Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

HANOÏ, VIÊT-NAM

Publié le par Mireille Disdero

 

Dimanche 10 juin, aéroport de Hanoï (Viêt-Nam), le soir.

Après quelques jours à Hanoï, je rentre en Thaïlande. Le vol pour Bangkok a un peu de retard. J’ai acheté des chocolats mais ils ne sont pas pour moi. Un cadeau. J’attends en lisant le dernier Levison avec sa couverture jaune et, dans les lignes, un destin sombre comme je les aime. A côté, des bonzes au crâne lisse et mat portent les couleurs éblouissantes de Bouddha. Assis tranquillement, ils attendent leur avion comme tout le monde, en bavardant. Le contraste me saisit et me bouleverse quand je commence à observer celui qui est à côté de moi : Adidas aux pieds, chaussettes Nike, montre de plongée mais aussi… un regard moderne et scrutateur qui se préoccupe plus de ce qui se passe autour de lui que de méditation. Là tout à coup je me dis que j’ai beaucoup à apprendre du bouddhisme. Avec ma cervelle d’occidentale, pendant tout ce temps je n’y ai rien compris car ces bonzes nouvelle génération me surprennent plus que les deux filles qui s’épouillent dans la rue, assises sur de petits tabourets en plastique bleu. Ils me surprennent plus encore que les gens qui viennent de partout sur le trottoir pour regarder ensemble la télé, dans ce petit restaurant où on déjeune sous le ventilateur poussif et bruyant. Quand le petit écran est remplacé par la radio qui diffuse une musique d’Asie si douce qu’on la dirait créée pour Bouddha, j’en reviens à mes bonzes de l’aéroport. Y penser me fait du bien. Alors, je griffonne sur un petit carnet les quelques mots que vous lisez maintenant.

Mireille Disdero

Hanoi-Herve-242.JPG


Partager cet article

Repost 0

AUJOURNUIT...

Publié le par Mireille Disdero

 

Dans les maisons douces et bleues vivent des âmes à fleur de peau, celles-là même qui enfantent les rêves.

Je navigue entre deux mots, la source et la ressource. Les mots de la création ?

Dans la seule lumière du réfrigérateur, un geste de l'enfance clandestine.

Vu sur un mur : je pense donc je gêne

Au lever du jour, le salut d'un écureuil affairé

Les hommes continuent le massacre

 

Hélène Dassavray 

Le site de l'auteur

 

J'aime beaucoup, allez voir, allez lire...

Publié dans POETES, ECRIVAINS...

Partager cet article

Repost 0

PRIX DES LYCÉENS 2012

Publié le par Mireille Disdero

 

En PACA


livreshebdo-laureatsPrixlyceens2012.jpg

 

Agence régionale du Livre Paca
8/10 rue des Allumettes - 13098 Aix-en-Provence Cedex 2
Tél : 04 42 91 65 20 - Mél : contact@livre-paca.org
Web : www.livre-paca.org 

Partager cet article

Repost 0

RENCONTRE, LECTURES... MA VIE OCEAN

Publié le par Mireille Disdero

 

 

Bonjour à tous,


RAPPEL : C'est demain ! Vous êtes attendus.

La librairie La portée des mots à Salon et moi-même vous invitons à fêter la sortie de mon roman "Ma vie océan" (Editions Le Seuil avril 2012).

Rendez-vous samedi 19 mai à partir de 16h30 pour les signatures puis à 18h pour les lectures accompagnées d'un petit apéritif littéraire et convivial.

Pierre Canard, comédien et grand lecteur, offrira son talent en lisant des extraits du roman.

 

A demain ! 

(Merci à vous de m'avoir prévenue de votre venue ou de votre empêchement )

Mireille

Couverture ma vie océan

Partager cet article

Repost 0

ISABELLE COMBELLES ET...

Publié le par Mireille Disdero

 

L'Homme aux Pas de Lune, roman

Editions Terriciae 2012, Collection Gaïa - 160 pages

Avec Alan, sosie professionnel de Michael Jackson, nous pénétrons dans l''univers étonnant, atypique et fantastique de « L'Homme aux Pas de Lune », le roman orchestré par la plume vive d'Isabelle Combelles.

Le ton est enlevé, le style travaillé voire musical et constellé de détails comme autant de pépites à savourer. Quant au thème, traité de façon très originale, il est bien loin des poncifs ; au fil du récit, on s''attache à Alan, ainsi qu'à... (lisez-le, si vous voulez savoir), Tant et si bien qu'on se sent frustré quand arrive la dernière page. On aimerait continuer encore à leurs côtés.

Cette impression là, je la ressens chaque fois que je referme un livre que j'ai aimé.

Je vous invite donc vivement à découvrir cet étonnant récit plein de surprises et de talent.

Mireille D.

L'auteure : Isabelle Combelles est née en 1969 près du Mont Ventoux et habite aujourd hui au pied des Alpilles, après avoir vécu çà et là, de l'Oise à l'Océan Indien, en passant par la côte d azur et Marseille. Agrégée de Lettres, présidente, pendant quatre ans, de l'association littéraire « Lettres Vives », « militante culturelle », elle est également diplômée du Conservatoire d Aix-en-Provence en art lyrique, et a toujours aimé laisser chanter sa plume.

Publié dans NOTES DE LECTURE

Partager cet article

Repost 0

RENCONTRE, LECTURES...

Publié le par Mireille Disdero

 

La librairie La portée des mots  (rue Kennedy à Salon-de-Provence - 04 90 55 93 20 -www.laporteedesmots.comet moi-même vous invitons à fêter la sortie de "Ma vie océan" (Editions Le Seuil avril 2012).
Rendez-vous samedi 19 mai à partir de 16h30 pour les signatures puis à 18h pour les lectures accompagnées d'un petit apéritif littéraire et convivial.
Pierre Canard, comédien et grand lecteur, offrira son talent en lisant des extraits du roman.
 
A très bientôt,
Mireille D.

Partager cet article

Repost 0

LES LECTURES DE MARTINE

Publié le par Mireille Disdero

 

Martine lit beaucoup et elle écrit.

Son article sur "Ma vie océan" (éditions du Seuil, avril 2012) est particulièrement en accord avec ce que j'ai eu envie de faire passer, en écrivant ce roman pour adolescents ET pour lecteurs de tous les âges. 

 

"Avec cette histoire, la bibliothécaire Mireille Disdero nous entraine à la suite d’Héloïse, de ce qui fait sa vie dans ce foyer de jeunes paumés, qui n’ont plus aucune branche auxquelles se raccrocher après un profond traumatisme. Avec des mots simples, l’auteur nous fait partager l’intimité de cette jeune fille et de Katy, celle qui devient son amie et sa véritable bouée de sauvetage. Grâce à sa foi dans la vie, et malgré les coups tordus que celle-ci lui réserve, Katy fait preuve d’un étonnant optimisme sur lequel Héloïse peut s’appuyer, peut-être un peu trop, sans vergogne. Aucune sensiblerie pourtant dans ce récit à la première personne, mais, au contraire, une sensibilité exacerbée qui, on s’en doute, prend toute la place après un tel drame. Cette lente reconstruction d’un être en devenir ne peut que nous émouvoir sans pour autant susciter notre pitié ou une quelconque commisération. A mots comptés, sans cris, ni larmes, juste une réalité et un réalisme impressionnant, Mireille Disdero signe ici un roman pudique et extrêmement bouleversant. "


Pour lire l'article dans sa totalité... Rendez-vous sur le site de Martine, ICI

 

Couverture ma vie océan

Publié dans NOTES DE LECTURE

Partager cet article

Repost 0

ABOLITION DE L'ESCLAVAGE

Publié le par Mireille Disdero

 

Créé en 2008, le collectif PACA pour la mémoire de l’esclavage s’inscrit dans la lignée de la loi Taubira qui reconnait les traites négrières et l’esclavage comme un crime contre l’humanité. Depuis 6 ans maintenant, le 10 mai est devenu la date officielle de commémoration des traites négrières, l’esclavage et leur abolition. Mona Georgelin est secrétaire générale du collectif.

 

A Marseille, les commémorations de l'abolition de l'esclavage dureront pendant 10 jours

 

Mona Georgelin : « L’important, ce n’est pas seulement de commémorer, beaucoup parlent encore de journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage et dans notre collectif, il nous apparait primordial de préciser que c’est toute l’histoire de l’esclavage et des traites négrières qu’il faut commémorer. L’objectif étant de ne pas oublier le passé, pour pouvoir aller positivement vers l’avant et pour ne pas que cette histoire perdure parce que malheureusement, il existe toujours des formes d’esclavage aujourd’hui. »

Propos recueillis par Benjamin Dahler

Publié dans ARTICLES

Partager cet article

Repost 0

MA VIE OCEAN, EXTRAIT...

Publié le par Mireille Disdero

 

LUMIÈRE D'HIVER

Février 2005 - Un dimanche midi, au chalet de convalescence
On croise les garçons du chalet dans la journée, mais on nous permet d'être ensemble seulement le samedi soir, pour visionner un film. Souvent, ils cherchent à nous faire rire, comme si tout pouvait aller pour le mieux, comme Avant. Certains, pourtant, ont vécu de vrais traumatismes. Mais je crois que, par réflexe de survie, ils jouent la carte humour, envers et contre tout. Le rire, c'est leur bouclier de papier, pour résister aux coups durs ou, en tout cas, faire semblant. Toujours fourrée en leur compagnie, j'aim... ais passer du temps avec les garçons. Maintenant, je ne peux plus leur accorder un seul mot... Je suis devenue la reine du silence et, croyez-moi, ce n'est pas un jeu.
Je n'aime pas les endroits où on n'est qu'entre filles, comme à l'époque de mes arrière-arrière-grands-parents. Ici, ils séparent les uns des autres parce que, l'an dernier, une adolescente de 14 ans est tombée enceinte sans que personne de l'équipe du chalet n'ait rien senti venir. C'est arrivé malgré tous leurs efforts pour nous entourer et être à l'écoute. Du coup, ils ont appliqué des mesures un peu strictes genre... séparation des genres, justement.

La femme en blouse blanche qui s'occupe de nous, pendant les repas, insiste pour que j'avale ma soupe. C'est une nouvelle recrue dans les services. Elle est nerveuse et n'a pas encore eu droit aux consignes. Je le sens et son attitude me bouscule. Pis encore, elle n'a pas remarqué que je viens de vomir dans mon assiette. Vraiment très réjouissant, hein ?
Je ne le fais pas exprès, mais jamais je n'ai faim. Tout me dégoûte, même ce que j'adorais Avant.
La femme revient vers moi, s'éternisant maintenant autour de ma table comme une guêpe autour d'une tartine de miel. Elle parle fort et ce qu'elle raconte n'est rien d'autre qu'un bourdonnement rempli de mots vides, sans rien à écouter. Alors je fais comme si elle n'existait pas et je regarde ailleurs, au-delà de la vitre, bien loin, pour qu'elle m'oublie. Il le faut car je ne suis pas ici et ne le serai jamais.

 

Mireille D, Ma vie océan, édition du Seuil, avril 2012

 

Couverture ma vie océan

 

Partager cet article

Repost 0

NEJMA REVUE LITTERAIRE

Publié le par Mireille Disdero

 

Parution de la revue NEJMA consacrée à Mohamed Choukri aux éditions Librairie des Colonnes (Tanger), en distribution Pollen.

LA PAROLE INSOUMISE : MOHAMED CHOUKRI
Collectif

Nejma consacre un numéro spécial à Mohamed Choukri et à quelques uns de ses géniaux compagnons d’infortunes. Au fil des pages c'est une littérature d’un certain engagement qui se donne alors à lire avec des textes inédits de Khaïr-Eddine, de Zefzaf et de de Choukri dans des genres qu’on lui connaissait peu - théâtre et poésie - mais aussi dans de nouvelles traductions, des témoignages ainsi que des entretiens inédits en arabe et en français, que l’on pourra aussi retrouver en version sonore dans le CD accompagnant cet ouvrage. Nejma entend montrer ainsi qu’il y a toujours urgence à donner voix à cette littérature porteuse de sens, à ceux qui s’en réclament et maintiennent cet héritage vivant.

"Archives sonores accompagnant le N° spécial de la revue littéraire Nejma consacrée à Mohamed Choukri"  
Entretien, émission et lecture avec Mohamed Choukri 
1 CD gratuit accompagne la revue


  

Partager cet article

Repost 0