Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

CONCOURS D’ÉCRITURE - AVIS !

Publié le par Mireille Disdero

CONCOURS D’ÉCRITURE - AVIS !

Participez au concours organisé par les mythiques éditions du Masque en partenariat avec Iggybook

Publier son livre dans la collection qui a accueilli Agatha Christie, Ian Rankin ou Serge Brussolo… Un rêve qui devient accessible !

A l’occasion de ses 90 ans, Le Masque ouvre son célèbre catalogue à un nouvel auteur de polar qui sera sélectionné par un concours d’écriture.

Roman policier, roman noir, thriller... tous les types de polars sont acceptés.

Le Prix du Masque de l’année 2017 (domaine français) sera décerné au lauréat du concours en juin 2017 et sera publié dans la collection Masque Poche.

Iggybook offrira aux dix suivants la publication et la distribution des versions numérique et imprimée de leur livre, ainsi que la création d’une couverture originale et dix exemplaires imprimés.

À vos plumes ! Vous avez jusqu’au 16 octobre pour candidater :
http://www.editions-jclattes.fr/concours-prix-masque-de-lannee-2017

Partager cet article

Repost 0

APPEL A TEXTES : REVUE CAIRNS 20

Publié le par Mireille Disdero

Cairns 20

Parution janvier 2 017

Comme chaque année le numéro de janvier est consacré à la thématique du Printemps des Poètes de mars.

Cette année :

19e Printemps des Poètes

AFRIQUE(S)

Du 4 au 19 mars 2017

Ce 19e Printemps des poètes invite à explorer le continent largement et injustement méconnu de la poésie africaine francophone. Si les voix majeures de Senghor, U Tam'si ou Kateb Yacine par exemple, ont trouvé ici l'écho qu'elles méritent, tout ou presque reste à découvrir de l'intense production poétique africaine, notamment celle, subsaharienne, qui caractérisée par une oralité native, tributaire de la tradition des griots et nourrie par ailleurs des poésies d'Europe, offre des chemins neufs sur les terres du poème.

Parole libérée, rythmes imprévus, puissance des symboles et persistance du mythe: écoutons le chant multiple des Afriques, du Nord et du Sud.
Il va de soi que cette exploration ne peut ignorer les voix au-delà du continent africain, des Antilles à la Guyane, de Madagascar à Mayotte ...

Ce 19e Printemps des Poètes sera l'occasion de mettre en avant notamment l'oeuvre de Léopold Sedar Senghor et de Tchicaya U Tam'si.

Jean-Pierre Siméon
Directeur artistique

En ce qui concerne Cairn 20, bien sûr nous sommes ouverts à toute écriture africaine mais nous n’avons pas beaucoup de contacts : n’hésitez pas à nous mettre en contact.

Pour les auteurs non africains, nous ouvrons la revue à votre vision de l’Afrique, votre expérience personnelle, votre rêve… Loin des clichés conventionnels ou touristiques bien sûr.

Réception des poèmes jusqu’au 15 novembre 2 016 à

patrickjoquel@orange.fr

Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Patrick Joquel

www.patrick-joquel.com

Quelques mots sur cairns :

 

Cairns est une revue qui paraît en début d’année scolaire et en janvier. Une de ses ambitions est de permettre au poème d’entrer dans les classes (maternelle, primaire, collège…) ; d’y être présent ! Simplement. Des poèmes inédits ou non. Des poètes contemporains. Un outil de langue, un outil de formation à la poésie, de découverte ! (nos abonnés sont principalement des enseignants ou des écoles).

Partager cet article

Repost 0

HONGFEI CULTURES EDITIONS

Publié le par Mireille Disdero

ENTRETIEN - Le Grand Oiseau en vol, traduction de HongFei, est un nom que porte particulièrement bien la maison d’édition HongFei Cultures. Spécialisée dans la littérature dessinée, elle s’est consacrée depuis sa création à valoriser une certaine production issue des artistes chinois. Des ouvrages légers, même dans leur gravité, HongFei est un éditeur hors norme.

Article complet à LIRE ICI

Mon avis : Cet éditeur publie de très beaux livres de littérature jeunesse...

Publié dans LECTURES

Partager cet article

Repost 0

APPEL A TEXTES ! (ET PHOTOS) TERRE A CIEL

Publié le par Mireille Disdero

Vous trouverez en cliquant sur CE LIEN, un appel à textes pour une anthologie sur le thème : "Lessives étendues", sur le site Terre à ciel. N'hésitez pas à envoyer vos propositions à Roselyne Sibille.

La lessive, une action banale, partagée partout dans le monde (au fait comment font les peuples arctiques ?).
Les lessives étendues, toujours différentes, modulent à l’infini un quotidien commun aux humains. 
Les observer réveille notre regard amusé et révèle le labeur des femmes d’autrefois, le soin du linge et la nécessité des gestes utiles...

Date limite d’envoi : 10 décembre 2016

Adressez vos textes à roselynesibille.mail@gmail.com

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

L'AMPOULE, REVUE LITTERAIRE ENERVEE

Publié le par Mireille Disdero

Marianne Desroziers nous informe : vient de paraître L'Ampoule n°21, le dernier numéro de la revue numérique des Éditions de l'Abat-Jour sur le thème "Ombres & Cauchemars". Page 103, frissons garantis avec "Prédateurs" un texte que j'ai écrit avec Xavier Bonnin.

Au sommaire, 110 pages, 20 textes et 11 illustrations et photographies : la revue peut être lue et téléchargée au format PDF sur notre site, mais également parcourue sur Issuu ou Calaméo.

Merci à toutes les personnes nous ayant proposé leurs contributions pour ce numéro, dont celles présentes au sommaire : Sylvain Barbé, Lúcia Bettencourt, Xavier Bonnin, Eugène de Bonsecours, Patrick Boutin, Laurence Chaudouët, Pascal Dandois, Tailor Diniz,Antonella Fiori, Thierry Fiquemont, Marc Legrand, Lordius, Lostmemory, Sylvie Loy, Céline Maltère, Jean-Valéry Martineau, Cédric Merland, Serge Muscat, L’Og, Aliénor Oval, Sabine Rogard, Diane Saint-Honoré, Clara Salles, Patrick Sirot, Alissa Thor, Jean-Paul Verstraeten, K. von Gella, Ariel Weil et Joe Zerbib.

N'hésitez pas à commenter la revue en ligne, en espérant que son contenu vous intéressera et vous surprendra...

Par ailleurs, un appel à textes et à illustrations exceptionnel est ouvert jusqu'au 1er décembre prochain : il concernera le premier numéro hors-série de L'Ampoule, qui sera proposée cette fois au format papier. Ce numéro ne comportera ni thème spécifique ni rubriques habituelles, entièrement tourné vers les nouvelles et les illustrations.

Il est donc possible de nous proposer à cette adresse mail vos nouvelles (20000 signes espaces comprises maximum) et vos propositions graphiques (noir et blanc uniquement) : l'esprit de la revue reste le même, les contributions noires, étranges et singulières auront donc notre préférence. Les participations sont ouvertes à tous, et le mot d'ordre sera simple : étonnez-nous ! A bientôt,

Marianne Desroziers et Franck Joannic

Merci à Antonella Fiori d'avoir transmis l'info !

Partager cet article

Repost 0

MICROBE 97 !

Publié le par Mireille Disdero

MICROBE 97 !

MICROBE 97

Le 97e numéro du Microbe est prêt. Il a été préparé par mes soins... (Eric Dejaeger)

Au sommaire :
Olivier André, Alain Birnbaum, Marc Bonetto, Julien Boutreux, Jean-Marc Couvé, Alain Crozier, Éric Dejaeger, Patrick FregonaraJean-Baptiste Happe, Gabriel Henry, Cédric Landri, Fabrice Marzuolo, Jean-Loup Nollomont, Marie-France Ochsenbein, Jean Pézennec
Jean-Philippe Querton, Olivier Robert, Alain Sagault
Les illustrations sont de Jean-PaulVerstraeten

Les abonnés le recevront début septembre. Les abonnés « plus » recevront le 52emi(ni)crobe : MENU FRETIN par MarcMenu. Comme d’habitude, les autres ne recevront rien.

C'est Paul Guiot qui se chargera du # 98 de novembre. Mireille Disdero sera aux commandes du # 99 de janvier 2017. Pour l'ultime numéro de la revue avant sa mise en bière,
le 100 de mars (!), nous avons choisi un thème : SANG. Il fera 48 pages. Elles sont blanches, à vous de les remplir
.

Pour tous renseignements, contactez-moi. Eric Dejaeger.
ericdejaeger@yahoo.fr

Partager cet article

Repost 0

REVUE CABARET N°19 LE TEMPS DES GITANES

Publié le par Mireille Disdero

REVUE CABARET N°19 LE TEMPS DES GITANES

L'automne arrive, ainsi qu'une douce musique venue de l'Est, avec la sortie du #19 de la revue Cabaret : " Le temps des gitanes "

Avec Kéva Apostolova, Alexandra Bougé, Estelle Cantala, Olivia Del Proposto, Simona-Grazia Dima, Stella Vinitchi Radulescu, Sanda Voïca ; guest : Etienne Liebig, Anélia Véléva ; chorégraphie : Sabrina Cerisier

Point de vente
Libraire 2B - 59 rue Centrale 71800 La Clayette

Cultur'Café - Le bourg - 71120 Ozolles

Abonnement
10 € pour 4 numéros par an.

Alain Crozier

Le Petit Rameur & Revue Cabaret

Les textes sélectionnés dans ce numéro sont beaux et singuliers. Un vrai plaisir de lecture !

Mireille D.

Partager cet article

Repost 0

ATELIERS D'ÉCRITURE : COMPLÉMENT D'OBJET, LES RENDEZ-VOUS

Publié le par Mireille Disdero

ATELIERS D'ÉCRITURE : COMPLÉMENT D'OBJET, LES RENDEZ-VOUS

J'écris pour me parcourir… Là est l'aventure d'être en vie. Henri Michaux

Ce trimestre, Complément d'Objet vous propose des ateliers d'écriture réguliers:

- à Avignon (6 jeudis soir ou 3 samedis matin) + un rendez-vous amoureux au Jardin Sainte-Claire ce samedi 17 septembre à 15h.

- à Nîmes (5 lundis soir).

- Pour la première fois, un atelier d'écriture en ligne Nouveau ouvert aux débutants.

 

Pendant les vacances de Toussaint, deux stages qui vous invitent à écrire à partir de votre vécu et de vos souvenirs, intitulés :

- "Traversée" dans le Lubéron.

- "Les années" d'après le livre d'Annie Ernaux du côté des Baux de Provence.

Pour en savoir plus, il vous suffit de cliquer sur les mots bleus ou d'aller sur le site à la rubrique ACTUALITES : www.complementdobjet.fr.

Si besoin, n'hésitez pas à m'appeler au 0620518367.

Sylvie Spengler

 

Partager cet article

Repost 0

REVUE NOUVEAU DÉLITS 55

Publié le par Mireille Disdero

REVUE NOUVEAU DÉLITS 55

PARUTION : revue Nouveaux Délits 55Oct. - Nov. - Décembre 2016

AU SOMMAIRE

Délit de poésie :

Luminitza C. Tigirlas, faiseuse de vagues

Lionel Mazari, des extraits de l'impossible séjour

Stéphane Casenobe, Sandra Lillo, Laurent Bouisset

Résonance :

Seul le bleu reste de Samaël Steiner, Citron gare éd. 2016

Le ciel déposé là, Jean Baptiste Pedini. Éd. L’Arrière-Pays 2016

Ça va aller, tu vas voir, Christos Ikonòmou, Quidam éd. 2016

Délits d’(in)citations épinglés au coin des pages.

Vous trouverez le bulletin de complicité dont le fantasme le moins secret est de se voir rempli, à la sortie.

EDITO

Nous sommes chacun comme un écran tout sauf blanc, sur lequel les autres viennent projeter leurs propres films. Parfois les superpositions s’harmonisent plutôt bien, peuvent être source d’inspiration, de joies, d’illuminations, mais trop souvent, cela ne créé que confusion, malentendus, cacophonie, indigestions. Dans ce cas, il est parfois préférable et même nécessaire de baisser l’écran, éteindre les projecteurs. Se recentrer sur soi, pas de façon obtuse et égoïste, mais pour aller chercher en soi cette source où se dissout toute image préconçue, tout simplement parce que nous sommes chacun bien plus qu’une somme de projections et que nous ne pouvons servir de support permanent à tous ceux qui ne se connaissent qu’au travers d’écrans interposés et qui peuvent de ce fait vite paniquer, se montrer intolérants, vindicatifs, quand ils ne reconnaissent pas leur propre film, leur propre scénario sur les écrans des autres. Les couleurs, la luminosité, le son, ne leur conviennent pas, ils voudraient pouvoir tout régler, contrôler. Chacun de nous le voudrait.

Après les éblouissements de l’été, l’automne est la saison pour entamer ce lent repli sur soi, pour nettoyer écran et projecteurs, laisser partir ce qui doit partir, laisser sève et énergies redescendre pour mieux se concentrer, se régénérer, puiser à cette source en nous qui n’a rien à voir avec le mental, les désirs, les peurs et les aspirations égotiques. Une source qui, tout comme la poésie en amont du langage, met en résonance l’intérieur et l’extérieur.

Un poème naît du frottement des mots entre eux, le poète peut faire naître l’étincelle qui fera prendre feu au langage tout entier. Éclairer, réchauffer, consumer s’il le faut. Si le sens d’un mot est perverti, la poésie peut le réduire en cendres. Sensations, émotions, sentiments, autant d’argiles à modeler et à cuire. Toutes les formes sont possibles, simplement certaines seront plus solides que d’autres et tiendront plus longtemps, mais tout est voué à se briser et retourner à son état originel. La création est recommencement perpétuel et donc destruction perpétuelle. Le cœur en bat le rythme, la respiration harmonise. Un cycle, un cercle, une spirale.

Cette source en nous qui sait, saura alors nous faire jaillir en de nouveaux printemps, à chaque fois plus riches, plus fertiles d’un humus qui nourrit nos racines. D’innombrables racines entremêlées, enlacées, qui font de chacun de nous un être à la fois unique et profondément relié aux autres.

Cathy Garcia

Partager cet article

Repost 0

PAGE DES LIBRAIRES

Publié le par Mireille Disdero

Virginia Reeves a remporté le Prix Page/America , remis la semaine dernière en amont du festival pour son premier roman Un travail comme un autre paru le 24 août dernier dans la collection « La Cosmopolite » aux éditions Stock.

« Je suis honorée de recevoir ce prix – très heureuse et pleine de reconnaissance. J’ai passé ma vie dans les bibliothèques et les librairies et je suis redevable envers toutes les personnes qui remplissent ces lieux de livres et de connaissances - les bibliothécaires et les libraires. Je ne pouvais pas rêver de jurés plus distingués. Merci. »

 

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>