Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

16 ANS ET DES POUSSIÈRES DOSSIER PEDAGOGIQUE

Publié le par Mireille Disdero

 

Je vous signale la parution en janvier 2013 du dossier pédagogique de "16 ans et des poussières", aux éditions Klett (Allemagne).

Il s'adresse aux lycéens et professeurs de langue germanique qui lisent le roman et le travaillent en classe... Mais aussi à toute personne qui s'intéresse à ce qui se passe dans un roman et veut en savoir plus.

 

livret 16 ans Klett éditions

 

Partager cet article

Repost 0

MA VIE OCEAN ET LES HISTOIRES SANS FIN

Publié le par Mireille Disdero

Le dimanche 24 février 2013,

chronique de Ma vie océan dans LES HISTOIRES SANS FIN

 

Le tsunami qui a emporté les parents d'Héloïse en Thaïlande, a fait le vide dans l'existence de la pauvre adolescente de 16 ans. Depuis ce jour reviennent les souvenirs, les bons, les mauvais, comme des vagues lentes et incessantes et les mots restent au seuil des lèvres de l'enfant sans oser les franchir.

Héloïse réapprend à aimer, à retrouver le goût des choses, celles qui nourrissent, rendent heureux.

Au chalet de convalescence auquel elle est confiée afin de recomposer sa vie autrement, elle se fait une nouvelle amie pour la vie, Katy qui, malgré ses propres tragédies, a de l'énergie à revendre, regarde droit devant et lui montre la voie de la guérison. Il y a un « après ». Fait de nouveaux moments à partager avec sa tante, Inès, qu'Héloïse ne voyait plus trop et des sentiments nouveaux avec Théo.

 Ma vie Océan est bien plus qu'un roman sur le deuil pour adolescents, c'est surtout et avant tout un récit sur la reconstruction. Héloïse affronte la séparation et finit par s'armer pour l'accepter, sous toutes ses formes. Dramatique ou sentimentale. Le chalet accueille différents adolescents au triste passé dont Katy à laquelle Héloïse s'accroche comme à la barre d'un navire en dérive. Cette nouvelle amie, qui ne manque pas de courage, va trouver elle-même un moyen à sa propre guérison en prenant Héloïse sous son aile. Une belle amitié.

 Mireille Disdero multiplie progressivement les dialogues, suivant le rythme de rémission d'Héloïse, qui accepte au fur a à mesure de ne pas reprendre la vie là où elle l'a laissée, mais d'en redémarrer une nouvelle, la mémoire de ses parents dans le cœur. L'histoire ne bascule ni dans le pathos ni dans l'angélisme, le ton est juste, complice et délicat, fait de petites références musicales sympathiques, de petits bonheurs autorisés. Comme dirait Katy « La vie on la prend, on la donne, on la hurle...mais on ne l'abandonne pas. Alors tu la prends. Compris ? ». Oui. Compris.

Publié dans NOTES DE LECTURE

Partager cet article

Repost 0

DIDJEKO

Publié le par Mireille Disdero

 

Vous sécurisiez


Veste en tweed olive

Veste en tweed olive
chemise à carreaux
mocassins

Vous sécurisiez
enthousiaste

Et tout cela fonctionna du feu de Dieu
jusqu'à ces jours derniers

Images ondulantes
silhouettes indistinctes

J'ai un déclic : l'effacement

Signé Didjeko 03-02-2013
A Nice. Il est mort, il avait 48 ans, beaucoup de talent et de projets. 

Publié dans POETES, ECRIVAINS...

Partager cet article

Repost 0

LE NOUVEL AN CHINOIS

Publié le par Mireille Disdero

 

Bangkok, dimanche 10 février 2013
Premier jour du Serpent d’eau



Les bougies avec l’encens brûlent dans nos esprits 
Calmés par la première pluie de l’année
Avec le vent doux elle parle, frappe, chante, nettoie 
Et emporte ce qui est derrière soi
Avec la pluie à Bangkok, tout peut arriver
L’infiltration, l’inondation… l’illumination ! 
Et le premier jour de l’année.

Les bougies avec l’encens brûlent pour les absents
Le serpent pensif et sage aux bords des klongs attend
Nos vies fragiles comme du papier de soie.
Mireille Disdero

Partager cet article

Repost 0

LES CARNETS D'ASIE BANGKOK

Publié le par Mireille Disdero

 

A Bangkok, la librairie Les Carnets d'Asie propose de nombreux livres en Français dont certains en littérature jeunesse et jeunes adultes comme... Ma vie océan (éditions Le Seuil 2012)

 

Ma-vie-Ocean-a-BKK-Lib-Carnets-d-Asie.jpg

 

Partager cet article

Repost 0

VOEUX DU PÈRE CASTOR ET DE SEUIL JEUNESSE

Publié le par Mireille Disdero

 

CV2013.jpg

 

 image.png

Partager cet article

Repost 0

MA VIE OCEAN...

Publié le par Mireille Disdero

 

Une chronique de "Ma vie océan" (roman 2012, Le Seuil) à la radio :

 

Le grand Mag 8/1/2012-La chronique livres pour ados de Deborah Danblon - La Première podcast
www.rtbf.be

Publié dans NOTES DE LECTURE

Partager cet article

Repost 0

2013 !

Publié le par Mireille Disdero

 

2013.jpg

Partager cet article

Repost 0

KLETT EDITIONS

Publié le par Mireille Disdero

 

"16 ans et des poussières" vient de sortir aux éditions Klett en Allemagne, dans la collection "Jeunes adultes" :

 

16-ans-et-des-poussieres Ernst Klett 2012

 

On le trouve aussi sur Amazon

Bonne lecture !

Mireille

Partager cet article

Repost 0

KUALA LUMPUR EN PASHMINA

Publié le par Mireille Disdero

 

 

Octobre 2012 - Kuala Lumpur, Malaisie, dans le prolongement de la Thaïlande, toujours plus au sud. Je pense déjà à Bornéo, à la jungle… 

Kuala Lumpur d’abord.



Le métro. Des femmes voilées sont habillées avec grâce, parfois dans des drapés fluides et légers comme de la soie. Elles ont des allures de princesses ou de femmes effacées suivant qu’elles sont accompagnées par le mari ou entre elles. Dans le quartier indien, une adolescente déambule sur le trottoir, armée d’un MP3. Elle écoute le monde, vêtue en danseuse. Devant le temple sikh, un homme sommeille sur le sol, sans chaussures, privé de chapeau, offert aux regards et biblique à sa façon Tu es poussière et y retournes. Les passants l’observent à la dérobée mais un Américain immense le mitraille de photos. L’homme au sol a les traits couleur café, le visage maigre et les mains abimées comme peut l’être la vie sur terre, contre l’asphalte et ses crachats séchés, lavés chaque jour vers le soir par la pluie tropicale. Plus loin un vieux dort sur un chariot avec une grosse peluche dans les bras. Je pense que le manque d’affection est universel. On traverse la rue en direction de Little India. L’odeur d’encens se fait plus envoutante, alors les souvenirs envahissent le présent, des couleurs sur les étals amplifient la sensation de vivre. Mais la musique de la rue comme une écharpe Pashmina, douce et caressante, prolonge le voyage au-delà du pays. Nous bouclons nos sacs en scrutant les tours Petronas. Dans China Town quand vous viendrez, entrez dans le Old China Cafe. Parfois ce qui est vieux nous attire. C’est notre mémoire universelle ou quelque chose comme ça.

Mireille Disdero

Partager cet article

Repost 0