Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

8 articles avec citations

LE DERNIER AMOUR DU PRINCE GENGHI

Publié le par Mireille Disdero

LE DERNIER AMOUR DU PRINCE GENGHI

Je vais mourir, fit-il péniblement. Je ne me plains pas d'un sort que je partage avec les fleurs, avec les insectes, avec les astres. Dans un univers où tout passe comme un songe, on s'en voudrait de durer toujours. Je ne me plains pas que les choses, les êtres, les cœurs soient périssables, puisqu'une part de leur beauté est faite de ce malheur. Ce qui m'afflige, c'est qu'ils soient uniques.

Le dernier amour du prince Genghi, Marguerite Yourcenar

Nouvelles Orientales

Publié dans CITATIONS

Partager cet article

Repost 0

COMBAT

Publié le par Mireille Disdero

Il est vraiment inimaginable qu'une femme et un
homme, après s'être touché le visage de tant de regards,
de tant de caresses, après avoir épuisé tous les moyens qu'ont
les voyants et les aveugles de se connaître, se soient
perdus soudain comme vous l'avez fait aux bras même
l'un de l'autre, et ne soient pas plus arrivés à se
retrouver, se coudoyant et se heurtant, que des enfants
séparés par la foule...

Jean Giraudoux, Combat avec l'Ange

Publié dans CITATIONS

Partager cet article

Repost 0

EXTRAITS... RONDE COMME LA LUNE

Publié le par Mireille Disdero

Extraits :

"Je souhaitais qu’ils sachent à quel point ma vie était devenue un poids que je devais tracter chaque jour, mais aussi la nuit, dans mes rêves qui ne décollaient plus." (...)
"Je ne savais plus où me cacher. Même le prof que j’aimais bien m’a contemplée d’un air déçu. Au lieu de me défendre, j’ai baissé les yeux en mode accusée puis je me suis levée pour jeter l’arme du crime dans la corbeille. Ma main tremblait, la classe dans mon dos s’excitait. J’avais l’impression que tout le monde était en train de rire. Qu’on allait m’envoyer des boulettes de papier pleines de bave en guise de bouquet final."

Ronde comme la lune, roman. Le Seuil 2015

 

L’histoire :

Saskia est gourmande. Gourmande de tout ; de livres, de films, d’amitié et, bien sûr, de... nourriture. Et ça se voit, car elle est plutôt enrobée. Saskia déteste son apparence, mais elle s’est fait une raison, malgré les moqueries et le mépris des garçons qu’elle s’efforce d’ignorer. Sa gourmandise est plus forte qu’elle.
Alors, quand Erik, un copain de lycée, semble s’intéresser à elle, Saskia se sent perdue. Se peut-il que quelqu’un soit attiré par elle ? Et comment l’accepter, alors qu’elle-même a tant de mal à s’aimer ?

L’Éditeur

Se procurer le livre

Publié dans CITATIONS

Partager cet article

Repost 0

POURQUOI ECRIVEZ-VOUS, CÉCILE COULON ?

Publié le par Mireille Disdero

Pourquoi écrivez-vous ?

Parce que ça me procure un plaisir que je ne trouve pas ailleurs, ou en tout cas, pas de cette puissance. J’ai commencé à écrire des histoires après en avoir beaucoup lu, et ça me bouleversait tellement, que j’ai voulu, à mon tour, tenter de bouleverser le lecteur.

L’écriture, c’est une sorte de conversation en différé, où au lieu de sortir des âneries spontanément, sans réfléchir, on peut utiliser tout le temps nécessaires pour les formuler ! Il y a autre chose aussi : j’ai parfois entendu que la littérature, ses univers, étaient plus intenses que le réel. Je crois que c’est l’inverse : pour moi l’écriture est un moyen de comprendre l’intensité du monde après l’avoir expérimentée.

Cécile Coulon

Article complet à LIRE ICI

Publié dans CITATIONS

Partager cet article

Repost 0

EMILIE

Publié le par Mireille Disdero

« J'ai un double attachement à elle parce que ses premiers lecteurs sont revenus vers moi adultes. C'est une expérience émouvante que je n'aurais jamais pu imaginer. »
Domitille de Pressensé à propos de son héroïne Émilie.

Publié dans CITATIONS

Partager cet article

Repost 0

VIVANTS - TIERI BRIET

Publié le par Mireille Disdero

 

Tieri Briet

Ce qu'on découvre nous rend vivants. Je crois que c'est le seul secret. L'envie féroce de découvrir ce que je ne connais pas. L'autre. Sa présence, ses images, ses écrits & sa voix, le langage de ses mains. La possibilité de captiver.

Tieri Briet

Publié dans CITATIONS

Partager cet article

Repost 0

CHOPLIN, LES GOUFFRES

Publié le par Mireille Disdero

CHOPLIN, LES GOUFFRES

Pourquoi ça lui revient maintenant, la pluralité des mondes. Et les petites fantaisies dans les pages du livre qui résonnent, sans qu’il comprenne vraiment. Et le souvenir de son père lui donnant le livre. Le feuilletant encore une fois avant de lui donner. Le silence au moment où il lui donne. La lecture des premières pages, très vite. La déception. Le livre oublié et puis plus tard, longtemps après la mort du père, le livre réapparu et avec le temps, le plaisir de questionner les mots. Un peu chaque soir. Cette sensation que quelque chose se creuse derrière les apparences. Les frissons que ça colle, à la fin, et aussi cet émerveillement qui point et qu’on tient à distance quand même.

Les Gouffres, Antoine Choplin, La fosse aux ours, 2014

Publié dans CITATIONS

Partager cet article

Repost 0

LIVRES JEUNESSE, UNE CITATION

Publié le par Mireille Disdero

La citation du mois de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse :

« L'Enfer gèlera avant que je laisse les racistes et les personnes pleines de haine me réduire au silence. En fait, ils m'ont prouvé que ce combat vaut la peine »

Dixit l'écrivain britannique Malaury Blackman réagissant aux commentaires racistes sur les réseaux sociaux suite à son passage sur Sky News, où elle présentait sa campagne pour la diversité dans les livres jeunesse. (source : ActuaLitté)

Publié dans PAROLES, CITATIONS

Partager cet article

Repost 0