQUE "A L'OMBRE DE L'OUBLI"

Publié le par Mireille Disdero

Sur son blog Un simple tabou, Anahita chronique "A l'ombre de l'oubli" (le Seuil 2013). 
Le roman fait partie de ses coups de cœur sur les (je la cite) thèmes difficiles qui font partie intégrante de notre quotidien. Parce que dévoiler ces tabous, dont tout le monde peut être victime, permet d'apporter des solutions, un soutien. Parce que rester muré dans le silence ne les fera pas disparaître.
Je suis bien d'accord -
 
"Mireille Disdero aborde le viol avec délicatesse et poésie. Violette est une jeune fille à la fois douce et impétueuse, qui devient peu à peu taciturne. Son histoire m’a énormément troublée. Arnaud, son ami et amoureux, fait tout pour lui venir en aide et la réconforter. J'ai aimé leur complicité sans faille malgré cet horrible incident. Les mots sont tendres bien que chargés de mélancolie. L'auteure dépeint brillamment le silence et le désarroi de Violette qui, grâce à l'écriture, parvient à apprivoiser sa honte et sa douleur. C'est en quelque sorte de la poésie thérapie, une passerelle qui permet de s'exprimer quand le langage parlé semble trop violent. J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié les chapitres où l'on pouvait lire les poèmes de Violette. Une très belle histoire, à deux voix, qui reste longtemps en mémoire."
 
Roman à partir de 13 ans. 

 

UN SIMPLE TABOU, CHRONIQUE "A L'OMBRE DE L'OUBLI"

Publié dans NOTES DE LECTURE

Partager cet article

Repost 0

SAMUEL DUDOUIT ET CE QUI RESTE

Publié le par Mireille Disdero

Décidément, j'apprécie Ce qui reste, la revue, son choix d'auteurs et de textes. Aujourd'hui, Samuel Dudouit...

"toucher les bêtes, les dieux, les hommes, des montagnes partout, avec rien pour éclairer les mots, nager dans le duvet mort du jour, traîner sa fatigue d’un bord à l’autre d’un funèbre poème en plastique, toucher les bêtes, les dieux, les hommes, ça devient miraculeux, aucun polaroïd pour ça, des lunettes noires pour tout, des voitures silencieuses, des piles de lettres sur tes meubles comme s’il en neigeait, dans la maison tu regardes les marées invisibles qui submergent les pièces vides, on peut regarder le ciel aussi, et se taire, la nuit commence tes phrases, avec sa douceur, ses courbes, l’heure du laitier, l’état dans lequel tu nages, le silence épais du fleuve, la trotteuse hagarde des réveils qui s’échappe toujours, tout te retient sur le bord, tu restes à regarder les paysages comme un endormi, des reins, des parcelles de sable et des orages gris sombres au-dessus de la clarté des mots qui disent si simplement les choses, vous dire après d’où revient l’encre ? la joie est un accident mortel, on est tapi dans les phrases comme dans des buissons obscurs : on n’en sort pas, on regarde le ciel en oubliant son propre corps, plus tard on parlera, plus tard, en éclaboussant tout d’un rire idiot"

Samuel Dudouit

Partager cet article

Repost 0

DÉDICACES SALON DU LIVRE BOULOGNE-BILLANCOURT

Publié le par Mireille Disdero

Je dédicacerai mes romans pour adolescents publiés aux éditions du Seuil, les samedi et dimanche 6 et 7 décembre 2014 (à partir de 14 heures) au salon du livre de Boulogne-Billancourt.

Je vous donne donc rendez-vous à l'espace Landowski dans un peu moins d'un mois !

Et attendant, je suis encore à Bangkok où je peaufine mes deux prochains romans pour adolescents.

Les auteurs jeunesse présents sur le salon 

Evelyne Brisou-Pellen
Madeleine Brunelet
Bénédicte Carboneill
Christine Circosta
Céline Decorte
Anne-Marie Desplat-Duc
Nathalie Diéterlé
Mireille Disdero 
Nicolas Doucet 
Annik Gaudiot-Maillard
Gép 
M.A. Graff 
Claude Merle 
Annie Pietri 
Nathalie Savey 
Béatrice Veillon 
Zemanel 

 

Partager cet article

Repost 0

EDITIONS LUNATIQUE ET SEVERINE CAPEILLE

Publié le par Mireille Disdero

Les éditions Lunatique publient Séverine Capeille ce mois-ci !

« Alors on tâtonne, on questionne, on déraisonne, parfois on pardonne, jamais on ne dépassionne ni n’abandonne. »

 

Séverine Capeille n’est pas une inconnue chez Lunatique. Il est parfois question d’aller fouiner sur le site Sistoeurs.net pour en extraire quelque pépite...

LIRE la suite ICI

 

 

EDITIONS LUNATIQUE ET SEVERINE CAPEILLE

Partager cet article

Repost 0

EXPOSITION ANNE HERBAUTS

Publié le par Mireille Disdero

  • Exposition : Anne Herbauts "Faire chaise de tout bois" (Liège)
L’exposition présente une sélection d’originaux de Anne Herbauts et de documents de travail rares ainsi qu’une série de modules et de créations inédites destinées aux enfants et illustrant, sur le mode de l’installation, l’univers singulier de cette auteure.
Jusqu'au 17 jan. 2015 (fermée le 1/11)  au Centre culturel Les Chiroux(Liège).

→ Pour en savoir plus

Partager cet article

Repost 0

MARLÈNE TISSOT ET LA POESIE

Publié le par Mireille Disdero

 

Aujourd’hui c’est poésie :

La fille qui murmure à l’oreille des emmerdes

 

Bonne nouvelle : la poésie est vivante et les poètes aussi. Pas tous bien sûr, mais beaucoup d’entre eux ont bon pied, bon œil – et bonne descente.

La poésie contemporaine a ses auteurs, ses stars, ses loosers, et pas mal d’artisans qui déploient ou rabotent les mots pour en faire d’iconoclastes poésies qui vous emportent au diable ou simplement éclairent votre quotidien d’une lumière que personne jusque là n’avait pensé à allumer.

Marlène Tissot habite Valence, elle est jeune, blonde, timide et taiseuse, mais une plume entre les mains (enfin, à mon avis, c’est un clavier d’ordinateur mais l’image est moins romantique) elle devient cinglante, parfois acide, toujours fragile sur la ligne blanche où elle se tient en équilibre, l’âme nue.

Lire la suite de l'article d'Hélène Dassavray, ICI

Publié dans POETES, ECRIVAINS...

Partager cet article

Repost 0

INTERVENTION PUBLIQUE DANS LE SECTEUR CULTUREL

Publié le par Mireille Disdero

 

LES MODALITÉS DE L'INTERVENTION PUBLIQUE DANS LE SECTEUR CULTUREL : SUBVENTIONS, MARCHÉS PUBLICS, DROIT DE L'UNION EUROPÉENNE
MERCREDI 19 NOVEMBRE 2014 - 14h/17h - Arcade - Aix-en-Provence

Le financement des activités culturelles par les personnes publiques (État, collectivités…) est soumis à des règles de plus en plus contraignantes dont la plupart sont une adaptation du droit de l'Union européenne. La participation publique au développement culturel, pierre angulaire de l'exception culturelle française, est en effet soumise au droit de la concurrence d'inspiration européenne. Les notions d'aide d'État, d'intérêt général, de service public, etc. reçoivent, dans le cadre européen, une définition technique différente des acceptions nationales qui peuvent influencer les modalités de financement des acteurs culturels par les collectivités.
Ainsi, des critères établis permettent d'identifier si telle aide attribuée relève du régime de la subvention, du marché public, de l'appel à projet, ou de la participation à un service d'intérêt général.
Ce zoom abordera ces questions en les replaçant dans le contexte législatif et en identifiant les enjeux et les conséquences pour les porteurs de projets et les financeurs.

Intervenant : 
Jean-Marie Pontier : Professeur de droit public (Aix-Marseille Université)
 Lieu de la rencontre :
ARCADE – 6 place Barthélémy Niollon – Aix-en-Provence 
Horaires : 14h - 17h
Entrée libre - Inscription obligatoire
www.arcade-paca.com

Renseignements : 
ARCADE - Centre d’information et de documentation 
Tél : 04 42 21 78 07 
Mél : cid@arcade-paca.com

Partager cet article

Repost 0

REVUE CE QUI RESTE - MIREILLE DISDERO

Publié le par Mireille Disdero

Quelques-uns de mes textes publiés aujourd'hui

dans la revue Ce qui reste, à lire ICI

 

Souplesse



C’est comme une danse qui s’agite en nous
avec dans nos poches quelques pages
Et sous l’œil sculpté à travers le monde
Une ombre à peau pierre
Rimbaud au fond d’une sablière

C’est comme une portière qui claque dans un cœur
Et sur mon corps élastique rose
Mille à l’heure dans le soir ouvrant boutique
Ses lampions éphémères, trous de lumières
Phares par dizaines qui rentrent sous terre dans les abris

C’est comme un volant fou qui nous conduit
Une danse en nous qui m’allonge élastique rose
Jusqu’à toucher le rêve déplié
À mille à l’heure allongée… étirée
Je serre les dents et le cœur pour ne pas claquer

Et si je claque tant pis j’ai connu la vie en rose.

Mireille Disdero

 

Partager cet article

Repost 0